En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Bilan animalier

Le classement des animaux clairvoyants

Depuis la mort de Paul le poulpe, nombreux sont les prétendus héritiers du maître et les semblables à se lancer dans le métier. Certains lui rendent hommage, sans forcément lui arriver à la cheville. D’autres sont complètement à la ramasse. Qui sont les vrais talents ? Qui sont les escrocs ? État des lieux et classement de cet Euro.

Modififié

7) Gorakel, le gorille de Duisbourg

Matchs pronostiqués : 17
Pronostics validés : 7
Pourcentage de réussite : 41,2%

Et voilà le cancre de l’Euro. Déjà, on ne comprend rien aux vidéos puisque plusieurs primates ont le droit de toucher aux caisses, soi-disant pour donner aussi le score. Et puis, Gorakel n’est pas clair du tout dans ses pronostics non plus. Au final, un pourcentage de réussite catastrophique, égal à celui qu'un coup franc de CR7 finisse dans un mur. Le reste, ça va en tribunes.

6) Amélie, l’âne de Munster

Matchs pronostiqués : 4
Pronostics validés : 2
Pourcentage de réussite : 50%

En plus d’être une grosse flemmasse, Amélie n’est pas si bonne que ça. Elle a par exemple donné la Slovaquie gagnante face à l’Allemagne, donc loin d’être une valeur sûre. Au moins aussi fiable qu’un décompte des organisateurs ou de la police lors d'une manifestation.


5) Nelson, le calao de Paris

Matchs pronostiqués : 23
Pronostics validés : 12
Pourcentage de réussite : 52,2%

Sa grande qualité, c’est son amour du risque. C’est d’ailleurs le premier pronostiqueur, en matière de quantité. Mais à force de trop parier, Nelson s’est trop souvent exposé à l’échec. Pour preuve, sa phase de poules catastrophique avec un 3 sur 8. Heureusement pour lui, il s’est bien rattrapé sur la phase finale avec un 9 sur 15. Un autre grand Nelson a dit : « Les hommes qui prennent de grands risques doivent s'attendre à en supporter souvent les lourdes conséquences. » Il faut croire que ça s’applique aussi aux animaux.

4) Arang, le varan de Thoiry

Matchs pronostiqués : 7
Pronostics validés : 4
Pourcentage de réussite : 57,1%

Non, la rime entre le prénom et la race de l’animal ne fait pas tout. Arang a clairement loupé sa compétition. En ne pronostiquant que les matchs de l’équipe de France, il arrive tout juste au-dessus de la moyenne. Une déception. Il a surtout craqué dans les derniers matchs, voyant d’abord l’Allemagne s’imposer à Marseille, puis les Bleus au Stade de France. On mettre ça sur le compte du patriotisme et de son manque d’expérience.

3) Zella, l’éléphante de Stuttgart

Matchs pronostiqués : 18
Pronostics validés : 12
Pourcentage de réussite : 66,7%

Une boulimique des pronostics. Elle a d’abord parié sur tous les matchs de l’Euro et a donné l’Irlande du Nord victorieuse finale de la compétition. Et puis, elle est revenue à la raison et a calmé son appétit. Elle n’a finalement parié que sur les résultats de l’Allemagne en poules et puis toute la phase finale, ce qui représente tout de même une grosse prise de risques. Elle reste l’une des plus grosses pronostiqueuses. Ses coups d’éclat ? Les huitièmes de finale où elle a sorti 7 vainqueurs sur 8, mais aussi la finale où elle a vu le Portugal gagner. L’audace paie toujours.

2) Flocke, le manchot de Lübbenau

Matchs pronostiqués : 6
Pronostics validés : 5
Pourcentage de réussite : 83,3%

Sa grande force ? Elle connaît les ficelles du métier puisqu’elle a décidé de ne pas trop s’éparpiller en ne pronostiquant que les matchs de l'Allemagne. Et il a toujours su garder sa lucidité malgré des paris en plein cagnard. Sa seule erreur, finalement, a été de favoriser sa sélection face à la France. Sinon, le match nul face à la Pologne est clairement son chef-d’œuvre de l’Euro. L’avenir lui appartient.

1) Watson, l’otarie d’Amnéville

Matchs pronostiqués : 7
Pronostics validés : 6
Pourcentage de réussite : 85,7%

Sortie de nulle part, elle est la grande révélation de la compétition. Là encore, elle a choisi la stratégie gagnante, à savoir de choisir une équipe, la France, et de ne pronostiquer que là-dessus. Au final, elle a donné la victoire finale au Portugal et ne s’est trompée que sur le huitième de finale face à l’Irlande. Autant dire une énorme performance. Sa réussite est telle que certains ont crié à l’arnaque et que son zoo a dû prouver sa bonne foi. La fameuse rançon de la gloire.



Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 1 jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24