1. //
  2. // 9e journée
  3. // Real Madrid/FC Barcelone

Le classe Isco

Toujours « joueur » , rarement « footballeur » , Isco a enfin fait sa mue. Plus concerné, plus affûté, le chouchou du Bernabéu répond enfin aux attentes de son protecteur Ancelotti. Avec un Bale forfait, il sera titulaire pour ce Clásico. Et pas par défaut.

Modififié
50 16
Tête haute, buste droit, cul bombé, conduite extérieure... Sur un terrain de football, Isco est une synthèse de l'élégance. Son touché et sa vista, son joli minois et ses manières proprettes lui offrent une certaine unanimité auprès des connaisseurs, amatrices, anciens joueurs, entraîneurs... Isco plaît à tout le monde. Un consensus que ne partageait pas, jusque-là, Carlo Ancelotti. Mais ça, c'était avant. Avant Anfield. Avant cette démonstration de force durant un premier acte magnifique.

En l'espace de 90 minutes, le toujours jeune Francisco Román Alarcón Suárez, alias Isco, a prouvé que son élégance pouvait se coupler à de l'efficacité. Décisif, de par son travail défensif, son harcèlement permanent sur Glen Johnson, sa capacité à enchaîner les efforts, il a enfin répondu aux attentes de son coach. Un coach qui l'a couvé depuis son arrivée sans pour autant lui faire le moindre cadeau. Pour Carlito, Isco relevait plus de l'esthète que du joueur de football. Toujours prompt à lever le Bernabéu, il est désormais prêt « à courir encore plus que les autres » .

Le cadeau de Carlo à Florentino


94 minutes. Depuis son arrivée à l'été 2013 en provenance de Málaga, Isco n'a disputé, en cumulé, que l'équivalent d'un match face au FC Barcelone. Un manque d'expérience en Clásico qui s'explique autant par son âge que par ses carences tactiques. Aussi talentueux soit-il, le nouveau gendre idéal espagnol a débarqué au Real fort de son statut de Golden Boy 2012. Une dernière saison à la Rosaleda durant laquelle il avait épaté son monde en Ligue des champions. Manuel Pellegrini en avait fait son meneur de jeu, lui offrant une totale liberté de mouvements et lui enlevant toute charge défensive. Ses débuts au Bernabéu sont mêmes tonitruants. En verve, il est de suite décisif et est adopté par l'antre merengue. Florentino Pérez, du haut de son perchoir, y voit la future star du terroir espagnol. De décisions tactiques en choix sur la forme du moment, Ancelotti pousse peu à peu le jeune Isco sous la guérite. Comme l'explique Diego Torres, journaliste au Pais, « le transfert de James a été incompréhensible pour l'entraîneur, tout comme celui d'Isco avant lui » .

Carlo Ancelotti n'a jamais remis en cause le talent du minot. Obsédé par l'équilibre de son onze, l'Italien n'a pu composer avec un Isco sur courant alternatif : dans son 4-3-3, pas de place pour un meneur de jeu. Forcément, cette mise au banc a agacé le big boss de la Casa Blanca. Lors du dernier été, le roi du BTP espagnol a alors déstructuré la colonne vertébrale de la Décima. Exit Xabi Alonso et Di María, bonjour Kroos et James. Sans son gobelin argentin, Carlo a dû recomposer avec de nouveaux hommes, un nouveau système. De retour à la mode, le 4-4-2 offre une place de choix à Cristiano Ronaldo et décharge James du travail tout-terrain autrefois dévolu à Di María. Isco, lui, doit patienter dans l'ombre. Chance du débutant ou pas, la blessure de Gareth Bale avant le déplacement à Levante lui permet de se montrer. Enfin. « À la Ciutat de Valencia, sans le Gallois, il s'est adapté à un milieu de terrain plus dense qu'à l'accoutumée avec Kroos, James et Modrić, poursuit Diego Torres. Le résultat : un Real plus harmonieux » . La partition d'Anfield plus tard, Isco a définitivement convaincu son entraîneur. Un coach qui offre par là même, avec cette titularisation, un joli cadeau à Florentino.

Roulez jeunesse


Ce changement tactique n'est pas le seul facteur d'explication de ce retour en grâce. Plutôt que de se résigner et larmoyer, Isco a bossé. Il a su se faire violence, s'adapter, ronger son frein. Plus à même d'intégrer ce 4-4-2 new-look, il a gagné en endurance et en volume de jeu. À l'instar de son coéquipier James, qui occupe le flan gauche du milieu madridista, l'international espagnol a appris à défendre. Mieux, la blessure de Bale permet à ce Real de disposer de deux joueurs au profil plus ou moins semblable. Deux larrons qui offrent, donc, un équilibre entre côtés droit et gauche et quelques caviars pour les deux pointes, Ronaldo et Benzema. « Actuellement, Isco joue mieux, avec plus d'efficacité et il se sent bien physiquement. Il va faire un grand match demain au niveau physique  » , a prévenu hier en conférence de presse Carlo Ancelotti. Un avis partagé par l'intéressé : « Les choses se passent bien pour moi. Je suis à l'aise, je défends et je vole des ballons. S'il faut courir, je courrai encore plus que les autres. » De l'adolescence dorée à l'âge adulte équilibré, il n'y a plus qu'un Clásico pour le prouver.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Si j'ai bien compris Ancelloti utilise depuis un moment un 442 losange. J'ai pas très bien suivis le Real cette année, est-ce qu'un connaisseur pourrait m'expliquer comment il intègre Bale là dedans si les pointes sont Benzema et Ronaldo?

Sinon je me dis que Garde est un visionnaire avec son 442 losange à Lyon que tout le monde disait incompatible au foot de haut niveau.
C'est pas un 4-4-2 losange, c'est un 4-4-2 avec Isco et James sur un côté et le doble pivote Kroos - Modric.
En pratique ça bouge beaucoup, c'est pas un système figé.

Quand Bale joue il repasse en 4-3-3 en général.

Sinon concernant Isco, il semble qu'Ancelotti soit en train de lui faire franchir un gros pallier dans son activité sur la pelouse, il a un bien plus gros volume de jeu en défendant, et il semble avoir le coffre pour ne pas perdre en lucidité une fois le ballon récupéré (techniquement niveau contrôle de balle c'est très très fort).
Au final, c'est peut-être bien lui son nouveau Seedorf.
Si James devient son penchant dans l'autre couloir (et il semble faire les efforts défensifs également), on pourrait avoir un Real solide avec quasiment 4 meneurs de jeu qui font les efforts défensifs, qui sont énormes en transition et qui savent organiser le jeu dans les temps de possession. Et 4 profils différents, Kroos avec son jeu long, Modric et ses extérieurs, Isco qui pénètre, et James avec sa patte gauche.
On en saura plus ce soir face à une grande opposition au milieu et en attaque.

A Lyon le 4-4-2 losange était une nécessité puisqu'on n'a pas d'ailiers valables, qu'il fallait passer Lacaze en pointe et faire de la place pour nos milieux axiaux qui sont nombreux.
Message posté par rent
Si j'ai bien compris Ancelloti utilise depuis un moment un 442 losange. J'ai pas très bien suivis le Real cette année, est-ce qu'un connaisseur pourrait m'expliquer comment il intègre Bale là dedans si les pointes sont Benzema et Ronaldo?

Sinon je me dis que Garde est un visionnaire avec son 442 losange à Lyon que tout le monde disait incompatible au foot de haut niveau.


Point de 442 losange ici, un 442 presque "à plat" avec:
- deux milieux centraux (deux 8)
- deux excentrés qui sont en fait 2 milieux offensifs décalés sur un côté qd Bale ne joue pas
- deux pointes ac benzema qui décroche en 9,5
Heiseinberg Niveau : CFA
Isco risque de ne pas jouer, Ancelotti a dit qu'il y aura une surprise dans sa compo. Khedira titulaire ?
Heiseinberg meme si tu es un haineux catalan, ta remarque est judicieuse ... Si surprise il y a je crois qu'il va mettre khedira a la place d'isco ! T'en penses quoi merengone ??!
C'est possible si Ancelotti veut être plus prudent, dans ce cas le Real repasse en 4-3-3. Le fait que le duo Khedira - Kroos fonctionne bien avec la Mannschaft peut joueur en la faveur de Sami s'il est prêt.
Isco est surtout victime du foot actuel, peu d'équipes evoluant avec un vrai numéro 10, à l'ancienne. Il a tout pour lui, le talent, qualité technique et vista, capable d'éliminer dans un tout petit périmètre. Et pour être un jour un titulaire au Real, il doit être capable de défendre et de multiplier les allers-retour, ce qui forcément lui fait perdre un peu de lucidité.

Lui, comme James, seront toujours plus fort dans l'axe que sur un côté, jurisprudence Özil.
Xavier Gravelaine parlerait de losange inversé!
nasrinational Niveau : Loisir
100% d'accord avec ronnie34.

Et contre Liverpool, le Real a joué en 433, James jouant à droite devant Modric, et Isco milieu central gauche derrière Ronaldo.
Voici une map monde très intéressante
les mers et océans sont en gris
Rouge FCB
Blanc RM
et la chine aussi en gris borduré car NoFaceBookCountry

http://cdn.20minutos.es/img2/recortes/2 … 44-533.jpg
Message posté par nasrinational
100% d'accord avec ronnie34.

Et contre Liverpool, le Real a joué en 433, James jouant à droite devant Modric, et Isco milieu central gauche derrière Ronaldo.


Ouais je pense que Robin Delorme se trompe quand il parle de James à gauche, mais sinon l'analyse tactique tient : c'est un 4-4-2 avec Isco à gauche et James à droite en phase défensive (comme ça Ronaldo ne défend pas, et peu faire des appels dans la profondeur en contre-attaque), qui devient le 433 que tu décris en phase de possession.
ElSevillistaAndrésIniestaLuján Niveau : DHR
Je suis la carrière d'Isco depuis un moment, ok c'est un joueur très fort techniquement, belle vision du jeu, bon à la finition etc...mais il a pas sa place au Real Madrid, ni dans un des plus grands clubs d'Europe (Barça, Real, Chelsea, Bayern).
On peut rien lui reprocher, son comportement est parfait, il est professionnel, il a fait de supers matchs avec les madrilènes mais le Real Madrid c'est beaucoup trop gros pour lui, des clubs comme Séville, Valence, Arsenal, Liverpool...il a sa place, j'en suis certain
Message posté par No_Pasaran
Voici une map monde très intéressante
les mers et océans sont en gris
Rouge FCB
Blanc RM
et la chine aussi en gris borduré car NoFaceBookCountry

http://cdn.20minutos.es/img2/recortes/2 … 44-533.jpg


Merci pour la carte, assez intéressante.

Après faudrait savoir si les différences dans chaque pays sont importantes ou marginales.
Message posté par Taribo West


Merci pour la carte, assez intéressante.

Après faudrait savoir si les différences dans chaque pays sont importantes ou marginales.


Faudra surtout voir si c'est pas une couillonnade.
Isco le nouveau Seedorf. J'ai raté quelque chose, il faut que je regarde le real
ElBuitre07 Niveau : DHR
Message posté par ElSevillistaAndrésIniestaLuján
Je suis la carrière d'Isco depuis un moment, ok c'est un joueur très fort techniquement, belle vision du jeu, bon à la finition etc...mais il a pas sa place au Real Madrid, ni dans un des plus grands clubs d'Europe (Barça, Real, Chelsea, Bayern).
On peut rien lui reprocher, son comportement est parfait, il est professionnel, il a fait de supers matchs avec les madrilènes mais le Real Madrid c'est beaucoup trop gros pour lui, des clubs comme Séville, Valence, Arsenal, Liverpool...il a sa place, j'en suis certain


Tu dis que le Real est trop gros pour mais j'aimerais savoir pourquoi?Si tu prends en compte son potentiel il a largement de quoi postuler dans n'importe quelle équipe. En ce moment il est en train de franchir un pallier et a été parfait à chaque fois qu'il est rentré.
Perso ça me ferait mal au coeur s'il devait finir dans un club de seconde zone.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
50 16