1. //
  2. // OM/PSG

Le clasico en mode 3D

Pour la première fois, un match de L1 sera diffusé en 3D. Canal + a sorti l'artillerie pour faire passer Sylvain Armand pour un Na'vi et Didier Deschamps pour Sam Worthington. Costaud.

0 2
UGC s'était raté avec Avatar en ne proposant aucune séance en 3D lors de sa sortie. Canal + n'a pas voulu tenter le diable et propose le football en 3D avant tout le monde. Une première qui tombe sur le Clasico de ce soir. Un hasard qui n'en est pas.

Fini les matches classiques en 2D. Le football s'offre une cure technologique. Un boulot de Titans. « Il y aura deux dispositifs différents au Vélodrome, analyse François-Charles Bideau, directeur de la production des sports chez Canal. Le premier, classique, de 26 caméras pour le match en 2D diffusé sur Canal + et le seconde, de 20 caméras pour le match en 3D. On a deux production différentes sur la rencontre. Donc deux régies et deux pôle de commentateurs. Il s'agit en fait de deux matches différents » . Le projet est posé. Utilisée pour la première fois durant la Coupe du Monde 2010, la 3D a fait son apparition en France lors du dernier derby de Manchester. Mais ce soir, c'est la première fois que la production est française. « La 3D impose de changer tous les axes habituels d'une caméra. Là, on est plus près du sol. Il s'agit en fait de deux caméras côte à côte qui filme la même chose en simultanée. Le plan est beaucoup plus large car la 3D travaille sur la profondeur et la restitution de l'espace. Le télésepctateur est plus près du jeu et il a le choix de son point de vue. Là où la 2D est frontale, la 3D permet de raconter différemment le match » conclut le patron de la production. Une nouveauté qui doit convaincre. Même les professionnels.

L'avenir du football télévisé ?

Alors que Christophe Dugarry et Grégoire Margotton se coltineront le match "classique", Christophe Josse et Raynald Denoueix seront en charge du bébé en trois dimensions. « Je n'ai aucune base parce que je n'ai jamais vu de match en 3D, analyse Denoueix. On va commenter à partir des images 2D sans avoir le retour de la 3D en visuel. A priori, les plans sont plus larges et l'œil de la caméra est plus près de la pelouse. Je suis curieux de voir ce que ça peut donner. J'ai déjà vu des choses hallucinantes en 3D au Futuroscope ou à la Géode, mais du sport, jamais » .

De là à systématiser le recours à la 3D, il y a un pas. Une frontière financière surtout. Notamment chez les téléspectateurs. Pour jouir de cet Avatar sur gazon, il faut être équipé. Une télévision 3D par exemple. Pas forcément le produit présent dans tous les foyers. Quoi qu'il en soit, la 3D va continuer à faire son apparition sur la chaîne cryptée. En avril, le clasico Real Madrid – Barcelone sera également disponible en 3 dimensions par exemple. « Je ne sais pas s'il s'agit d'une révolution, mais en tout cas, c'est une évolution importante, assure François-Charles Bideau. Malgré tout, ça prendra du temps pour s'imposer. Il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte comme l'accoutumance à la 3D qui n'est pas évidente. La 3D pour le football sera la norme quand le téléspectateur pourra regarder son écran 3D sans lunette » . Bref, la progrès est en marche. Pour les autres, reste la possibilité de mater son clasico au stade. Une idée comme une autre, finalement...

Achetez vos billets pour l'OM maintenant!

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Être obligé de se frapper Josse, ça va pas aider à vendre des téléviseurs 3D
alors c'était comment?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 2