En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Las Palmas-Barcelone

Le Clásico de Jesé

En lutte pour le titre avec le Real Madrid, le Barça se déplace ce dimanche sur la pelouse de Las Palmas. Une rencontre que le joueur prêté par le PSG et ancien Madrilène Jesé a coché depuis longtemps dans son agenda. Avec un objectif bien précis en tête, offrir le titre à son club de cœur, le Real Madrid.

Modififié
26 octobre 2013. À l’échauffement sur le bord de la pelouse, Jesé Rodríguez aperçoit Carlo Ancelotti lui faire signe de revenir vers lui. L’Espagnol rejoint alors son coach à grandes enjambées, enlève sa chasuble, écoute attentivement les consignes et retrouve Cristiano Ronaldo et consorts sur le pré pour la cinquième fois cette saison. Mais cette sixième apparition chez les grands est bien différente des précédentes. Par l’enjeu déjà – le Real perdant un à zéro lors de son entrée en jeu – et par l’adversaire, le FC Barcelone. Pas impressionné par l’atmosphère du Camp Nou, Jesé s’offrira même son premier but avec l’équipe première des Merengues en toute fin de rencontre. Une réalisation anecdotique au tableau d'affichage – Alexis Sánchez ayant doublé la marque quelques minutes plus tôt –, mais pas pour « Jey M » (son nom de scène), ravi de débloquer son compteur face au grand rival.

L'adoption de l'esprit madridista


C’est en 2007, à l’âge de treize ans, lorsqu'il quitte ses Canaries natales pour la capitale et le centre de formation des Merengues, que Jesé Rodríguez commence à developper son amour du Real Madrid. Un club qui a chouchouté un joyau qu'on compare alors à Raúl. Et ce, malgré ses coups de sang (agression d’un arbitre en février 2009) et son mauvais caractère. Resté au club, l’attaquant espagnol gravit alors les échelons deux par deux. Parallèlement à sa formation, Jesé observe son Real et le Barça s’affronter dans des Clásicos de plus en plus violents, sur le terrain et en dehors, et développe par conséquent une petite haine envers les Blaugrana. Car Jesé est un Madridista, adopté certes, qui n’hésite pas à le crier sur les toits comme en avril 2015 : « Je suis arrivé ici à treize ans, et j’espère y rester jusqu’à mes quarante et prendre ma retraite ici. Je ne me vois pas jouer dans un autre club. » Raté.

Le plan machiavélique de Jey M


Une déclaration qui a ému le public madrilène, moins Florentino Pérez, qui a dégagé l’ancien petit protégé de Zizou après avoir reçu un chèque inespéré de 25 millions d’euros de la part du Paris Saint-Germain. Loin de la capitale espagnole, Jesé Rodríguez continue tout de même d’envoyer des mots doux à son ancien foyer. « J’ai toujours été supporter du Real Madrid, j’ai grandi là-bas, le Real Madrid m’a tout donné, alors je respecte à 100% le Real Madrid » , déclarait-il en avril dernier lors d’une interview accordée à Sportium. Adepte des déclarations d’amour au Real comme aux femmes et aux voitures de luxe lorsqu'il prend le micro, Jey M est aussi capable de cracher son venin lorsqu'il évoque le Barça.


Amené à commenter la possible remuntada du Barça en Ligue des champions face au PSG, celui qui est revenu en janvier sur son île natale envoie une punchline à la Onda Cero qui fera écho dans le cœur des Parisiens, mais surtout des Merengues : «  J’espère que Paris va se qualifier. Je ne vois pas du tout une remontada du Barça. L’équipe qui fait des remontadas, c’est Madrid, pas le Barça. » Encore raté. Meilleur footballeur que pronostiqueur, Jesé retrouve petit à petit son niveau sur le terrain. Problème, Las Palmas est désormais en roue libre depuis plusieurs semaines et n’a plus vraiment d’objectifs dans cette fin de saison. Sauf que Jesé, lui, a une belle idée derrière la tête avant la réception du Barça ce dimanche. Un plan que l’Espagnol a révélé à Marca : « Je ne vais pas mentir, j’aimerais marquer contre le Barça et offrir la Liga au Real Madrid. » En cas de réussite, Jesé pourrait se faire une place un poil plus grande dans l’histoire de son club de cœur. Sinon, il pourra toujours marquer l’histoire de la musique.



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 14 minutes Un gardien espagnol marque de 60 mètres
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4