Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Le clash Ronaldo/Pérez

Modififié
L’épisode « Cristiano Ronaldo contrarié » avait secoué l’Europe du football au crépuscule de l’été. Visiblement vexé par sa situation au Real Madrid, le Ballon d’or 2008 décide de bien faire comprendre sa lassitude. Salaire pas assez élevé ? Désir de départ ? Rancœur envers sa direction ? Quoi qu’il en soit, cette passade a laissé des traces.

C’est à cette époque très précise qu’un échange aurait eu lieu entre le Portugais et son président Florentino Pérez. C’est le journal Marca qui narre l’incident, survenu avant le match du Real contre Grenade, le 2 septembre dernier. Madrid gagne 3-0, Ronaldo plante un doublé, mais ne célèbre pas ses buts.

Le contenu de la conversation est livré de la manière suivante :

Cristiano Ronaldo : « Président, je dois vous dire quelque chose. Je ne me plais plus ici et je veux partir. »

Florentino Pérez : « Si tu veux partir, apporte-moi l'argent nécessaire pour transférer Messi. »

Cristiano Ronaldo : « Si c'est une question d'argent, je viens demain avec 100 millions. »


Florentino Pérez : « Ce n'est pas 100 millions, ta clause libératoire est de 1000 millions d'euros. »

Une engueulade qui facilite l'interprétation des nombreuses rumeurs de départ entourant le buteur madrilène. Et qui ne calmera pas les plus ambitieux recruteurs. PG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 15
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall