1. // Euro 2012
  2. // Finale
  3. // Espagne/Italie

Le choix de Sergio

La nouvelle Espagne traîne, gère, souffre mais gagne à la fin. Contre le Portugal, le meilleur joueur était un défenseur. Pendant cet Euro, Ramos n’a pas fait que changer de coupe, il a aussi changé l’Espagne.

Modififié
101 22
L’Espagne avait un saint (Casillas) et un héros (Fábregas). Elle a désormais un fou, Sergio Ramos. « Ce genre de choses, tu les décides au dernier moment. J’ai pris ma décision au moment de prendre de l’élan. C’est à ce moment que je pense que je vais la piquer un peu » . Ramos sait bien de quoi sont faites les disgrâces. S’il avait manqué ce pénalty contre le Portugal mercredi soir « je serais rentré à Madrid en métro » dit-il. Lorsque les Madrilènes voient s’approcher du ballon le défenseur espagnol pour tirer le quatrième pénalty face au Portugal, le silence se fait. En avril, c’est son ballon envolé qui prive le Real de la finale de la Champion's. Mais Sergio est fier. Ce jour-là, ce n’est pas le stress qui l’avait fait trembler : « C’est l’herbe qui s’est soulevée. Le point de pénalty à Bernabeu était en mauvais état. Au moment de prendre mon appui, l’herbe s’est soulevée et mon pied d’appui s’est enfoncé sous le ballon. C’est pour ça que le ballon s’est envolé » . Deux mois plus tard, il glisse une panenka diabolique en demi-finale de l’Euro. Ramos vient de changer de paradigme.

Au pays des Sanchis et des Hierro, on a du mal à se faire à l’idée. Un arrière central est un pompier, pas un pyromane. Lors du premier match contre l’Italie, il frise le ridicule. Ramos foire une remise mais revient comme un fou. Il rattrape son erreur avec classe et c’est finalement Balotelli qui terminera son action les mains sur les hanches. Après son péno insolent de mercredi, Sergio est sommé de s’expliquer : « C’était calculé. Après la demi-finale perdue contre le Bayern, les critiques disant que je ne devrais pas assumer ce genre de responsabilité (les pénos, ndlr) m’ont blessé. J’ai décidé de tirer mon pénalty comme ça par fierté, pour montrer que j’en étais capable » . À 26 ans et 91 sélections, Ramos est un jeune vieux ou peut-être l’inverse. Pour lui, le risque n’existe plus. Il n’a que des certitudes. Del Bosque n’a pas le choix et a avalé la couleuvre : « Sans aucun doute je crois que ce pénalty a été important pour la confiance de l’équipe (..) J’ai adoré qu’il le tire comme ça. Mais surtout qu’il le marque » . Le défenseur espagnol termine le match avec son trophée de MVP en remerciant le patron : « Del Bosque sait que je suis un peu fou » . Et il n’y a pas que lui.

Une Mustang dans un couloir d’hôpital

Mais Ramos est un monstre. Si David Villa ne sera jamais remplacé à la pointe de l’attaque, les Rouges ont déjà oublié Puyol. Contre le Portugal, ses stats sont démoniaques : meilleur passeur (76 passes réussies sur 89), record de transmissions avec Alonso (20 passes) et seulement 2 fautes commises. Mais le plus beau, c’est le non-quantifiable : sa capacité d’anticipation et une maturité à la portée de très peu de centraux de son âge. A mesure qu’il s’est repositionné dans l’axe, son jeu s’est épuré et ses fautes d’inattention ont disparu. Sergio Ramos comme latéral était une Mustang lancée dans un couloir d’hôpital. Son repli défensif souvent un peu approximatif lui a causé quelques engueulades de Capello au Real et une ou deux déculottées (cf le 6-2 contre Barcelone en 2009). C’est sa façon à lui de rappeler qu’il a beau être l’arrière-droit champion d’Europe et champion du monde en titre, sa place à lui est au grand air, pas dans les couloirs obscurs.

Sergio Ramos est né arrière-central. Son formateur à Séville, Pablo Blanco, rappelle : « C’est un leader depuis qu’il est dans le berceau. Depuis les poussins, il a été capitaine dans toutes ses équipes. C’est toujours lui qui commandait pour faire monter la défense et resserrer les lignes. J’ai connu Fernando Hierro à Malaga, il ne dégageait pas autant de confiance » . A 16 ans, il intègre les pros à Séville. Perez le recrute en 2005 et claque 31 millions pour un défenseur inconnu de 21 ans. En 2007, il n’a pas encore gagné grand-chose mais le plus grand d’entre eux, Maldini, prévient : « Sergio Ramos est très fort. Il peut jouer central ou latéral, il a beaucoup de personnalité. A l’heure actuelle, Ramos est le meilleur défenseur européen » . Le jeu de l’Espagne a changé durant la compétition. Elle est devenue un monstre capable d’avaler les ballons et de ne les recracher qu’à la fin du match. Del Bosque résume après la demi-finale : « On peut toujours discuter si on a bien joué ou pas. Mais en défense, nous avons été extraordinaires » . L’Espagne n’a pris qu’un but depuis le début de la compétition. Merci qui ?

Par Thibaud Leplat, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Katapulta Niveau : CFA
Merci Mourinho,lol!!!
Enorme le sergio, il semble qu'il a bien calmé aussi Nani quand il chauffait Alba pendant le match...
http://deportes.elpais.com/deportes/201 … 38291.html
Il a fait la même bourde contre la Croatie que contre l'Italie et Balotelli. Pour un peu, il nous éliminait. Alors je dis lol à tout ce touchage ridicule. Il vient seulement de réaliser son premier gros match contre le Portugal. Il était d'ailleurs temps, parce que les gens commençaient à l'avoir mauvaise de supporter ses erreurs. Heureusement que le maestro Piqué est derrière pour rattraper tout ça et stopper toute tentative adverse via sa science du placement. Casillas n'a pas eu beaucoup d'arrêts à faire durant cet euro, et il le doit à Piqué. Pendant ce temps, les profanes de Sofoot se touchent devant les joueurs du Real, et encensent un joueur qui a bien failli nous sortir. Pire, vous insistez constamment. C'est juste aberrant de ridicule.
Et donc, tout bon connaisseur peut dire: "Merci Piqué!"
La défense espagnole qui, avec le forfait de Puyol, semblait le point faible de l'équipe, en est, au contraire, le point fort.

Casillas est, comme toujours, impeccable. Il est sûr, calme, serein.

Alba est la révélation du tournoi. Ramos confirme qu'il est un monstre. Piqué rassure alors qu'on le disait cramé. Seul Arbeloa est sujet à caution, plus par ses mauvais choix devant que par son application derrière.

La meilleure défense du tournoi qui n'a encaissé qu'un seul but. Celui de l'Italie. Tiens, tiens!?
Xeneize31 Niveau : DHR
Mez, heureusement que le maestro Piqué est là??? Mdr, Piqué c'est la charrette de cette défense, il est loin de son meilleur niveau (même Mascherano en club est bien meilleur)......et pourtant je ss pro Barcelonais, toi par contre tu dois être un fanatique Barcelonais et qui dit fanatique dit absence totale de réflexion!!!!! Tu manques totalement d'objectivité, on parle de la sélection Espagnole, ni du Real Madrid, ni du Barça, arrête de vouloir les opposés même en sélection.....c'est toi qui est aberrant et ridicule au finale.

« je serais rentrer à Madrid en métro » Agressive celle-la
Je ne les oppose pas, je dis juste que Sofoot se touche sur tous les joueurs du Real depuis le début de cet Euro. Qu'ils prestent bien ou mal, leurs notes sont complètement surévaluées, et ça en devient pathétique. Surtout quand beaucoup de gens sont d'accord pour dire que Ramos a été catastrophique les 3 premiers matchs.

Après, perso, je m'en fiche complètement des clubs dans lesquels ils jouent. Ce que je vois sur le terrain, défensivement (uniquement), c'est que Casillas a sorti le tout grand jeu les rares fois où ce fût nécessaire, que Piqué est maître en son domaine (il sort tout de la tête et en 1 contre 1 grâce à son 6ème sens du placement, et a souvent colmaté les erreurs de Ramos lors des poules), qu'Arbeloa ne sait ni se positionner ni relancer ni se rendre utile offensivement (mais a bien bloqué Ronaldo) et que J. Alba est une révélation de l'Euro. Ramos, quant à lui, vient seulement et enfin de réaliser un match du niveau de Piqué contre le Portugal, alors que les tours précédents, il faisait peur à tout un pays tant il fut fébrile et susceptible de se trouer. Pour un peu, il nous sortait avec ses floches.
Et Sofoot se touche dessus. C'est juste risible.
Xeneize31 Niveau : DHR
Mez, c'est ton point de vue, je ne le critiquerais pas, mais ne le partagerais certainement pas, si on est d'accord qu'Arbeloa s'est un peu le point faible de l'Espagne en défense (Quoi que il se défend plutôt pas mal durant cette euro), si on est aussi d'accord que Jordi Alba est au dessus, par contre il est clair qu'à mes yeux, Piqué, si il fait des matchs correct, et loin de son meilleur niveau d'il y a encore 1 an, il est bcp moins incisif et je trouve qu'il se fait pas mal bouger au final, tout le contraire de Ramos qui lui s'impose sans difficulté aucune dans le combat physique, et qui est tout simplement énorme dans ses interventions, et dans ces anticipations.....et quand il fait une erreur, comme contre l'Italie, il l'a rattrape magnifiquement.....et je n'ai strictement rien d'un madrilène pour tenir un tel discours!
Piqué est à la ramasse depuis le debut de l'euro et je suis pro Barca. je trouves ques les joueurs du REAL plus fort en général lors de cet Euro. Busquets fait honneur à son rang.
Il est arrivé à maturité. Qu'il fasse encore l'une ou l'autre erreur peut-être, sans doute. Je dis simplement qu'il tient la barraque en défense
Mez, t'aimes bien le foot?
Qui qui a muselé CR7 contre le Portugal? Pas le Shakiro en tout cas!
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Note : 1
Maldini devient sénile... A 40 ans c'est moche!

"ses fautes d'inattention ont disparu"

Mouai on a pas du voir les mêmes matches... Les italiens se sont retrouvés souvent seuls face à Casillas lors du premier match et Piqué n'est pas le seul fautif... C'est pas Ramos qui devait prendre Motta sur sa tête? et sur la reprise de volée de Di Natale c'était aussi dans sa zone... Je parle même pas de sa bourde sur Balotelli...

Les Croates aurait dû bénéficié d'un pénalty sur un tacle dégueulasse de Ramos en plaine surface(le genre de truc à ne jamais faire)...

contre la France et l'Irlande bah il a rien eu à faire donc on ne peut pas le juger.

et face au Portugal, le match a été très peu intense, mais on sentait quand même qu'à chaque fois que les portugais attaquaient(deux ou trois fois...^^) c'était la panique derrière côté espagnol, du moins jusqu'à ce qu'ils récupèrent la balle, parce que c'est vrai qu'à la relance ils sont très forts.
Bazibouzouk Niveau : CFA2
À quel moment Hierro a joué à Málaga ?
Pour annoncer que Piqué est meilleur que Sergio Ramos sur cette compét faut être costaud quand même.
Le Gerard il avait une sacré tronche lors du match contre la France, avec les marques des plis de sa taie d'oreiller sur la joue.

@Bazibouzouk : Hierro est passé par Malaga en jeune avant de devenir pro à Valladolid.
ElBuitre07 Niveau : DHR
@Mez Ton fanatisme pour le Barça te fait fait perdre toute forme d'objectivité. Sergio Ramos est le meilleur défenseur de cet Euro et peut-être bien du monde.
Contre le Portugal, Piqué a fait son seul match correct. Contre la France tu dis qu'il n'y avait rien à faire ? Benzema sur les ballons aériens l'a bougé, et Ramos non, lui qui fait 10cm de moins que cette tantouse.
Relance impeccable, présent au duel (avouez quand Ronaldo a poussé son ballon sur le côté droit vous cous êtes dit que c'était fini) mais non Ramos est rapide et costaud, du coup Ronaldo tombe (sans simuler). Il tire même les CF et se permet des dribbles derrière (n'est-ce pas Almeida?).
De toutes façon, les stats parlent, et au passage Ramos est celui qui a eu les meilleurs stats en CdM2010, ce qui prouve qu'il est Ré-GU-LIER, hein mon p'tit Gerard ?
je trouve que mez n'a pas tout à fait tort sur Ramos: il est excellent en quarts et en demie, mais ses matchs face à l'Italie et la Croatie ont été moyens. Il est très bon globalement à ce poste, en club aussi, mais de là à dire que c'est le meilleur défenseur d'Europe, c'est un pas que je ne franchirai pas.
Piqué non plus n'est pas génial, un peu à l'image de sa saison: en demi-teinte. Arbeloa est clairement en-dessous,techniquement, dans le placement, il ne dégage pas la même assurance que les autres. C'est en cela que je suis en désaccord avec l'article: Puyol manque!! Surtout parce que cela oblige à aligner Arbeloa à droite! (quand même, Mourinho a même testé Altintop arrière droit pendant la saison, on voit la confiance en Arbeloa...)
Mais c'est vrai que ce qui fait la force de cette équipe, comme au Barça c'est la qualité technique de ses défenseurs, notamment des centraux, capables d'être les premiers relanceurs, qui ne paniquent quasiment jamais, qui ont une vraie justesse dans les passes, et qui apportent même le danger offensivement!
Quant à Fernando Hierro, il est né à Málaga, et il y a joué en juniors.
Schweintamère Niveau : District
Le meilleur full back de cet Euro et du monde c'est Pepe, faut soit etre fou soit (en)culé pour ne pas le reconnaitre.
Quant a Ramos il a merite au moins 5 a 7 jaunes contre le Portugal, sans cet arbitre inexperimenté et dépassé Ramos degageait fissa!
Ramos porte le 4 à Madrid, tout un symbole quand on sait l'a porté dans le passé. 26 ans + de 90 séléctions une mentalité de faire ça laisse réver beaucoup de pays je pense
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
101 22