1. // Groupe H
  2. // Chili/Suisse(1-0)

Le Chili se la joue en outsider

La Roja a dominé logiquement une triste équipe de Suisse (1-0). Grâce à un jeu plaisant et un banc performant, les hommes de Biesla se posent comme un possible trouble-fête de la compétition.

Modififié
0 1
Frei face à Beauséjour. Le match Chili-Suisse ne fait pas rêver la foule mais il met bien aux prises les deux premiers du groupe H. La Suisse joue comme des Suisses : elle bétonne sa défense, ne sort que par à coups et s'en remet à la puissance physique de Nkufo pour ses pauvres attaques. Mais l'arbitre saoudien de la rencontre va casser les plans d'Ottmar Hitzfeld. M. Al-Ghamdi se prend pour le Navarro du Moyen-Orient et dégaine à tout va. Après avoir distribué trois jaunes en quinze minutes, il expulse Valon Behrami pour un léger raffut sur Vidal. La pleureuse blonde retrouve les vestiaires plus tôt que prévu. Le technicien allemand décide du coup de sortir Frei au profit de Tranquillo Barnetta pour tenir le match nul. Et le Chili dans tout ça ? Toujours en cannes mais un poil plus stressé que face au Honduras. La Roja mise sur les exploits de Sanchez, qui ne devrait pas rester à Udinese très longtemps. Mais les Chiliens se cassent les dents en première période. Aujourd'hui, les Suisses ressemblent à de véritables moissonneuses-batteuses. Consigne du rigoureux Ottmar.

Speedy Gonzalez

Bielsa souhaite gagner la rencontre et procède à son double changement habituel. Paredes et Gonzalez entrent sur la pelouse pour dynamiter le jeu sud-américain. Le Chili pousse et marque un pion logiquement refusé par le trio arbitral. Benaglio n'a pas pu voir la frappe de Sanchez, gêné par des Chiliens en position de hors-jeu passif. La physionomie de la seconde mi-temps ressemble étrangement à celle du premier acte. Les Suisses sont acculés dans leur camp, M. Al-Ghamdi sort toujours autant de biscottes et le Chili domine outrageusement la partie. Mais les efforts de la Roja vont finir par payer. Paredes régale Benaglio, s'excentre et délivre un caviar pour Gonzales qui, d'une tête piquée, ouvre le score. Les remplaçants chiliens ont fait le boulot. La Nati ne s'en remettra pas et n'a de toute façon pas les ressources pour réagir.

Trop frileuse, trop peureuse, la Suisse jouera sa place en phase finale contre le Honduras. Les Chiliens ne sont pas encore qualifiés mais font un grand pas vers les huitièmes. La Coupe du Monde sud-africaine pourrait bien être celle des Sud-Américains.

Romain Poujaud

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Tout faux. Le Chili va se faire éliminer car l'Espagne n'a pas d'autre choix que de les battre. La Suisse devrait quand même battre les faibles honduriens... ce qui fait que ça se jouera au goalaverage entre espagne, suisse et chili. A ce jeu là, les nombreuses occasions manquées par le chili dans les 2 premiers matchs vont se payer cher. Malheureusement pour le spectacle, la Suisse devrait passer. Soit en gagnant de 2 buts d'écart, soit en attendant que l'espagne ne le fasse pou eux.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 1