1. // CM 2018
  2. // Qualifs
  3. // Chili-Uruguay (3-1)

Le Chili peut remercier Alexis Sánchez

Modififié
1k 5

Chili 3-1 Uruguay

Buts : Vargas (45e) et Alexis Sánchez (60e et 76e) pour le Chili // Cavani (17e) pour l'Uruguay

« Jamais deux sans trois » est un proverbe qu'Edinson Cavani n'apprécie pas trop. Face au Chili, l'attaquant uruguayen du PSG a foiré ses deux premières occasions. La troisième a fini au fond des filets de Claudio Bravo, avec l'aide de la défense chilienne.


Après sa sortie sur blessure face à la Colombie, Arturo Vidal est bien sur le terrain. Mais il ne trouve pas les solutions. Pire, il prendra même un carton jaune qui le privera du prochain match face à l'Argentine. C'est Eduardo Vargas qui va offrir l'égalisation à la Roja, juste avant la mi-temps, sur un centre parfait de Beauséjour.



En deuxième période, Vidal sorti, c'est Alexis Sánchez qui va porter le costume de patron du double tenant du titre de la Copa América. À l'heure de jeu, le Gunner envoie un missile dans les cages de Muslera, légèrement fautif.


Il va même tuer le match à un quart d'heure de la fin. En fin de match, Suárez voit son penalty arrêté par Bravo. Grâce à Alexis, qui se retrouve désormais à un pion de Salas, meilleur buteur de l'histoire de la sélection, le Chili s'offre une victoire essentielle face à l'Uruguay et se relance dans la course au Mondial. RC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

En plus de manquer un penalty, Suarez s'est pris un carton (jaune) qui le privera du match contre le Brasil. Ça va être chaud pour l'Uruguay!
Un vrai super match ! Énormes prestations de Bravo et Alexis, impressionnants. Victoire méritée, même si le Chili n'a pas fait grand-chose pendant les 45 premières minutes.
le Chili peut surtout remercier Muslera qui se couche comme Maï li
Bof, la frappe est vraiment puissante, avec un gros rebond et il est masqué au départ.
1 réponse à ce commentaire.
"une victoire face à essentielle". Qui est essentielle?
Arsene Wenger nous dira: "ah non non, mais je vous assure, il est incertain contre le PSG". Il bluffe tellement mal...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 5