Le chiffre du jour

0 1



10



C'est le nombre de finales au cours desquelles Samuel Eto'o a scoré. Dans 100% des cas, son équipe a remporté le trophée.



Fils débute son œuvre avec le Cameroun, en 2000, avec un but en finale de la CAN face au Nigéria, et un autre pion lors de celle des JO, contre l'Espagne.



En Espagne, il inscrit un doublé en finale de Copa del Rey avec Majorque (2003), puis avec le Barça, il enchaîne deux buts en Supercoupe 2005 (un à l'aller, un au retour), et surtout, un but lors des deux finales de Ligue des Champions (Arsenal 2006 et Manchester 2009).



La saison passée, il laisse le rôle de buteur décisif à Milito, pour mieux le récupérer cette année. Depuis août 2010, Eto'o plante dans toutes les finales : Supercoupe d'Italie face à la Roma (3-1), Mondial des Clubs face au TP Mazembé (3-0) et hier soir, la Coupe d'Italie contre Palerme (3-1).



«  Joueur décisif » , ça suffit ?



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Patiemment, il met tout le monde d'accord, alors que peu de joueurs (aucun?) ont été aussi haïs (gratuitement), calomniés, et sous-estimés (dédaigneusement) que lui. C'est ça le plus impressionnant au fond. Quelle force de caractère le Fils! Toujours là.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Drenthe l'indésirable
0 1