Le chiffre d'affaires de MU bondit

Modififié
4 13
Malgré un mercato agité, Manchester a de quoi se réjouir en ce début de saison.

Victorieux hier face à Leverkusen pour leur premier match en Ligue des champions de la saison (4-2), les Mancuniens peuvent en plus se targuer d'afficher un chiffre d'affaires en progression.

Grâce à une augmentation de 44% des revenus liés au sponsoring, le club a dévoilé un résultat positif de 434 millions d'euros sur le dernier exercice 2012-2013, un record. En progression de 13% par rapport à la saison précédente 2011-2012, ce chiffre d'affaires ne saurait toutefois pas occulter la dette des Reds Devils, évaluée à 400 millions d'euros. RG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Gareth Root Bale Niveau : Loisir
Il y est aussi question de plus de 100M de bénéfices et ça c'est l'Info. Hein Sandro, Florentino ...
Gareth Root Bale Niveau : Loisir
Pour compléter le post précédent :
http://www.lemonde.fr/sport/article/201 … _3242.html

Les glazers s'en serve pour rembourser leur dette et garantir leurs prêts, c'est bien qu'il y a une raison.
Après, il est vrai que la pression fiscale est moins élevée en angleterre qu'en espagne, mais voilà ce à quoi les finances d'un gros clubs devraient ressembler. Pas à de grosses entités avec un gros chiffres d'affaires, d'énormes investissements ET des des dettes abyssales dans un championnat exsangue ...
Message posté par Gareth Root Bale
Il y est aussi question de plus de 100M de bénéfices et ça c'est l'Info. Hein Sandro, Florentino ...


Il faut noter que les bénéfices qu'annoncent le Real et le Barça (entre 30 et 40 millions €) sont calculés après le remboursement de la dette (qui représente lui aussi entre 30 et 40 millions par an).

Sur l'article que tu notes dans ton second message, il est question d'un chiffre d'affaire de 434 millions € pour une dette de 465 millions, à titre de comparaison le Barça enregistre un chiffre d'affaire de 500 millions pour une dette de 331 millions (après le remboursement de cette année). Finalement Manchester est plus endetté que le Barça...

Pour terminer, rien ne donne la part des 100 millions de bénéfices (que tu annonces pour Manchester United) alloué au remboursement de la dette.
Finalement, il n'y a pas grand chose qui sépare les différentes gestions économiques des grand d'Europe, contrairement à tout ce qu'on peut dire ou penser. La Liga est surendettée mais les deux moteurs (Barça et Real) sont viables économiquement puisqu'il remboursent et dégagent des bénéfices, tout comme les gros clubs anglais. Les chiffres qu'il serait intéressant d'avoir ce sont ceux des plus petits clubs de PL.
le supporter > le joueur > le club > la Finance

Leurs bilans on s'en fout ... nous on veut du foot !
Gareth Root Bale Niveau : Loisir
@Mathieu

Je vois ou tu veux en venir, mais quand le barça et le réal affaiblissent leur championnat, par la répartition des droits tv notamment, et c'est pas en rendant quelques "clauses libératoires" de temps en temps (Illaramendi par ex) qu'on pourra considérer que siphonner les autres, pour asseoir sa place, en se permettant des dettes effrayantes, revient à de la bonne gestion ...
C'est une attitude de requin, qu'il pourrait éviter, si il y avait une quelconque noblesse dans leurs agissements.

La dette de Manchester appartient également (en partie conséquente) aux Glazers, qui l'ont imputée au club. Ils font rembourser leur dette par le club, et au vu des chiffres, c'est malin.

C'est juste un constat de ma part, en général je m'en fous, je préfére le foot, mais le réal et barcelone, et le bayern d'ailleurs (qui bénéficie des lois de la bavière, différente du reste de l'allemagne, je crois), n'ont pas vraiment de quoi pavoiser quand en fait c'est juste un pillage organisé. C'est mon avis :)
@ Gareth Root Bale

Je ne défends pas non plus le mode de gestion de ces clubs. Evidemment, la PL est économiquement la ligue la plus puissante et oui les deux "gros" de Liga appauvrissent les autres pour se renforcer (comme le fait le Bayern depuis des décennies d'ailleurs).
Ce que je voulais démontrer c'est que ce modèle financier n'est pas tellement différent, qu'il s'agisse d'un club anglais, espagnol ou allemand.
C'est d'ailleurs un cercle vicieux puisque plus les club dégagent de revenus plus ils sont en mesure d'emprunter et plus les prix et les salaires augmentent, jusqu'au jour où... et pour revenir sur la liga on en est effectivement pas loin pour certains clubs.
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
Message posté par Mathieu


Il faut noter que les bénéfices qu'annoncent le Real et le Barça (entre 30 et 40 millions €) sont calculés après le remboursement de la dette (qui représente lui aussi entre 30 et 40 millions par an).

Sur l'article que tu notes dans ton second message, il est question d'un chiffre d'affaire de 434 millions € pour une dette de 465 millions, à titre de comparaison le Barça enregistre un chiffre d'affaire de 500 millions pour une dette de 331 millions (après le remboursement de cette année). Finalement Manchester est plus endetté que le Barça...

Pour terminer, rien ne donne la part des 100 millions de bénéfices (que tu annonces pour Manchester United) alloué au remboursement de la dette.
Finalement, il n'y a pas grand chose qui sépare les différentes gestions économiques des grand d'Europe, contrairement à tout ce qu'on peut dire ou penser. La Liga est surendettée mais les deux moteurs (Barça et Real) sont viables économiquement puisqu'il remboursent et dégagent des bénéfices, tout comme les gros clubs anglais. Les chiffres qu'il serait intéressant d'avoir ce sont ceux des plus petits clubs de PL.



La dette de MU est constituée pour la majeure partie de la somme, de la dette d'acquisition mis au service du club par Glazer quand ce dernier a racheté le club avec un LBO très fort effet de levier pour qu'il s'en mette plein les poches, le jour où il vendra le club tout en ayant investi très peu pour l'achat. Sinon dans le cadre de son activité, MU génère beaucoup moins de dettes que le Barça et le Real qui eux vivent clairement à crédit. Par conséquent, leurs gestions sont bien complètement différentes, les deux moteurs de Liga sont viables uniquement grâce à leur importance en terme médiatique et de prestige dans le football européen comme mondial.
Ce que je me demande c'est s'il est vraiment rentable pour les sponsors de dépenser autant d'argent dans le foot. Ça se mesure bien, le gain en "image"?
Message posté par Mathieu


Il faut noter que les bénéfices qu'annoncent le Real et le Barça (entre 30 et 40 millions €) sont calculés après le remboursement de la dette (qui représente lui aussi entre 30 et 40 millions par an).

Sur l'article que tu notes dans ton second message, il est question d'un chiffre d'affaire de 434 millions € pour une dette de 465 millions, à titre de comparaison le Barça enregistre un chiffre d'affaire de 500 millions pour une dette de 331 millions (après le remboursement de cette année). Finalement Manchester est plus endetté que le Barça...

Pour terminer, rien ne donne la part des 100 millions de bénéfices (que tu annonces pour Manchester United) alloué au remboursement de la dette.
Finalement, il n'y a pas grand chose qui sépare les différentes gestions économiques des grand d'Europe, contrairement à tout ce qu'on peut dire ou penser. La Liga est surendettée mais les deux moteurs (Barça et Real) sont viables économiquement puisqu'il remboursent et dégagent des bénéfices, tout comme les gros clubs anglais. Les chiffres qu'il serait intéressant d'avoir ce sont ceux des plus petits clubs de PL.


Avec le nouveau deal TV de la PL, une fréquentation et un merchandising plus développé qu'ailleurs en Europe, j'aurais tendance à penser que les plus petits clubs de PL sont très rentables.
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
Message posté par sissa
Ce que je me demande c'est s'il est vraiment rentable pour les sponsors de dépenser autant d'argent dans le foot. Ça se mesure bien, le gain en "image"?



Déjà, il faut se dire que contrairement à ce qu'on pourrait le penser, les sommes que mettent les sponsors dans le sport qui s'estiment pour la plupart en centaines de millions d'euros sont un peu des broutilles pour des firmes dans le CA s'exprime en dizaines de milliards d'euros.
Ensuite,pour de nombreuses industries, l'image est une des clés principales du succès d'une entreprise. Le DG d'Emirates disait lors d'une interview sur l'Equipe que sa société proposait les mêmes vols que les autres, à la même vitesse que les autres, dans les mêmes avions que les autres donc la différence se joue sur la qualité du service et.....l'IMAGE!
Enfin, cela permet à certaines entreprises de s'implanter plus facilement dans des nouveaux marchés. Mais surtout ce qu'il faut se mettre en tête, c'est que si ces sommes d'argent sont énormes dans le monde du sport, elles le sont beaucoup moins par rapport aux autres secteurs de l'économie. C'est pour cela que pour les plus grands clubs, la bulle football ne va pas éclater de sitôt.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Coutinho out un mois
4 13