En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Le chef de la FA craint pour l'avenir du foot anglais

Modififié
Greg Dyke, le président de la FA, n'est pas des plus optimistes.

Le chef du foot anglais veut mettre en place de nouvelles règles par rapport aux jeunes dans les clubs anglais. L'objectif, permettre aux jeunes pousses de pouvoir jouer, au lieu de subir la concurrence étrangère et de ne pas jouer. Dans des propos relayés par le Guardian, Dyke explique qu'en suivant cette route, le football anglais pourrait pâtir du manque d'Anglais : « Le championnat fonctionne bien, et il est très agréable à regarder. Mais je crains pour le futur du football anglais, que la Premier League finisse par être possédée par des étrangers, managée par des étrangers, et jouée par des étrangers. Je pense qu'en ce qui concerne les joueurs, nous pouvons faire quelque chose.  »

Pour illustrer son idée, Dyke évoque le cas d'Harry Kane. Avant d'exploser cette saison, l'attaquant anglais a connu les prêts et les divisions inférieures, barré par la concurrence à Tottenham. Un cas qui pourrait ne pas être isolé selon le boss de la FA : « D'un seul coup, un garçon, qui était en prêt, qui a dû faire des pieds et des mains pour jouer en équipe première, devient le meilleur buteur du football anglais. C'est une grande nouvelle. Mais combien d'autres Harry Kane sont là, quelque part, et ne peuvent pas jouer ?  »


Somewhere, out there... PVL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9