1. // Les restes du monde
  2. //

Le Celtic seul au monde, Bâle et le Fener en ballottage favorable

Au sortir de l'hiver, c'est l'heure de faire le point sur les différents championnats mineurs européens. Si le titre est déjà joué en Écosse et en Grèce, ce n'est pas le cas partout et notamment en Suisse, en Turquie et en Russie, où c'est l'heure des changements d'entraîneur.

Modififié
0 11
Écosse – Premiership

Ô surprise, le Celtic va remporter le 45e titre national de son histoire (les Rangers comptent encore une bonne avance avec 54 titres). Les Bhoys comptent actuellement 24 points d'avance au classement sur leur plus proche poursuivant, Aberdeen, qui leur a infligé le 25 février leur seule défaite de la saison en championnat (2-1). Une telle domination, c'est beau, mais c'était tellement attendu que ce n'est pas non plus immense, d'autant que le club n'aura que ce titre à se mettre sous la dent cette saison puisqu'il a été éliminé prématurément des deux coupes nationales. La League Cup vient d'être remportée par Aberdeen, qui réalise décidément une bien belle saison (victoire aux tab après un 0-0 en finale face à Inverness). S'agissant de la Coupe d'Écosse, on en est au stade des demi-finales, avec une opposition Rangers contre Dundee United et une autre entre St Johnstone et – oh tiens – Aberdeen. Pour en revenir au championnat, le Celtic va donc finir premier, alors qu'Aberdeen et Motherwell complètent le podium provisoire. En bas de tableau, Heart of Midlothian va descendre, comme attendu, le club ayant été plombé dès le départ par ses 15 points de pénalité et un exode massif de joueurs l'été dernier. La formation d'Edimbourg retrouvera en D2 les Rangers, qui ont officialisé la semaine dernière devant 40 000 spectateurs une deuxième montée consécutive (avec une saison pour l'instant quasi parfaite en D3 : 27 victoires, 2 nuls, 0 défaite). Si tout roule sportivement pour les Gers, ça reste malgré tout toujours bien tendu pour eux niveau thunes. La quête de nouveaux investisseurs est pour l'instant vaine.

Suisse – Super League

Le FC Bâle aimerait empocher cette saison un 17e titre national, un 5e de suite. C'est plutôt bien parti puisque l'équipe emmenée par Murat Yakin occupe toujours la tête du classement et n'a concédé qu'une seule défaite qui remonte au moins d'août dernier. Attention tout de même, aucun relâchement ne sera permis avec une concurrence pas si loin derrière : Grasshopper 5 points derrière, les YB Berne à 7 points, le FC Zurich à 8 et Lucerne à 9. Le FC Bâle va perdre son gardien international Yann Sommer en fin de saison, puisqu'il vient d'officialiser son départ pour Mönchengladbach. En bas de classement, la saison galère continue pour Lausanne Sports, bon dernier et toujours distancé, avec juste au-dessus les Valaisans du FC Sion. Deux affiches de haut de tableau sont au programme dimanche : le FC Zurich contre Bâle et les Young Boys face à Grasshopper.

Turquie – Süper Lig

Le traditionnel groupe de trois d'Istanbul semble s'être irrémédiablement détaché en haut de classement et devrait squatter le podium en fin de saison. Dans quel ordre ? C'est une autre histoire. En tête depuis la 5e journée, Fenerbahçe compte actuellement 5 points d'avance au classement sur Galatasaray et 7 sur Beşiktaş (qui plus est avec un match en moins). À voir si ça sera suffisant… Désormais éliminé de la C1 par Chelsea, Galatasaray peut mettre le paquet en championnat, avec son effectif VIP. Des trois gros d'Istanbul, il est aussi le seul encore en lice en Coupe de Turquie et affrontera en demies Bursaspor, alors que l'autre demie opposera Eskişehirspor à Antalyaspor. À noter sinon que le classement des buteurs est toujours dominé par le Français Aatif Chahechouhe, qui évolue à Sivasspor (13 buts, à égalité avec Burak Yılmaz).

Grèce – Super League

L'Olympiakos est tellement facile cette saison qu'il peut se permettre de lâcher du lest, avec deux récentes défaites contre deux gros rivaux : le Pana d'abord, puis PAOK. C'est vilain, mais pas méchant, l'avance prise jusque-là est trop grosse pour qu'elle puisse être remise en cause d'ici la fin de saison. Derrière par contre, ça se bouscule pour les places d'honneur et les accessits européens, avec un trio à la lutte composé (dans l'ordre) du PAE Atromitos, du PAOK et d'un Panathinaikos en pleine bourre depuis quelques semaines. Niveau stats individuelles, c'est encore un inconnu français qui domine le classement : El Fardou Ben Nabouhane, un natif de Mayotte qui a évolué au Havre et à Vannes avant d'émigrer en Grèce, plus précisément au PAE Veria, qui lutte actuellement pour son maintien en D1.

Russie – Premier League

En Russie, c'est toujours pas mal serré et ça risque de l'être encore pour un bout de temps (jusqu'à la dernière journée ?). En tête du classement, on retrouve le Lokomotiv Moscou, 3 points devant le Zénith Saint-Pétersbourg, 4 devant le Spartak, 5 devant le Dynamo et 7 devant le CSKA, qui a dominé le week-end dernier le Zénith grâce à une superbe réalisation signée Georgi Milanov (vidéo). À 9 journées de la fin de la saison, deux clubs du haut de tableau ont décidé de changer d'entraîneur : le Zénith avec l'arrivée de Villas-Boas à la place de Spalletti et le Spartak avec le tout récent départ de Valery Karpin. Si on ne connaît pas encore le nom de son successeur, il est question de contacts avancés avec le coach de l'Amkar Perm Stanislav Cherchesov.

Youtube

Mais aussi

- Au Danemark, gros come-back du FC Copenhague, auteur d'un début de saison dégueulasse et qui pointe actuellement au 3e rang, 5 points derrière Aalborg et 7 derrière le leader Midtjylland. Il reste encore 11 journées à jouer.

- En Autriche, le RB Salzbourg enchaîne les victoires – et souvent les cartons – depuis novembre et compte désormais 27 points d'avance sur Grödig et plus encore sur l'Austria et le Rapid de Vienne, qui se disputent les places d'honneur. La révélation sénégalaise Sadio Mané (ex-Metz) pourrait partir cet été en Angleterre, où il est suivi de près par Newcastle et Manchester City.

- En Pologne, statu quo en tête, le Legia Varsovie domine toujours le Wisła Cracovie d'une poignée d'unités.

- En République tchèque, le Sparta, qui compte 10 points d'avance sur Plzeň, va très certainement remporter un nouveau titre national, le premier depuis 2010.

- En Hongrie, Debrecen possède actuellement 7 points d'avance sur Videoton et 8 sur Györ ETO.

- En Croatie, pas de surprise : le Dinamo Zagreb compte 10 points d'avance sur l'Hajduk Split et va remporter son 9e titre consécutif.

- En Serbie en revanche, peut-être enfin du neuf ! L'Étoile rouge qui n'a plus été sacré depuis 2006, devance d'une courte tête (1 point) son grand rival le Partizan Belgrade.

- En Roumanie, nouveau titre en vue pour le Steaua Bucarest, dont le plus proche adversaire est l'Astra Ploiesti, 6 points derrière.

- En Bulgarie enfin, grosse lutte en cette fin de saison entre Ludogorets (le club révélation de la C3), le Litex Lovech et le CSKA Sofia.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Et la Belgique dans tout ça?
Régis Delanoë Niveau : DHR
dams062 > Un point complet bilan de la saison régulière en Belgique la semaine prochaine !
Bon je suis partis dans un délire, le vin de ce midi je pense. Bref je lis l'article et j'entends parler de ce joueur qui m'était inconnu: Aatif Chahechouhe. Ok je vais sur son Wikipedia et je vois ce paragraphe:

"Aatif Chahechouche est actuellement le meilleur buteur de la saison 2013-2014 avec 13 buts en 21 matches, devant des joueurs comme Didier Drogba, Moussa Sow, Dirk Kuyt ou encore Hugo Almeida. Grâce à cette réussite, son club Sivasspor bouscule la hiérarchie habituelle monopolisée par les clubs stambouliotes (Fenerbahce; Galatasaray; Besiktas) et se bat pour une qualification européenne en fin de saison."

Et là je me dis, (enhardis par l'alcool, je l'avoue) c'est ouf, ça fait grosse propagande quand même! Alors je clique sur l'onglet "Afficher l'historique" de l'article. Je vois que ce passage a été écris par une certaine adresse ip et grâce à un site internet je localise cette adresse ip. Et où cela m'a t-il mené? Et bien à Mancieulles, commune de la banlieue de Nancy, dernier club de Chahechouche. Et figurez vous qu'en associant ces deux mots clés sur google (Chaechouche et Mancieullles), on apprends que notre ami habitait là bas avant la Turquie. J'ACCUSE donc ce joueur de modifier par l'intermédiaire de sa famille sa page wikipedia qui perd son caractère encyclopédique.

Hmmmmm tout ça pour ça, oui...
Ouah je m'enflamme un peu quand même
Note : -1
Message posté par Mattnirrep
Bon je suis partis dans un délire, le vin de ce midi je pense. Bref je lis l'article et j'entends parler de ce joueur qui m'était inconnu: Aatif Chahechouhe. Ok je vais sur son Wikipedia et je vois ce paragraphe:

"Aatif Chahechouche est actuellement le meilleur buteur de la saison 2013-2014 avec 13 buts en 21 matches, devant des joueurs comme Didier Drogba, Moussa Sow, Dirk Kuyt ou encore Hugo Almeida. Grâce à cette réussite, son club Sivasspor bouscule la hiérarchie habituelle monopolisée par les clubs stambouliotes (Fenerbahce; Galatasaray; Besiktas) et se bat pour une qualification européenne en fin de saison."

Et là je me dis, (enhardis par l'alcool, je l'avoue) c'est ouf, ça fait grosse propagande quand même! Alors je clique sur l'onglet "Afficher l'historique" de l'article. Je vois que ce passage a été écris par une certaine adresse ip et grâce à un site internet je localise cette adresse ip. Et où cela m'a t-il mené? Et bien à Mancieulles, commune de la banlieue de Nancy, dernier club de Chahechouche. Et figurez vous qu'en associant ces deux mots clés sur google (Chaechouche et Mancieullles), on apprends que notre ami habitait là bas avant la Turquie. J'ACCUSE donc ce joueur de modifier par l'intermédiaire de sa famille sa page wikipedia qui perd son caractère encyclopédique.

Hmmmmm tout ça pour ça, oui...


C'est le principe de Wikipedia. C'est participatif.
Tu crois que c'est un footologue de renom qui écrit tous les articles concernant le foot ?
A la fac on avait modifié le Wikipedia d'un prof pédant et sans talent qui s'était inventé une vie. Le lendemain il s'en est rendu compte et a tout remis en ordre.
Message posté par Mattnirrep
Bon je suis partis dans un délire, le vin de ce midi je pense. Bref je lis l'article et j'entends parler de ce joueur qui m'était inconnu: Aatif Chahechouhe. Ok je vais sur son Wikipedia et je vois ce paragraphe:

"Aatif Chahechouche est actuellement le meilleur buteur de la saison 2013-2014 avec 13 buts en 21 matches, devant des joueurs comme Didier Drogba, Moussa Sow, Dirk Kuyt ou encore Hugo Almeida. Grâce à cette réussite, son club Sivasspor bouscule la hiérarchie habituelle monopolisée par les clubs stambouliotes (Fenerbahce; Galatasaray; Besiktas) et se bat pour une qualification européenne en fin de saison."

Et là je me dis, (enhardis par l'alcool, je l'avoue) c'est ouf, ça fait grosse propagande quand même! Alors je clique sur l'onglet "Afficher l'historique" de l'article. Je vois que ce passage a été écris par une certaine adresse ip et grâce à un site internet je localise cette adresse ip. Et où cela m'a t-il mené? Et bien à Mancieulles, commune de la banlieue de Nancy, dernier club de Chahechouche. Et figurez vous qu'en associant ces deux mots clés sur google (Chaechouche et Mancieullles), on apprends que notre ami habitait là bas avant la Turquie. J'ACCUSE donc ce joueur de modifier par l'intermédiaire de sa famille sa page wikipedia qui perd son caractère encyclopédique.

Hmmmmm tout ça pour ça, oui...



Ouh la mais t'as rien à faire de tes journées ?
Message posté par Fab.uk



Ouh la mais t'as rien à faire de tes journées ?


Oui c'est problématique
Message posté par saviola07


C'est le principe de Wikipedia. C'est participatif.
Tu crois que c'est un footologue de renom qui écrit tous les articles concernant le foot ?
A la fac on avait modifié le Wikipedia d'un prof pédant et sans talent qui s'était inventé une vie. Le lendemain il s'en est rendu compte et a tout remis en ordre.


Oui oui je sais que c'est le principe. Je voulais juste voir si c'était possible de faire ça. Bon après voilà. J'ai pas grand chose à faire en ce moment..
Toon Eastman Niveau : National
Pour faire simple en Belgique on va entrer dans les playoff et ça a de quoi donner mal même aux plus courageux ;)
Toon Eastman Niveau : National
*Donner mal a la tête*
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 11