En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du Roi
  2. // 8es
  3. // Résumé

Le Celta Vigo et Eibar avancent en quarts sans trembler

Modififié

Celta Vigo 2-1 Valence

Buts : Rossi (61e) et Sisto (93e) pour Vigo // Vinícius (63e) pour Valence.

Malgré une victoire 4-1 à Mestalla lors du match aller et une équipe remaniée aux trois quarts, le Celta Vigo est bien décidé à enfoncer un Valence déjà mal en point. C’est donc avec cette envie d’offrir une victoire à leurs supporters que les hommes d’Eduardo Berizzo se ruent sur les cages de Jaume Domenech, titulaire en Coupe du Roi. Mais l’homonyme de l’ancien sélectionneur des Bleus s’est montré impeccable sur les frappes de Pione Sisto (29e) et de Giussepe Rossi (35e). Désireux de gagner sa place dans le 11, l’attaquant italien a multiplié les occasions et a vu ses efforts récompensés en ouvrant la marque d’une jolie frappe croisée (61e).

Un but qui, étonnamment, a été bénéfique pour Valence. Les Ches n’avaient pas cru une seule seconde à la remontada en alignant une équipe bis. Porté par Vinícius Araújo, de retour d’un prêt au Sport Club do Recife, Valence est très vite revenu au score grâce à son attaquant brésilien qui profite d’une grossière erreur de relance de l’Argentin Gustavo Cabral (63e). Vinícius aurait même pu s’offrir un doublé si le gardien de Vigo, Sergio, n'en avait pas décidé autrement.

Mais en ce moment, Valence a bien du mal avec les fins de rencontre, et pour la deuxième fois en une semaine, la défense des Chés encaisse un but dans les arrêts de jeu. Cette fois-ci, c'est Pione Sisto qui troue les filets de Domenech pour offrir la victoire au Celta. Anecdotique pour la qualification, mais pas pour le moral de Valence.


Eibar 0-0 Osasuna



Après une défaite 3-0 à domicile lors du match aller, Osasuna savait sa qualification en quarts de finale de Coupe du Roi impossible. Alors, Petar Vasiljević ne s'est pas embêté en alignant un onze totalement inédit, avec deux jeunes joueurs qui habituellement évoluent avec l'équipe B. Idem pour Eibar, qui s'est offert une petite revue d'effectif. Une bonne chose pour ceux qui passent leur temps à cirer le banc en championnat, moins pour le spectacle.

Après une première période avec zéro frappe de chaque côté, les joueurs d'Eibar se sont décidés à accélérer lors du second acte. Mais, visiblement, ils ne voulaient pas faire de mal à leur voisin de Pampelune et, s'ils ont bien tenté une dizaine de frappes, aucune n'a trouvé le cadre de Nauzet. Du côté d'Osasuna, l'entrée en jeu d'Emmanuel Rivière ne changera rien, les Gorritxoak rentrent chez eux avec zéro tir tenté et une élimination en huitièmes de finale. SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
il y a 10 heures Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs