1. //
  2. //
  3. // Résumé

Le Celta enfonce Valence, l'Espanyol accroche Bilbao

Modififié
0 1

Celta de Vigo 2-1 Valence CF

Buts : Roncaglia (43e), Giudetti (77e) pour le Celta // Parejo (32e sp) pour Valence

C'est la différence entre une équipe qui peine, mais s'en sort sur ses certitudes passées et une autre qui ne réussit pas grand-chose par manque de caractère.

Parmi les équipes les plus irrégulières de Liga, le Celta est intraitable à domicile depuis deux mois. Le souvenir d'une raclée mémorable reçue par Valencia la saison dernière perdure. Raison de plus pour rester maître chez soi. Les deux équipes ne jouent pas avec le feu, et les gardiens n'ont pas à s'employer. La partie s'accélère à la demi-heure de jeu. Idéalement servi par Cancelo, Rodrigo est retenu par Costas. Parejo transforme le penalty d'un contre-pied parfait (32e). Incapables de ne pas encaisser de but, les Chés craquent avant la pause. Monté aux avant-postes, Roncaglia s'arrache pour ne pas perdre le ballon et parvient à glisser une délicieuse frappe enroulée du gauche. Poteau rentrant (43e). Avant le retour aux vestiaires, Nani tente la même, mais pied droit : Rubén détourne. Contrairement au match contre le Depor, Valencia n'est pas passif et tente de forcer la décision. Les vingt premières minutes du second acte sont essentiellement blanquinegras, mais la réussite n'est pas du côté des hommes de Prandelli. Et ça se paie. Quelques secondes après avoir vu sa frappe croisée repoussée par Diego Alves, Guidetti catapulte le ballon au fond des filets d'une tête plongeante impeccable (77e).

Dix points en onze matchs, tel est le triste bilan de Valencia, à un point de basculer dans la zone rouge. En revanche, les hommes de Toto Berizzo se rapproche des places européennes. Après un début de championnat compliqué, les Celtistas remontent petit à petit, sereinement.


RCD Espanyol de Barcelone 0-0 Athletic Bilbao



C'est le genre de matchs susceptibles d'être zappés et qui donnent des regrets parce qu'il s'est passé plein de choses. Sauf que cette fois... pas du tout. À la recherche d'une victoire depuis trois matchs, l'Athletic semble favori contre l'Espanyol, même si les Pericos se sont ressaisi la semaine dernière sur la pelouse du Betis. Les Catalans veulent le ballon (63% en première période) et les Basques pressent et jouent le contre. Les hommes de Quique Sánchez sont les plus entreprenants, mais ne trouvent pas l'ouverture. Privés de Laporte, les Leones doivent composer sans Etxeita, sorti blessé avant la pause. Capitaine, mais pas forcément à son avantage, Aduriz sort à l'heure de jeu. Piatti, Leo Baptistão, Hernán Pérez, Caicedo et Reyes se sont essayés, mais Kepa n'a pas tremblé.
L'Espanyol n'a toujours pas gagné à la maison cette saison, et les Leones n'ont pas tapé les Pericos chez eux depuis dix-huit ans.

  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga FMB
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Putain mais Valence quoi :'(
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    0 1