Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e de finale
  3. // Manchester City/Barcelone

Le casse-tête offensif du Barça de Tata

Avec un jeu de nouveau en conformité avec ses prétentions, le Barça se redécouvre des problèmes. De riches, cette fois. Messi, intouchable et de retour en forme, est le seul joueur offensif dont la titularisation est garantie. Reste à savoir qui de Pedro, Alexis, Neymar ou Iniesta l’accompagnera.

Modififié
L’option Masia : Messi-Iniesta-Pedro

Selon les médias catalans, c’est le trio le plus probable. Avec Messi, Iniesta et Pedro sur le pré, Tata Martino s’assurerait une attaque 100 % fabrication maison. Plus que ce « made in Catalunya » , l’entraîneur argentin s’offrirait surtout un large éventail de diversités offensives. Avec un Cesc Fàbregas resplendissant au milieu de terrain, Iniesta monterait d’un cran. Bien mieux depuis trois matchs – qu’il vient d’enquiller en intégralité –, l’enfant lune retrouverait une place qu’il connaît déjà. Moins dans la profondeur, il compense par une technique majuscule et son sens de la passe. Avec un Pedro sur l’autre flan de l’attaque, l’option aurait de la gueule. Tout en verticalité, le Canarien est également au top. Samedi, face au Rayo Vallecano, le numéro 7 catalan a régalé de par ses courses et sa disponibilité en plus d’être à la réception d’une action des plus blaugrana. Par là même, avec cette doublette, Tata Martino garantirait à Messi le rôle de buteur en chef. Ce qui n’aurait pas de quoi déplaire à la Pulga.

L’option supersonique : Messi-Pedro-Alexis

En octobre dernier, la FIFA sortait un classement des dix joueurs les plus rapides balle au pied. En 6e et 10e positions figuraient Lionel Messi (32,5 km/h) et Alexis Sánchez (30,1 km/h). Ajoutez-y un autre Speedy Gonzalez en la personne de Pedro et vous disposez de l’un des trios les plus rapides de la planète football. Avec un tel trident, la défense centrale de Manchester City Kompany-Demichelis risque fort de ne pas tenir la comparaison. D’autant plus que les trois hommes sont en pleine confiance. Messi, de retour de blessure, a assuré et rassuré après son doublé du week-end. Quant aux deux ailiers, ils sortent d’un hiver où leur statut a pris de l’épaisseur. Mieux que de simples intérimaires, Alexis et Pedro (17 buts chacun) sont les meilleurs artificiers du Barça, derrière l’intouchable Messi (24 buts). Rapides et, surtout, déséquilibrants, cette doublette d’ailiers permettrait à l’Argentin de se régaler dans l’axe en écartant au maximum la défense mancunienne. Des brèches dont pourraient également profiter l’atypique Cesc Fàbregas toujours prompt à monter d’un cran.

L’option Joga Bonito : Messi-Alexis-Neymar

Messi, Alexis, Neymar, ou l’assurance d’avoir du spectacle et des grigris. Avec un tel trio, Tata Martino opterait pour une attaque joga bonito. Pour autant, le coach barcelonais ne devrait pas se risquer à cela. Pourquoi ? D’une, parce que Neymar, de retour après 29 jours d’absence en raison d’une entorse, n’est pas encore prêt à enchaîner 90 minutes. Son golazo face au Rayo n’a pas fait oublier ses quelques ratés après son entrée. Face à une défense anglaise pas vraiment reconnue pour sa tendresse, il devra endosser le rôle de joker. Et de deux, car la titularisation de ces trois joueurs n’offriraient que peu de diversité. Bien qu’Alexis ait retrouvé ce qui faisait son charme lors de son époque italienne, les trois hommes restent dans le même registre : celui de l’élimination directe. Face au quatuor défensif de City, le Tata préférera sans doute disposer de plusieurs armes. De plus, ces trois hommes ne sont pas connus pour leur repli défensif, un point clé de ce huitième de finale entre équipes joueuses.

L’option la plus bankable : Messi-Iniesta-Neymar


Face aux nouveaux riches de City, le Barça peut toujours se targuer de disposer d’un effectif plus coté. Selon la société de marketing brésilienne Pluri Consultoria, le groupe barcelonais coûterait 600,1 millions d’euros. Celui de Manchester City, lui, ne serait évalué qu’à 479,2 millions d’euros. Le trio Messi (valeur de 120 millions d’euros selon Transfermarkt), Neymar (60 millions) et Iniesta (55 millions) serait donc l’affirmation de la suprématie économique du Mes que. Sportivement, il aurait également de la gueule. Problème, Neymar et Iniesta se marcheraient sur les pieds. Car des deux, aucun n’est habitué à évoluer sur le flan droit de l’attaque, un poste squatté par Alexis ou Pedro. Difficile donc d’imaginer un tel dispositif. À moins que Tata Martino ne privilégie l’effet de surprise en alignant Lionel Messi en ailier droit et recentrant Neymar. Lors du seul Clásico de la saison – donc le match le plus important jusqu’à ce huitième aller –, la Pulga avait été excentré sur un côté. Prudence, donc.

L’option de dernière minute : Messi-Fàbregas-Alexis

La triplette Messi-Fàbregas-Alexis effraierait n’importe quelle défense. Celle de Manchester City la première. En début de saison, une telle option aurait été envisageable. Mais depuis l’importance prise par Cesc Fàbregas dans le jeu catalan, il était difficile de l’imaginer en faux neuf. Un poste qu’il connaît, mais qui le cloître dans un rôle moins déterminant. Actuellement, Cesc est le régulateur et le joueur décisif de ce Barça. Très régulier depuis l’arrivée de Martino, il est celui qui casse les lignes par ses passes lasers et ses déplacements judicieux. Avec un Alexis aux appels tranchants et à la vivacité folle, Messi aurait de quoi s’amuser. Depuis le dernier entraînement effectué hier, l’option a pris de l’épaisseur. Pressenti, Pedro aurait été écarté du onze au profit du Chilien. Surtout, Tata insisterait sur la « possession » pour battre Manchester City. Mais cette option est à double tranchant. En alignant en attaque deux joueurs axiaux (Messi et Cesc pour ne pas les citer), Martino devra trouver la parade pour bloquer les deux latéraux que sont Zabaleta et Kolarov. Car même au Barça, les premiers défenseurs sont les attaquants. Et la meilleure défense, c’est l’attaque.

Par Robin Delorme, en Espagne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall il y a 2 heures La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) il y a 11 heures La drôle de liste d'invités de la finale 29
Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 63
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3