1. //
  2. //
  3. // Lyon-Zagreb

Le cas Lacazette

Forfait pour le premier rendez-vous européen de la saison de l'OL, Alexandre Lacazette est déjà au centre des débats entre Jean-Michel Aulas et son entraîneur, Bruno Génésio. On ne parle pas du niveau d'un attaquant qui marche sur les défenses adverses depuis le début de saison, mais plutôt de la gestion du cas d'un joueur au physique fragile. Ou comment Lyon se retrouve aujourd'hui à régler la note de sa dépendance.

Modififié
459 26
Rarement la zone de presse du Parc OL aura paru aussi obscure. Coincé dans son costume, Bruno Génésio a la tête basse. Quelques mètres plus loin, Jean-Michel Aulas a été obligé de descendre s’expliquer, lui aussi. Les mots sont durs, les visages graves et le verbe « assumer » est utilisé en boucle. L’entraîneur lyonnais, ciblé pour la première fois depuis sa prise de fonctions en décembre dernier, parle de « sa responsabilité » , d’un « contexte cauchemardesque » , mais repousse aussi les « excuses bateau » . Personne ne pensait plus revoir ce genre de scènes à l’Olympique lyonnais. Sauf que la situation est bien bordélique et l’OL vient de rendre une copie terrible avec, au bout, la première défaite de son histoire au Parc OL contre Bordeaux (1-3). Plus que le résultat, c’est la manière, dans un jour où Lyon n’aura joué son jeu que par épisodes, qui interroge. Depuis l’arrivée de Génésio, l’OL déroulait sa puissance sur son pressing constant, ses transitions rapides et son contrôle permanent du jeu. Puis, il y a eu un début de saison costaud dans les chiffres, moins par la manière et cette chute débutée à Dijon avant la trêve internationale. Pour le résultat que l’on connaît : Lyon n’est pas totalement soigné, vient de subir une deuxième défaite de suite, mais surtout de perdre sa seule arme offensive crédible dans l’approche du haut niveau. Car la dernière course d’Alexandre Lacazette face à Bordeaux s’est terminée avec la gueule dans le maillot, les larmes aux yeux et alors que Génésio avait déjà effectué ses trois changements. Verdict : plusieurs semaines d’absence, encore, et une gestion remise en question, alors que Lacazette venait de se remettre d’un coup au genou. À la barre, Bruno Génésio plaide coupable.

Tiens, revoilà Ghezzal !

Je l’aime à mourir


Quelques jours plus tôt, la présence de Lacazette contre Bordeaux n’était pourtant qu’une hypothèse, surtout à quelques jours d’un match de Ligue des champions déjà capital pour l’OL contre le Dinamo Zagreb. Sauf que le nom de l’attaquant international, auteur de six buts depuis le début de la saison, s’est retrouvé couché sur la feuille de match. Le choix était discutable et est aujourd’hui discuté jusque dans les couloirs du club. Après la défaite contre Bordeaux, Aulas n’a pas hésité à demander publiquement s' « il n’aurait pas fallu le remplacer avant la fin alors que le match était déjà perdu » . Génésio a fait ses choix et doit donc maintenant assumer. Sauf que l’OL se retrouve aujourd’hui face à un casse-tête offensif au pire moment de sa saison, et paie les choix des dernières semaines d’un mercato où la piste d’une doublure offensive avait été abandonnée. Ce que dégage cette blessure est finalement plus profond, car Lyon doit maintenant gérer sa dépendance à un joueur à qui le club vient d’offrir un pont d’or financier. C’est définitif, et le début de saison de l’OL ne fait que le prouver : sans Lacazette, la machine vrille. Cela avait déjà été le cas à Dijon (2-4) où l’attaquant, touché au genou, avait été obligé de céder sa place à Valbuena. Lyon avait alors perdu son seul joueur capable de faire la différence dans la surface, son seul point de fixation, mais aussi le seul mec capable d’accompagner les montées de Darder ou Tolisso. Sans, l’histoire avait mal tourné avec un jeu sans vitesse, incapable de s’animer, mais surtout sans danger. Voilà comment l’OL s’avance pour sa rentrée européenne, alors que les souvenirs de la saison passée sont encore vifs (une victoire en six matchs et quatre défaites).

Les relents du passé


Une nouvelle porte vient donc de s’ouvrir avec l’idée émise par Aulas de recruter un éventuel joker qui ne serait pas qualifié pour la C1, mais qui viendrait compléter un secteur sans expérience (Kalulu, Cornet, Perrin, Ghezzal), alors que l’OL continue d’expliquer vouloir « miser sur une jeunesse » qui ne l’a que rarement trahi. Reste que, derrière, c’est surtout l’esprit qui inquiète. Contre Bordeaux, Lyon n’a jamais semblé vouloir se rebiffer, sans réel pressing, se lâchant sur des tacles de boucher et se montrant lâche défensivement. Comme si les souvenirs du début de saison dernière remontaient à la surface, avec des arguments contraires en interne et un état d’esprit qui se dégrade, là où Jordan Ferri parlait samedi de joueurs qui « n’avancent pas ensemble » . Génésio se retrouve donc une nouvelle fois à l’heure des choix, comme pour relancer une deuxième partie de mandat et se remettre sur les rails d’un début août prometteur. L’Europe aussi est à ce prix.


Par Maxime Brigand
Modifié

Dans cet article

La Verrati si je mens Niveau : Loisir
Note : -4
surcoté
La chance pour Lyon, c'est qu'il commence par le match le plus abordable de leur poule, contre l'adversaire censé être le plus faible et à la maison.
L'inconvénient, c'est qu'ils n'arrivent pas dans les meilleures dispositions physiques et mentales au vu des dernières sorties en L1.
Amis Lyonnais, Fékir & Lacazette en ont pour combien de temps ?
Fruitcoteur Niveau : DHR
Note : 3


Non, il joue dans l'axe.
Message posté par MetekoO
La chance pour Lyon, c'est qu'il commence par le match le plus abordable de leur poule, contre l'adversaire censé être le plus faible et à la maison.
L'inconvénient, c'est qu'ils n'arrivent pas dans les meilleures dispositions physiques et mentales au vu des dernières sorties en L1.
Amis Lyonnais, Fékir & Lacazette en ont pour combien de temps ?


Justement, je ne trouve pas que ce soit uen chance. Si tu loupes ce match, t'es déjà dans la merde. Alors que si tu rencontres la Juve chez eux, tu peux avancer en mode commando à onze derrière, et tu t'en carres de perdre là où les autres vont certainement perdre.

Là ils arrivent dans les pires disposition pour LE match qu'ils ne doivent pas louper.
Je sens la nouvelle désillusion pour Lyon en LDC cette année...
Je sens que demain on va entendre parler indice UEFA...
J'aimerais bien la voir un jour cette fameuse côte à partir de laquelle on est surcoté.

Plus serieusement, je suis abasourdi par les sorties de Genesio et d'Aulas sur le fait de ne pas avoir remplacé l'attaquant le plus important alors que le match n'était en train d'être perdu que d'un but.

Faut-il dorénavant abandonner chaque match lorsque l'adversaire prend l'avantage ? Joli message au joueur.

Cette gestion est catastrophique et l'amateurisme des dirigeants fait qu'on doit entendre ce genre d'inepties qui insultent notre intelligence à nous supporteurs.

Je ne mettrai pas un centime sur l'OL cette saison.
Leur outil fonctionnel, qu'ils se le mettent où je pense.
@metekeo

Je suis un supporteur d'habitude très optimiste.
Mais, je ne vois pas dautre issue qu'une piteuse élimination ou un reversement en EL au profit d'un redressement tardif.

Je ne souhaite rien a l'OL tant la préparation de cette compétition est déficiente pour la troisième fois consécutive (cf la Sociedad avec les deux attaquants les plus expérimentés en réserve et la vente de Lisandro avant le match).

Une fois, ca va.
Deux fois, je grince.
Trois fois, j'arrête.
Juste une question en tant que voisin :

Le problème de l'OL ne viendrait-il pas du fait qu'Aulas ait mal géré les mercatos depuis 2-3ans (construction du grand stade en gros).

Aulas et le recrutement ont l'air d'avoir perdu la main sur le mercato, ou au contraire de la grande n'ont pas su s'adapter.

Surévaluation potentielle de certains joueurs (hormis Lacazette) qui fait refuser des ventes, et il semblerait que le club ait perdu son modjo brésilien pourquoi?

Ce qui donne le sentiment que le club a l'air de se répéter sur ce type de schéma
- Saison "morose" avec Puel, Garde arrive saison de feu. - Saison "morose" avec Garde, Fournier arrive saison de feu. - Saison "morose" avec Fournier, Genesio remplace fin de saison de feu.

"Morose" selon le standing de l'OL.
Fruitcoteur Niveau : DHR
Tu as résumé ce que je ressens à merveille.
Le plus frustrant c'est que pour une fois on arrive à garder pratiquement notre effectif au complet.
Mais que de mauvais choix... Alors qu'on connait tous la propension qu'a Lacaz' à se blesser, ne pas recruter un remplaçant crédible c'est se tirer une balle dans le pied.
Et quand on sait que l'alternative tactique repose sur une attaque à deux et que le deuxième attaquant revient d'une rupture des ligaments croisés...
Je ne comprend pas.
Moi c'est la comm' de JMA qui me sort par les yeux. Avant de pleurer contre le PSG uniquement pour se poser comme adversaire numéro 1 aux yeux de la France, il faudrait peut-être commencer par se donner les moyens de l'être.
bestclicaraisonpourvalbuenaetnkoulou Niveau : Loisir
T'as l'air assez remonté. Malgré la mauvaise passe et la blessure de lacazette je reste confiant pour la suite. Aussi bien en championnat qu'en ldc.

Les joueurs offensifs font moins d'efforts défensifs que la saison dernière. Spécialement sur les ailes ce qui explique que nos latéraux ont beaucoup de mal. Morel et rafael ont été dépassé face à bordeaux. Je pense qu'on a un petit déficit physique mais ça se rattrappe.

Il faudra néanmoins faire des changements en défense et resonger aux critères de recrutement sur ce poste. C'est incroyable que tous les joueurs qu'on recrute soit si mauvais. Diakhaby a été notre meilleur défenseur alors qu'il n'a que 19 ans et jouait son premier match en pro. Pour moi il doit jouer plus souvent.

En attaque on va gérer pendant l'absence de lacazette et fekir et quand ils reviendront on sera encore plus fort.
@bestclic

Salut poto, tu vas bien ?

Bah, oui, je suis un peu remonté car je trouve inacceptable la situation actuelle.

Je suis une personne assez patiente et je ne dis pas que l'OL proposera indéfiniment un visage catastrophique. Je pense que la mauvaise passe actuelle aura quelques cousines durant la saison : on ne parle finalement que de deux défaites consécutives.

Je pense cependant qu'il existe des moments charnières dans la saison qu'il faut aborder avec le maximum de sérénité et de préparation et la première journée de Coupe d'Europe en est une.

Ce genre de compétition est pratiquement éliminatoire et elle ne peut souffrir de tergiversations.
Or c'est la troisième fois consécutive que l'OL alignera une équipe remaniée pour débuter l'aventure.
Autant de fois consécutives ne peut montrer que :
1 - de l'amateurisme.
2 - un désintérêt pour la compétition avec l'impression que les objectifs (financiers ?) sont déjà été atteints avec la qualification et que le reste n'est que du bonus.

C'est honteux d'être en position d'aligner une équipe pratiquement bis pour débuter en Ligue Des Champions. C'est vu nulle part, surtout que les absences ne résultent pas d'une accumulation de blessures datant d'il y a deux jours.
Avant même la fin du mercato, l'OL était prévenu de l'absence de certains joueurs et aurait du rattraper son retard criant.

Je suis aussi lassé par la communication présidentielle qui devient de plus en plus virulente et parfois insultante envers les supporteurs.
Ceux qui posent des questions légitimes sont taxés de discuteurs de comptoir.
Si je ne maîtrise pas Twitter et si je ne suis pas intéressé par discuter avec Aulas, je me sens insulté lorsqu'il reprend des gens qui se posent les mêmes questions que moi.
Je ne parle même pas de ses excuses fallacieuses qu'il lâche à longueur de temps ou son obsession envers le PSG qui ne fait plus sourire.
Je ne parle pas non plus de sa stratégie visant à casser l'image des personnes auprès du public pour leur foutre la pression (Lacazette), pour se dédouaner (Fournier) ou pour les virer (Cris, Gomis).

Sérieux, ça me saoule.
La Verrati si je mens Niveau : Loisir
Message posté par Fruitcoteur
Non, il joue dans l'axe.


c'est bon ça !
Message posté par Algiers
@bestclic

Salut poto, tu vas bien ?

Bah, oui, je suis un peu remonté car je trouve inacceptable la situation actuelle.

Je suis une personne assez patiente et je ne dis pas que l'OL proposera indéfiniment un visage catastrophique. Je pense que la mauvaise passe actuelle aura quelques cousines durant la saison : on ne parle finalement que de deux défaites consécutives.

Je pense cependant qu'il existe des moments charnières dans la saison qu'il faut aborder avec le maximum de sérénité et de préparation et la première journée de Coupe d'Europe en est une.

Ce genre de compétition est pratiquement éliminatoire et elle ne peut souffrir de tergiversations.
Or c'est la troisième fois consécutive que l'OL alignera une équipe remaniée pour débuter l'aventure.
Autant de fois consécutives ne peut montrer que :
1 - de l'amateurisme.
2 - un désintérêt pour la compétition avec l'impression que les objectifs (financiers ?) sont déjà été atteints avec la qualification et que le reste n'est que du bonus.

C'est honteux d'être en position d'aligner une équipe pratiquement bis pour débuter en Ligue Des Champions. C'est vu nulle part, surtout que les absences ne résultent pas d'une accumulation de blessures datant d'il y a deux jours.
Avant même la fin du mercato, l'OL était prévenu de l'absence de certains joueurs et aurait du rattraper son retard criant.

Je suis aussi lassé par la communication présidentielle qui devient de plus en plus virulente et parfois insultante envers les supporteurs.
Ceux qui posent des questions légitimes sont taxés de discuteurs de comptoir.
Si je ne maîtrise pas Twitter et si je ne suis pas intéressé par discuter avec Aulas, je me sens insulté lorsqu'il reprend des gens qui se posent les mêmes questions que moi.
Je ne parle même pas de ses excuses fallacieuses qu'il lâche à longueur de temps ou son obsession envers le PSG qui ne fait plus sourire.
Je ne parle pas non plus de sa stratégie visant à casser l'image des personnes auprès du public pour leur foutre la pression (Lacazette), pour se dédouaner (Fournier) ou pour les virer (Cris, Gomis).

Sérieux, ça me saoule.


En fait Aulas applique le principe du Rollerball, Le club doit être la seule vedette...
@garagnas

Non, je trouve plutôt qu'il se met lui en avant.

Pour répondre à ta question, je pense que l'OL est dans une phase de réaction sur plusieurs domaines. Il y a, bien entendu, des projets à long terme comme la formation.

Mais, à côté de ça, je pense que l'OL a assez d'expertise pour ne pas sombrer mais manque d'esprit d'initiative pour s'imposer durablement. Ce qui donne des matchs, des saisons, des cycles à réaction.

Concernant la filière brésilienne, j'ai deux idées :
1 - elle est devenue plus chère et peut-être moins qualitative.
2 - j'ai toujours pensé que lorsqu'Aulas faisait des économies drastiques il y a quelques années de ça, ses économies se sont reportés sur l'idée de faire une cellule de recrutement très petite, ce qui fatalement expulsait les pays trop lointains. Cette période s'éloigne un peu, en témoigne des contacts et l'arrivée d'un argentin cet été.
C'est une hypothèse, il faudrait confirmation.
number 13 baby Niveau : CFA2
Message posté par MetekoO
La chance pour Lyon, c'est qu'il commence par le match le plus abordable de leur poule, contre l'adversaire censé être le plus faible et à la maison.
L'inconvénient, c'est qu'ils n'arrivent pas dans les meilleures dispositions physiques et mentales au vu des dernières sorties en L1.
Amis Lyonnais, Fékir & Lacazette en ont pour combien de temps ?


Lacazette c'est 3 a 4 semaines. et Fekir encore 2 si mes souvenir son bon.

Pas de doublette contre l'OM donc...

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
459 26