En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Shakhtar/AS Roma (3-0)

Le carnaval de Donetsk

Dominés et battus à l'aller, les Romains de Vincenzo Montella n'auront pas pesé bien lourd face à un Chaktior Donetsk solide. Giflés 3-0, les Giallorossi rentre à la casa avec des doutes plein les valises.

Modififié
Le Carnaval de Rio est revenu à ses origines. En Europe, là où pour marquer l'entrée dans le Carême, quand les confettis n'en étaient encore qu'à leurs balbutiements, on se jetait de l'eau à la face. Le 8 mars 2011, le Carnaval a posé ses valises en Ukraine, à Donetsk, terre d'exil de Brésiliens méconnus et virevoltants. Pour l'occasion, de naïfs pèlerins romains ont pris un seau d'eau bien fraiche dans la gueule.


Moins dix degrès


Moins dix degrés sur la pelouse. Un temps à ne pas mettre un Brésilien dehors. Pourtant, l'armada auriverde du Chaktior est là, sur la pelouse, prête à dévorer une louve anesthésiée par le froid. Une température responsable de l'inactivité des joueurs de Vincenzo Montella pendant les cinq premières minutes d'une partie qui débute sur de bonnes bases. Enfin réveillés, les Italiens, déterminés, prennent rapidement la mesure de leurs adversaires. Une domination que John-Arne Riise, fautif à l'aller, a bien failli concrétiser grâce à un coup-franc supersonique des vingt-cinq mètres, qui passe à deux doigts des montants de Pyatov. L'heure du rachat n'a pas encore sonné pour le rouquin. Perotta s'y essayera également, profitant notamment de l'incapacité des Ukrainiens à conserver le ballon, les joueurs de Lucescu se limitant à de longs ballons à destination de Luiz Adriano. Effet Montella ou pas, la Roma est toujours malade. Dix-huitième minute, Willan fait danser la samba à Pizzaro sur le côté gauche et envoie un centre à destination de Hübschman, qui effleure le ballon et trompe Doni. Le calvaire de la Roma peut commencer.


Howard Webb, homme du match


Le Dieu du football ne tire pas sur l'ambulance. Alors il a envoyé Howard "The Referee" Webb pour faire régner la justice, sa justice, sur le pré ukrainien. Disons le tout net, si la Roma avait été au niveau Champions League, l'arbitre anglais aurait salopé le match. Mais le déficit footballistique affiché par les joueurs de la capitale italienne était tel que les bourdes du chauve pouvaient passer pour des gestes de compassion, comme un peu de tendresse en cette journée internationale de la femme. Un penalty d'abord, le onzième de la saison romaine, pour une faute sur Borriello dans la surface. Une offrande que le bad-boy napolitain refusera en butant sur Pyatov. Une expulsion négligée, ensuite, lorsque le bouillant De Rossi décoche une droite dans la tête de Srna. Mais que fait la police ? Rien. Elle donne un jaune au Croate pour simulation. Elle fait un peu de zèle aussi, en envoyant Phillipe Mexès au vestiaire avant la mi-temps pour une faute litigieuse sur Luiz Adriano.


Trop fort le Chaktior ?


Menés, et à dix, les Romains n'y croyaient plus vraiment. C'est sans réelle volonté qu'ils ont jeté, dix minutes durant, leurs dernières forces dans la bataille. Le temps pour des Ukrainiens, désireux de conserver le résultat, de se rendre compte qu'il valait mieux enfoncer le clou. Le Marteau orange s'appelle Willan: sans prévenir, il envoie la gonfle en lucarne et les Romains à l'aéroport. Dégoûtés, les boys de Montella n'attendront même pas que les Oranges leur donnent le coup de grâce. La 87ème minute est celle de trop, même pour Rosi, entré à la mi-temps, qui manque sa passe en retrait pour Doni et catapulte Eduardo au but. Et un, et deux, et trois zéros. Les Brésiliens d'Ukraine enterrent leurs vieux démons. Une révolution orange plane sur l'Europe du football...


Swann Borsellino

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner il y a 8 heures Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
il y a 9 heures Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 12 il y a 11 heures Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 17:06 Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 88 Hier à 12:16 Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 20 Hier à 08:27 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 Hier à 07:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
À lire ensuite
Barça, logique et injuste