Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Shakhtar/AS Roma (3-0)

Le carnaval de Donetsk

Dominés et battus à l'aller, les Romains de Vincenzo Montella n'auront pas pesé bien lourd face à un Chaktior Donetsk solide. Giflés 3-0, les Giallorossi rentre à la casa avec des doutes plein les valises.

Modififié
Le Carnaval de Rio est revenu à ses origines. En Europe, là où pour marquer l'entrée dans le Carême, quand les confettis n'en étaient encore qu'à leurs balbutiements, on se jetait de l'eau à la face. Le 8 mars 2011, le Carnaval a posé ses valises en Ukraine, à Donetsk, terre d'exil de Brésiliens méconnus et virevoltants. Pour l'occasion, de naïfs pèlerins romains ont pris un seau d'eau bien fraiche dans la gueule.


Moins dix degrès


Moins dix degrés sur la pelouse. Un temps à ne pas mettre un Brésilien dehors. Pourtant, l'armada auriverde du Chaktior est là, sur la pelouse, prête à dévorer une louve anesthésiée par le froid. Une température responsable de l'inactivité des joueurs de Vincenzo Montella pendant les cinq premières minutes d'une partie qui débute sur de bonnes bases. Enfin réveillés, les Italiens, déterminés, prennent rapidement la mesure de leurs adversaires. Une domination que John-Arne Riise, fautif à l'aller, a bien failli concrétiser grâce à un coup-franc supersonique des vingt-cinq mètres, qui passe à deux doigts des montants de Pyatov. L'heure du rachat n'a pas encore sonné pour le rouquin. Perotta s'y essayera également, profitant notamment de l'incapacité des Ukrainiens à conserver le ballon, les joueurs de Lucescu se limitant à de longs ballons à destination de Luiz Adriano. Effet Montella ou pas, la Roma est toujours malade. Dix-huitième minute, Willan fait danser la samba à Pizzaro sur le côté gauche et envoie un centre à destination de Hübschman, qui effleure le ballon et trompe Doni. Le calvaire de la Roma peut commencer.


Howard Webb, homme du match


Le Dieu du football ne tire pas sur l'ambulance. Alors il a envoyé Howard "The Referee" Webb pour faire régner la justice, sa justice, sur le pré ukrainien. Disons le tout net, si la Roma avait été au niveau Champions League, l'arbitre anglais aurait salopé le match. Mais le déficit footballistique affiché par les joueurs de la capitale italienne était tel que les bourdes du chauve pouvaient passer pour des gestes de compassion, comme un peu de tendresse en cette journée internationale de la femme. Un penalty d'abord, le onzième de la saison romaine, pour une faute sur Borriello dans la surface. Une offrande que le bad-boy napolitain refusera en butant sur Pyatov. Une expulsion négligée, ensuite, lorsque le bouillant De Rossi décoche une droite dans la tête de Srna. Mais que fait la police ? Rien. Elle donne un jaune au Croate pour simulation. Elle fait un peu de zèle aussi, en envoyant Phillipe Mexès au vestiaire avant la mi-temps pour une faute litigieuse sur Luiz Adriano.


Trop fort le Chaktior ?


Menés, et à dix, les Romains n'y croyaient plus vraiment. C'est sans réelle volonté qu'ils ont jeté, dix minutes durant, leurs dernières forces dans la bataille. Le temps pour des Ukrainiens, désireux de conserver le résultat, de se rendre compte qu'il valait mieux enfoncer le clou. Le Marteau orange s'appelle Willan: sans prévenir, il envoie la gonfle en lucarne et les Romains à l'aéroport. Dégoûtés, les boys de Montella n'attendront même pas que les Oranges leur donnent le coup de grâce. La 87ème minute est celle de trop, même pour Rosi, entré à la mi-temps, qui manque sa passe en retrait pour Doni et catapulte Eduardo au but. Et un, et deux, et trois zéros. Les Brésiliens d'Ukraine enterrent leurs vieux démons. Une révolution orange plane sur l'Europe du football...


Swann Borsellino

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 13 heures 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
il y a 6 heures Froger vers l’USM Alger
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom
il y a 10 heures Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 5 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 59 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes
À lire ensuite
Barça, logique et injuste