Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Gr.B
  3. // Manchester United/Wolfsburg

Le calvaire de Valdés

Il a remporté 3 Ligues des champions, un Euro et un Mondial. Pourtant, depuis plusieurs mois, Víctor Valdés est complètement sorti des radars du football européen. La faute a un transfert à Manchester United qui a rapidement pris des allures de cauchemar.

Modififié
On peut être footballeur professionnel, avoir remporté un nombre de trophées que même un gamin rêveur ne pourrait pas imaginer, avoir gagné assez d'argent pour contenter dix fois le commun des mortels, et pourtant, passer un été complètement pourri. Cette situation, c'est celle que vit actuellement Víctor Valdés. Pourtant, l'histoire du gardien chauve à Manchester United avait débuté sous les meilleurs auspices. Victime d'une rupture des ligaments croisés face au Celta Vigo en mars 2014, Valdés doit quitter le Barça par la petite porte, faire une croix sur le Mondial brésilien, tout en disant adieu à l'AS Monaco, avec qui un transfert semblait pourtant bien ficelé, mais qui se rétracte après avoir pris connaissance de sa blessure. Bref, comme dirait Jacques Chirac, les merdes volent toujours en escadrille, et Valdés en fait l'amère expérience.

La main tendue de Van Gaal


C'est à ce moment précis que Manchester United, par l'intermédiaire de Louis van Gaal, entre en scène. Alerté par la situation du gardien qu'il a autrefois lancé dans le grand bain à Barcelone, la Tulipe de fer offre alors une main paternelle à son ancien protégé. Nous sommes à l'automne 2014, et Valdés accepte avec gratitude l'opportunité offerte par son ancien mentor d'effectuer et de terminer sa rééducation avec le groupe pro de l'un des plus grands clubs du monde, tout en encadrant son compatriote De Gea lors des séances d'entraînement. Jusque-là, tout va bien. Très bien même, puisqu'au mercato d'hiver suivant, Valdés se voit offrir un contrat de 18 mois avec une option pour une année supplémentaire et un rôle de doublure de De Gea. Évidemment, le deal est conclu, et lors de la présentation du joueur, Louis van Gaal ne tarit pas d'éloges sur sa nouvelle recrue : « Victor est un gardien très expérimenté et son palmarès parle pour lui. J'ai déjà dit plusieurs fois que Manchester United serait toujours intéressé pour accueillir les meilleurs joueurs. Victor a été très professionnel durant sa rééducation et s'est montré très impressionnant lors des entraînements avec l'équipe première ces dernières semaines. » De son côté, Valdés n'hésite alors pas à renvoyer l'ascenseur à son coach : « J'ai travaillé avec Louis van Gaal à Barcelone et avoir l'opportunité de travailler à nouveau avec lui ici à Manchester United est un rêve devenu réalité. »

Question de principes


Évidemment, David de Gea, meilleur joueur des Red Devils l'an passé, est indéboulonnable dans les bois, aussi bien en championnat qu'en Cup. Alors, Valdés prend place sur le banc, et se contente de remplacer son cadet, blessé lors de l'avant-dernier match de la saison, pour le dernier match de la saison. À côté de cela, on l'aperçoit dans les bois de l'équipe U21 lors de trois matchs, face à Liverpool U21, Chelsea U21, et enfin Tottenham U21, début mars 2015. Trois matchs à première vue plutôt insignifiants, mais qui auront leur importance. Car cet été, tout bascule. Lorsqu'est dévoilée la liste du groupe convoqué pour la tournée de pré-saison aux États-Unis, un nom manque à l'appel. En conférence de presse, Louis van Gaal se lâche, et complètement : « Il n'est pas sélectionné parce qu'il ne respecte pas ma philosophie. Il n'y a pas de place pour le joueur qui fait cela. La philosophie, c'est la manière dont vous jouez au football, et la manière de conserver votre rythme de matchs. Par exemple, il a refusé, l'an passé, de jouer avec l'équipe réserve. C'est l'un des aspects de notre philosophie, mais il y en a d'autres à maîtriser si vous voulez être gardien pour Manchester United. Si vous n'êtes pas prêt à suivre les principes de cette philosophie, il n'y a qu'un chemin possible pour vous, et c'est dehors. » Boum. Blessé, l'ancien numéro 2 de la Roja répond sur les réseaux sociaux, où il poste un montage de photos de lui avec l'équipe réserve lors des trois fameux matchs disputés l'année passée. Pardonné ? Évidemment, non.

Recalé à l'entrée


Au début de la saison, Valdés découvre qu'il est complètement blacklisté de l'équipe première. Plus de numéro de maillot, plus de costume officiel du club, et même plus de casier à Carrington. On le voit prendre place, anonymement, dans les tribunes d'Old Trafford aux côtés de De Gea, en attente de son vrai-faux transfert au Real, tandis que son successeur, Sergio Romero, assure l'intérim dans les cages. Valdés est prié d'aller voir ailleurs. Heureusement pour lui, le Beşiktaş se positionne rapidement dans les dernières semaines du mercato. Mais alors que Valdés se trouve en Turquie pour finaliser son transfert, les dirigeants stambouliotes font machine arrière, et tentent de modifier in extremis les termes de son contrat. Le gardien refuse et doit se résigner à retrouver sa geôle mancunienne. D'autant que dans le bras de fer qui l'oppose à son ancien mentor, Louis van Gaal n'est pas prêt à céder un pouce de terrain. Ainsi, en début de semaine, le Mirror rapporte que Van Gaal interdit tout simplement à son ancien protégé d'être au centre d'entraînement en même temps que l'équipe première. De fait, lorsque l'équipe s'entraîne le matin, Valdés doit venir faire sa séance quotidienne avec l'entraîneur des gardiens des U18 l'après-midi et vice-versa lorsque le groupe pro s'entraîne l'après-midi. Cruel. Selon ESPN, le club souhaiterait désormais mettre fin à la mascarade en rompant le contrat du portier. Mais alors que Chelsea et Liverpool auraient exprimé un certain intérêt à enrôler le portier en janvier prochain, le club mancunien prendrait le soin, si cette décision était confirmée, d'insérer une clause interdisant au joueur de s'engager avec un autre club de Premier League. Victime expiatoire, Víctor Valdés pourra au moins tirer une leçon de ses mésaventures : ne jamais pactiser avec les Diables.

Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 7 heures Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti il y a 6 heures La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 16
il y a 7 heures Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 il y a 8 heures Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 il y a 9 heures Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 45
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi