1. // Angleterre – Premier League – J25

Le cadeau d'adieu de Thierry Henry

Les Gunners sont allés chercher une victoire dans les dernières minutes par l’intermédiaire de son ancien, Thierry Henry. Le Français permet à Arsenal de revenir sur Chelsea, défait à Liverpool contre Everton. Bolton se tire une nouvelle balle dans le pied en laissant à domicile la victoire à Wigan.

Modififié
16 0
Sans aucune victoire depuis un mois en Premier League, les Blues ont poursuivi leur mauvaise série à Goodison Park, en pire. Car avec la défaite au bout (la première en 2012), Chelsea est désormais rattrapé par Arsenal, victorieux dans le money time grâce à papa Henry au Stadium of Light. Toujours sans ressort dans la difficulté, les Blues ont sombré face à des Toffees opportunistes tout au plus, et concentrés du début à la fin de la rencontre, ce qui n’est pas la principale de leurs qualités. Le costard de Villas-Boas a repris quelques coups de ciseaux de la part des fans de Chelsea – « tu ne sais même pas ce que tu es en train de faire » - en chanson évidemment, alors que dans le camp d’en face, on réservait une ovation des grands jours au revenant Steven Pienaar, qui a ouvert le score et pesé sur toute la rencontre.

Titi dit au revoir

Sans être incroyable à chacune de ses apparitions depuis son retour à Arsenal, le Français a réussi l’exploit de faire grimper encore un peu plus sa cote de popularité dans le cœur des supporters Gunners. Sauveur pour sa première le 9 janvier dernier à l’Emirates en Cup contre Leeds, Titi a comme qui dirait bouclé la boucle, en scorant encore une fois un but très décisif. Arsenal réintègre le Big Four, avec le même nombre de points que Chelsea. Pour Per Mertesacker, la boucle est aussi bouclée. Tâche du casting du mercato estival d’Arsène, l’Allemand a eu la mauvaise idée de se blesser tout seul, en tentant de laisser passer le ballon entre ses jambes. S’échouant au sol en se tenant les guiboles, Mertesacker laisse le cuir à McLean, qui ouvrira le score. On souhaite évidemment un prompt rétablissement à l’international allemand, mais on a comme la fâcheuse impression que son tour est désormais passé. Le prétexte est en tout cas idéal.

Appelez-le « le Yak »

Le haut du classement des buteurs de Premier League regroupe une flopée de joueurs plutôt classes (l’inaccessible Van Persie, Rooney, Ba, Aguero, Dzeko et Dempsey). Et bien planqué au milieu du peloton maillot jaune, avec 13 bûchettes, vous pourrez trouver Yakubu Aiyegbeni, le Pius N’Diefi de Blackburn, avec un compte en banque sans doute beaucoup plus fourni que celui de l’ancien Sedanais, qui, aux dernières nouvelles, sévit du côté de Fresnoy-le-Grand, dans l'Aisne. L’international nigérian a ainsi assuré un tiers des buts de sa faible équipe des Rovers. Le plus triste dans l’histoire, c’est que malgré un buteur qui assure, malgré une victoire contre QPR ce samedi, pour le retour de Mark Hughes à Ewood Park, Blackburn est toujours dans la charrette des relégables. Petit lot de consolation, il a au moins rattrapé au nombre de points l’adversaire du soir. Les Rangers sont désormais aux lèvres de la 18ème place et vont devoir bastonner très sévèrement pour sortir du groupe de cancres, qui se tient en 2 points (QPR, Wolverhampton, West Brom, Wigan, qui a défait le dernier Bolton, cet après-midi, au Reebok Stadium).

Bonus à voir

Vu que vous avez déjà regardé sous toutes les coutures la passe d’armes Evra/Suarez, passez le temps avec le pétard - coup de flipper de Clint Dempsey, buteur décisif lors de la victoire contre Stoke. Une seule question : mais que fait-il encore à Fulham ?



Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
16 0