Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options

Le BvB reste 7e, Paderborn et Fribourg descendent, Hambourg en barrage

Malgré sa victoire contre le Werder, Dortmund ne parvient pas à doubler Augsburg, qui a réussi à renverser la vapeur contre Gladbach. En bas, le HSV a fait le travail contre Schalke pour s'offrir des barrages, alors que Fribourg, défait par Hanovre, et Paderborn par Stuttgart, ne sont pas parvenus à se sauver.

Modififié

Bayern Munich 2-0 Mayence

Buts : Lewandowski (25e), Schweinsteiger (42e) pour le Bayern
Le seul enjeu de ce match entre le champion et une équipe du ventre mou était de savoir si Robert Lewandowski allait réussir à claquer quatre buts pour dépasser Alexander Meier et ainsi conserver son titre de Torschützenkönig. Bah c'est raté, malgré un penalty en début de match, concédé par Bungert pour une main sur un centre de Schweinsteiger. Pour son 500e match avec le Bayern, Bastian y va aussi de son pion, d'une frappe placée. Robert masqué échoue donc à deux longueurs de la légende de l'Eintracht (enfin trois avec le nombre de matchs joués). Fallait pas laisser Alaba et Müller tirer les pénos.

Cologne 2-2 Wolfsburg

Buts : Ōsako (3e), Knoche CSC (61e) pour Cologne / Luiz Gustavo (8e), Perišić (15e) pour Wolfsburg
Là encore, pas vraiment d'enjeux, si ce n'est la défense de la place de dauphin pour les Loups. Du coup, les deux coachs ont beaucoup fait tourner. Osako ouvre tout de suite le score, plein de sang-froid pour reprendre un centre de Risse. Dans la foulée, un corner de De Bruyne est prolongé par Perišić et atterrit dans les pieds de Gustavo, qui ne se fait pas prier pour la mettre au fond. Wolfsburg prend même l'avantage cinq minutes plus tard par le biais d'Ivan qui conclut un contre orchestré par Caligiuri. Après ce début tonitruant, les deux équipes se sont calmées jusqu'à la pause. Mais au retour des vestiaires, sous l'impulsion d'un Peszko entré en jeu, Cologne pousse, et le Polonais finit par trouver la faille, toujours sur un centre de Risse. Ni Schürrle, ni Wimmer ou Peszko n'ont ensuite réussi à marquer le but de la gagne. Wolfsburg reste donc 2e.

Borussia Mönchengladbach 1-3 Augsburg

Buts : Raffael (36e) pour Gladbach / Højbjerg (72e), Matavž (77e), Mölders (90e) pour Augsburg
Si Gladbach pouvait potentiellement finir second, la pression était surtout sur Augsburg, sous la menace du BvB. Le Borussia tient d'ailleurs son rang avec une action construite par Hermann et conclue par Raffael en renard. Mais tout bascule à l'heure de jeu : l'arbitre décide d'exclure Nordtveit pour une faute pas vraiment dangereuse ni en position de dernier défenseur. Augsburg passe alors à deux pointes. Højbjerg commence par égaliser, puis Matavž, servi par Parker (tous deux entrées en jeu) donne l'avantage aux siens d'une tête, le tout en 5 minutes. Gladbach passe ensuite tout près de recoller, mais Kruse et Johnson trouvent tous deux la barre. Et c'est finalement Mölders qui clôt la marque dans le temps additionnel.

Borussia Dortmund 3-2 Werder Brême

Buts : Kagawa (15e), Aubameyang (17e), Mkhitaryan (42e) pour Dortmund / Öztunali (26e), Gebre Selassie (85e) pour le Werder
Le BvB reste donc 7e malgré sa victoire face au Werder. Tout ou presque s'est joué en première mi-temps, avec des buts du trio d'attaque borussen Kagawa-PEA-Miki pour une réduction du score du jeune Öztunali. Seul Reus, de retour sur le pré, n'a pas réussi à trouver le chemin des filets. En deuxième mi-temps, Dortmund est souvent passé tout près d'aggraver la marque, mais il y a toujours un peu de maladresse. Gebre Selassie réduira même la marque à la réception d'un coup franc, bien qu'il ait probablement été hors-jeu. Mais de toute façon, ce match était surtout important pour les adieux du Westfalenstadion à Sebastian Kehl et Jürgen Klopp. Beaucoup de larmes et d'applaudissements. La fin d'une époque.

Eintracht Francfort 2-1 Bayer Leverkusen

Buts : Seferović (4e), Madlung (39e) pour l'Eintracht / Bellarabi (6e) pour le Bayer
On a commencé très fort : bam Seferović, boum Bellarabi. Puis Brandt sur le poteau. Après cette entame folle, tout le monde se calme et la rencontre se stabilise dans l'entrejeu. Du coup, à l'heure de jeu, Madlung envoie une bonne patate, une bonne vieille Bundesfrappe, sur laquelle Leno ne peut rien faire. La deuxième période n'aura servi à rien, si ce n'est à dire adieu à Simon Rolfes. Après le match, tous les supporters sont restés dans le stade pour célébrer le titre de Torschützenkönig d'Alexander Meier. Bien mérité.

Hoffenheim 2-1 Hertha Berlin

Buts : Modeste (8e), Roberto Firmino (80e) pour Hoffenheim / Beerens (72e) pour le Hertha
On ne va pas se mentir, Hoffenheim tient quand même essentiellement sur les épaules de Roberto Firmino. Preuve en est avec ce match, où le Brésilien a donné une passe décisive à Modeste, auteur il est vrai d'une belle reprise. Il a ensuite donné la victoire aux siens en fin de match, alors que Beerens, très actif, avait égalisé. Ça risque d'être compliqué, la saison prochaine, si Robert Firmin s'en va vers d'autres cieux. En revanche, Volland devrait prolonger.

Hambourg 2-0 Schalke 04

Buts : Olić (49e), Rajković (58e) pour Hambourg

Le Dino avait plus ou moins son destin entre les mains lors de cette dernière journée et a fait le travail. Il peut déjà dire merci à Huntelaar, qui a raté l'immanquable à bout portant. Mais aussi à son bon vieux Olić, recrue gagnante de l'intersaison, qui a fait le travail de près, après un corner rigolo dévié par les fesses de Djourou. Schalke n'a absolument pas réagi, et Rajković a fini le travail de la tête. Hambourg n'a fait que défendre et contrer, et ça a suffi pour s'offrir des barrages. En revanche, Schalke voit Augsburg lui passer devant et finit la saison à la sixième place.

Hanovre 96 2-1 Fribourg

Buts : Kiyotake (3e), Krmaš CSC (84e) pour Hanovre / Petersen (90e) pour Fribourg
Les deux équipes pouvaient plus ou moins se contenter d'un nul pour sauver leurs fesses. Mais non. D'entrée de jeu, Albornoz déborde sur son côté gauche, centre, et Kiyotake reprend tranquillement de la tête sans être inquiété. Malgré cela, Fribourg ne semble pas parvenir à se réveiller, tétanisé par l'enjeu. Et le but contre son camp de Krmaš en fin de match ne peut qu'envoyer les Fribourgeois en 2. Bundesliga. Une grande tristesse, d'autant que Mehmedi, servi par Schmid, aurait pu égaliser sans un bon Zieler, et que Petersen a réduit le score dans le temps additionnel. Trop tard. La victoire contre le Bayern n'aura servi à rien.

Paderborn 1-2 Stuttgart

Buts : Vucinovic (4e) pour Paderborn / Didavi (36e), Ginczek (72e) pour Stuttgart
On finit donc avec ce véritable barrage avant l'heure. Les deux équipes devaient gagner pour ne pas descendre, et c'est Paderborn qui imprime de suite le rythme, avec un but de Vucinovic. Mais Stuttgart, lanterne rouge il y a quelques journées, a réussi à renverser la vapeur grâce à ses deux Daniel, Didavi et Ginczek, pour s'imposer au bout du suspense et arracher la 14e place ! Paderborn, en revanche, retourne à l'étage inférieur.

⇒ Résultats et classement de Bundesliga

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall