Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  1. // CAN 2017
  2. // Quarts
  3. // Burkina Faso-Tunisie (2-0)

Le Burkina mange la Tunisie

Dans une partie imprévisible et un poil ennuyeuse, le Burkina Faso a fait la différence en toute fin de match et se qualifie en demi-finales. Si le score aurait pu basculer d'un côté comme de l'autre, la Tunisie doit s'avouer vaincue devant la détermination de son adversaire.

Modififié

Burkina Faso 2-0 Tunisie

Buts : Biancé (81e) et Nakoulma (84e) pour les Étalons

Il aura donc fallu attendre la 81e minute et un coup franc évitable pour faire basculer la partie. Lorsque Aristide Bancé, qui vient d'entrer en jeu, s'élance pour envoyer la balle au fond, peu d'actions sont venues tuer l'ennui. En un geste pas franchement parfait, le Burkinabé donne le droit à son pays de jouer les demi-finales de la Coupe d'Afrique des nations 2017, le portier adverse n'étant pas exempt de tout reproche. Mais c'est l'histoire de cette compétition : plus que dans les autres épreuves, le niveau entre nations est homogène, et le résultat penche en fonction d'un détail. Un tir moyen sur un coup franc bien placé, par exemple. Un détail qui a manqué à la Tunisie, éliminée.

Sliti, vrai frisson


Toujours avec capitaine Kaboré, le Burkina compte bien garder son invincibilité en quarts de finale de la CAN. Il n'a en effet jamais perdu à ce stade de la compétition. En face, on s'appuie sur Abdennour et Khazri pour répondre au rang de favori. Sans surprise, la Tunisie prend les choses en main. Plus à l'aise techniquement, elle possède évidemment les armes pour se qualifier. Reste que son gardien a du mal avec ses pieds et fait inutilement trembler ses coéquipiers en début de partie.

Heureusement pour lui, les attaquants du Burkina ne cadrent pas leurs frappes, Traoré touchant le haut de la barre pour ce qui constitue la meilleure occasion avant la pause. À part ça ? Des simulations, des cartons jaunes et des tirs manquant de précision du côté des Aigles de Carthage. Qui semblent supérieurs, mais qui ne parviennent pas à faire la différence malgré la belle activité de Sliti, le joueur de la première période.

SOS talent disparu


Le temps passant, les défenses se font plus friables. La Tunisie appuie alors sur l'accélérateur afin de prendre l'avantage avant la prolongation. Sauf qu'il y a du cœur dans le camp du concurrent. En résultent une bataille hachée assez physique, des duels serrés et de nombreuses pertes de balle. Avec son boudin dans les cheveux, Traoré ne cesse de tenter. Mais le score reste désespérément bloqué à 0-0, comme trop souvent dans cette CAN 2017, et les deux portiers n'ont pas de miracles à réaliser. Loin de là.

Pendant ce temps-là, l'équipe lilloise de Sliti mène à Lyon, et Nakoulma, l'avant-centre des Étalons, est annoncé au FC Nantes. Khazri, lui, sort du terrain sans avoir donné satisfaction à son entraîneur, à qui il ne serre même pas la pince. Bref, le spectacle n'est pas au rendez-vous. Jusqu'au coup franc gagnant de Bancé et l'explosion de joie du Burkina Faso après le deuxième but de Nakoulma, quelques instants plus tard. Irréversible.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde il y a 2 heures Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 dimanche 17 juin Lozano climatise l'Allemagne 5 dimanche 17 juin Maradona, le cigare et les yeux tirés 63 dimanche 17 juin La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 dimanche 17 juin Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4