En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Amical
  2. // France/Espagne (0-2)

Le bulletin de notes...

Quand les Champions d'Europe rencontrent les champions de la France, le match dure 45 minutes.

Modififié
FRANCE :

Lloris (4,5) : Le moins fébrile. Donc le meilleur Français. Mais fébrile quand même.


Sagna (2) : Tu t'appelles « Sagna » , ça ressemble à « Sagnol » . Alors t'es pris direct en latéral droit chez les Bleuzes. Si, si !... Avec vos impôts.


Ciani (3) : Les obsèques auront lieu vendredi à 10 heures.


Escudé (1) : Mc Do revendique une cuisine diététique en mettant un petit bout de salade verte dans ses « Royal double cheese-bacon » . Escudé revendique une place d'axial gauche parce qu'il est gaucher.


Evra (3) : A copier 100 fois : « Je peux monter devant mais je ne dois pas oublier de défendre » . Avec signature des deux parents.


Toulalan (3) : Jérémie n'a qu'une idole, Michel Sardou. « Ne m'appelez plus jamais France / La France elle m'a laissé tomber / Ne m'appelez plus jamais France / C'est ma dernière volonté » .


L. Diarra (4) : Albert Camus disait que ce qui fait la noblesse de l'Homme, c'est qu'il essaye. Alors, va pour Camus.


Ribéry (2) : Du pur Brian Joubert : ça veut jouer à gauche et décrocher la médaille d'or. Ça joue à gauche à la 65ème et ça demande à sortir au bout de 10 minutes parce que y'a le genou qui fait mal à la cheville...


Gourcuff (1) : Impardonnable parce qu'il a même raté ses corners et ses coups francs indirects. On divise la note par deux.


Henry (2) : Faire confiance à Thierry Henry. Il marquera contre le Costa Rica à Lens, le 26 mai. Ou bien contre la Tunisie à Radès, le 30 mai. Ou au pire, contre la Chine à la Réunion le 4 juin.


Anelka (3) : Premier tir cadré français à la 47ème, soit bien après le match. Sinon Niko a souvent décroché. Au sens propre et au sens figuré.

Remplaçants

Govou (3) : A remplacé Henry en seconde période. Pas grand-chose. A peut-être eu le temps de prendre des notes sur Arbeloa en vue du retour Real-OL. C'est Puel qui le lui avait demandé.


Djib Cissé (2) : A remplacé Anelka en seconde période. A placé une mine dans les nuages, des fois que ça ferait tomber la pluie.


Malouda (3) : A remplacé Ribéry en seconde période. Quand Mankowski lui a demandé d'aller s'échauffer pour rentrer en jeu, il s'est vite énervé : « Pourquoi moi et pas Cheyrou ? » .

[page]
ESPAGNE :

Casillas (4) : Nan, Iker... T'es plus le dernier rempart de l'équipe espagnole. En sélection, le vrai gardien, c'est Puyol.


Ramos (10) : Une sale pute qui latte et qui marque, façon Van Bommel. Et alors ? « Quand t'as décidé de faire la pute, t'as intérêt à être la meilleure du bordel » (David Bowie).


Puyol (7) : Carles : « Xerez est dernier de la Liga mais c'est une équipe dont il faut se méfier un petit peu » . Comme l'Equipe de France, Carles ? « Euh... Oui : comme l'Equipe de France... »


Piqué (7) : A bien travaillé ses relances de 46 mètres et ses transversales de 42 mètres dans les pieds.


Arbeloa (6) : A bien défendu, s'est bien excentré pour étirer le jeu au milieu. En principe, avec ça, il rentre en boîte direct, sans attendre Ramos et Guti.


Alonso (6) : Un début catastrophique et puis après ça a bien donné. Comme dans les bons vieux concerts de Clash : « Spanish bombs, yo te quiero infinito / Yo te acuerda oh mi corazón » ...


Busquets (7) : C'est avec des types comme lui au milieu qu'on se rend compte que l'Espagne joue bien à 12. Mais que fait la FIFA ?


Silva (7) : Le top de la formation espagnole. Un petit Poucet avec des bottes de 7 lieues qui sème des ballons sur son chemin. Le foot français fabrique plutôt des Cyclopes.


Fabregas (7) : En Equipe de France, un joueur interchangeable, c'est une insulte. Dans la Roja, « interchangeable » (avec Xavi), c'est plus qu'un compliment.


Iniesta (6) : « Oui, j'ai un peu tiré au flanc pendant mon footing au Stade de France. Mais on a un match de football samedi soir à Almeria avec le Barça. Fallait bien que je m'économise, non ? »


Villa (8) : Son idole c'est Van Nistelrooy. Même requin blanc que Ruud : attaque en Australie, Afrique du Sud, Californie, Caraïbes, côtes hawaïennes, Japon, Philippines, Nouvelle-Zélande, Stade de France.

Remplaçants :

Xavi, Marcos Senna, Güiza, Fernando Torres, Jesus Navas. Entrés en deuxième mi-temps. Tous les cinq non notés : Briller pendant le décrassage, ça ne compte pas.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 2 heures Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 1
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
À lire ensuite
La leçon d'espagnol