1. // Copa América 2015
  2. // Quarts de finale
  3. // Brésil/Paraguay (1-1, 3 tab à 4)

Le Brésil voit plus loin

Modififié
3 7
L'absence de Neymar dans les rangs du Brésil a été prépondérante.

Samedi soir, le Brésil s'est incliné en quarts de finale de Copa América face au Paraguay (1-1, 4 tab 3). Les échecs se suivent pour la sélection auriverde qui veut trouver son salut dans le travail et la persévérance, comme l'a notamment déclaré Dunga en zone mixte.

Dunga (sélectionneur du Brésil) : « Historiquement, la Copa América est une compétition difficile pour le Brésil qui s'y est imposé peu de fois (8). Quand on la remporte, on en parle peu et quand on perd, on dit qu'il manque quelque chose. Oui, Neymar est important pour le Brésil comme il est important pour Barcelone, mais nous avons des joueurs de qualité. Il faut continuer à travailler pour donner satisfaction à nos supporters. Il est inutile de se lamenter sur notre sort, il faut travailler et cela ira mieux prochainement. Cette élimination est un apprentissage en vue des éliminatoires pour la Coupe du monde 2018. »

Robinho (attaquant du Brésil) : « En première période, nous leur étions supérieurs, mais malheureusement, nous n'avons pas réussi à tuer le match en marquant un deuxième but, et après, ils ont réussi à égaliser. (À propos de sa sortie à la 86e minute et son remplacement par Everton Ribeiro qui a raté son tir au but :) Je voulais rester pour participer à la séance des tirs au but, j'ai demandé à rester, mais je respecte la décision de notre entraîneur. » GF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Une stat bien parlante: contre le Paraguay le Bresil n'a joué qu'un ballon dans la surface adverse.
El-jefecito Niveau : CFA
Dunga champion des matchs amicaux... Jamais été convaincu par ce coach.Aucune approche tactique approfondie,il se base toujours sur le même système,aucune innovation dans son "style" destructeur qui ne colle pas à la culture brésilienne,un football auriverde qui se renie de plus en plus et qui s'éloigne de ce qui lui avait permis d'engranger tant de succès.Quand on y prête attention,on remarque que le Brésil n'a aucun entraîneur de haut niveau et ferait mieux de nommer un coach étranger prestigieux qui les remettrait dans le bon chemin plutôt que de s'entêter à nommer systématiquement un brésilien par fierté mal placée.De plus,ils ne sont pas aidés par le niveau très moyen de la génération actuelle par rapport à ce qu'ils nous ont sorti par le passé.Neymar est l'arbre qui cache la forêt.
Message posté par Two-Face
Une stat bien parlante: contre le Paraguay le Bresil n'a joué qu'un ballon dans la surface adverse.


C'était en première mi-temps ça !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La fierté paraguayenne
3 7