En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // CdM
  2. // Zone AmSud
  3. // Qualifs

Le Brésil s’envole, l’Argentine assure l’essentiel

Le Brésil assomme l’Uruguay (4-1) et assure sa qualification. L’Argentine propose un football abominable et gagne grâce à un penalty discutable face au Chili (1-0). Six équipes dans un mouchoir de poche pour la qualification. Voilà ce qu’il faut retenir des toujours palpitants éliminatoires sud-américaines.

Modififié

L’équipe de la journée : Le Brésil


On n’est pas quintuple champion du monde sans raison. C’est ce que la Canarinha a prouvé à Montevideo. À l’Estadio Centenario, le Brésil a écrasé l’Uruguay 4-1 et assis sa domination sur l’Amérique du Sud. Alors que les coéquipiers de Neymar avaient démarré les éliminatoires par une défaite au Chili, ils ont ensuite enchaîné douze matchs sans défaite. Mieux, depuis l’arrivée de Tite à la tête de la sélection, ils affichent le bilan parfait de sept victoires en sept matchs. Dont ce 4-1 asséné à leur dauphin. Malgré l’ouverture du score prématurée de Cavani sur penalty pour la Celeste, le Scratch ne s’est pas affolé et a patiemment été chercher l’égalisation avant d’accélérer et de rouster les hommes de Tabárez. Impressionnant. Avec dix points d’avance sur le premier non-qualifié à cinq journées de la fin, le Brésil est quasiment en Russie.


Le joueur de la journée : Paulinho


Paulinho a beau jouer en Chine, au Guangzhou Evergrande, et n’avoir jamais réellement percé en Europe (deux saisons moyennes à Tottenham), il est un élément clé du dispositif de Tite. On comprend mieux pourquoi aujourd’hui. Face à l’Uruguay, le milieu défensif a été tout simplement monstrueux, se fendant d’un hat-trick. C’est d’abord lui qui est allé chercher l’égalisation tout seul d’une frappe tendue des trente mètres. Il a ensuite donné l’avantage aux siens en suivant bien une frappe de Firmino repoussée par le portier uruguayen. Enfin il a conclu le show d’un but coquin de la poitrine. Une soirée de gala pour le petit Paulin.

Vidéo


Le but de la journée


Ça fait beaucoup pour le Brésil. Mais difficile hier soir de trouver mieux que cette pépite de Neymar. Un contrôle de la cuisse pour prendre l’avantage sur Sebastián Coates et un lob tout en douceur sur le goal uruguayen. C’était vraiment la nuit des Brésiliens.

Vidéo


L’arrêt de la journée


Longtemps dans la moiteur de Barranquilla, Carlos Lampe a donné des sueurs froides aux Colombiens. Alors que les hommes de Pékerman devaient gagner à tout prix pour rester accrochés au wagon de tête, ils ont eu un mal fou à inscrire ce but essentiel. La faute au goal bolivien auteur notamment de cet arrêt réflexe sur Carlos Bacca. Et d’un sauvetage inutile sur le penalty victorieux de James, puisque ce dernier avait bien suivi.




Vous avez loupé Argentine-Chili et vous avez bien fait ...


On attendait monts et merveilles de la revanche de la finale de la Copa América et on a été déçus. Par les Argentins surtout. Au coup d’envoi, le Monumental est bouillant et ne laisse aucune chance à l’hymne chilien, couvert par les sifflets. Les Argentins prennent les choses en main et ouvrent rapidement le score à la faveur d’un penalty très généreux converti par Messi. Ensuite plus rien ! L’Albiceleste se replie dans son camp et laisse le ballon à la Roja qui n’en fait pas grand-chose. L’entrée de Jorge Valdivia donne des idées aux hommes de Pizzi qui ont plusieurs balles d’égalisation en seconde période, dont ce coup franc déposé sur la barre par Alexis Sánchez, ou ce face-à-face perdu par Castillo. L’Argentine tétanisée et arc-boutée sur son but en fin de match s’en sort vraiment bien.

Vidéo


La décla de la journée


« C’était un match à dix points et nous l’avons gagné. Nous avons fait un match brillant. » Edgardo Bauza, le sélectionneur argentin, pas vraiment regardant sur la manière.


Et sinon ?


  • L’Argentine n’était vraiment pas sereine hier. La preuve ? Sergio Romero qui demande à un ramasseur de balles de gagner du temps. Pas du goût des fans argentins.


  • Alors que la sélection paraguayenne ne soulève pas les foules et que le Stade Defensores del Chaco n’était pas plein, les Guaranis se sont pourtant replacés dans la course à la qualif en battant l’Équateur 2-1.

  • C’est en revanche quasiment fini pour le Pérou, qui a arraché le match nul au Venezuela à la dernière minute et reste bloqué à 5 points de la zone de qualification.

    Vidéo

  • Rarement les éliminatoires auront été aussi serrés. Il n’y a que cinq points d’écart entre l’Uruguay deuxième et le Paraguay septième. Et donc six équipes pour trois sièges et demi. La prochaine journée s’annonce bouillante.


    Les résultats

    Paraguay 2-1 Équateur


    Buts : Valdez (12e) et Alonso (65e) pour le Paraguauy // Caicedo (70e, sp) pour l'Équateur

    Uruguay 1-4 Brésil


    Buts : Cavani (9e, sp) pour l'Uruguay // Paulinho (19e, 52e et 90e+2) et Neymar (74e) pour le Brésil

    Argentine 1-0 Chili


    But : Messi (16e, sp) pour l'Argentine

    Venezuela 2-2 Pérou


    Buts : Villanueva (24e) et Otero (40e) pour le Venezuela // Carrillo (46e) et Guerrero (64e)

    Par Arthur Jeanne
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 58
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7