1. // Copa América 2015
  2. // Bilan

Le Brésil n'a pas fini de souffrir

Un an après le cauchemar allemand, le Brésil ne s'est pas totalement relevé. La presse nationale parlait même de 8e but de l'Allemagne après l'élimination contre le Paraguay. Symbolique. Malgré le travail correct de Dunga, le football auriverde ne pouvait peut-être pas faire mieux. Du moins sans Neymar. Car il semblerait que cet homme soit le seul à porter en lui l'ADN du football traditionnel local.

Modififié
10 28
Mano Menezes avait prévenu tout le monde. Il fallait se méfier du Paraguay en quarts de finale de la Copa América. Le technicien brésilien savait de quoi il parlait. Sa Seleção avait déjà dit adieu à tout espoir de titre quatre ans auparavant, face aux mêmes Paraguayens, qui avaient atteint la finale sans remporter la moindre rencontre. Cette fois-ci, les tombeurs du Brésil se sont arrêtés en demies, brutalement stoppés par l'Argentine. Un an après le désastre du Mineirão, le bilan est toujours aussi inquiétant pour le pays du football. Certes, les hommes de Dunga n'ont pas quitté le Chili sur une bonne fessée, mais ils ont lamentablement échoué contre une formation qui, si elle demeure chiante à jouer, en prendra six dans la valise au tour suivant contre le plus grand rival du Brésil. Frustrant. Alarmant, même. Car si, à la veille de cette Copa chilienne, l'on avait tendance à croire que la Seleção avait repris du poil de la bête, on se rend compte qu'en réalité, elle a très peu avancé en un an, malgré l'important travail abattu par Dunga. Neymar est toujours aussi indispensable, il n'y a toujours aucun 9 digne de ce nom devant, et Thiago Silva est toujours aussi fragile mentalement avec le brassard le moment venu de défendre son pays devant de valeureux adversaires. On pourra toujours parler des absences de Danilo et Marcelo, mais elles sont beaucoup trop anecdotiques pour avoir eu un réel impact sur le parcours de la Canarinha. D'autant que Filipe Luís et Dani Alves ont fait le job. Ce que ce parcours décevant confirme, c'est que le problème est tant générationnel que structurel.

Dunga n'y est pas pour grand-chose


Premier visé par la sortie prématurée de son équipe, Dunga a répondu aux critiques d'un pays qui souffre d'un cruel manque de culture tactique – aussi bien chez les entraîneurs que les supporters - en expliquant que sa démission ne soignerait pas les maux de la Seleção. Ces derniers sont, à en croire sa réaction en conférence de presse post élimination, plus profonds. « Il faut penser à la sélection, à son futur. Nous ne pouvons pas ignorer que les autres équipes ont fait beaucoup de progrès, et je ne parle pas que du terrain. Il y a certains domaines dans lesquelles nous devons revoir certains concepts. Il va aussi falloir arrêter d'ériger certains gamins au rang de cracks après deux bons matchs. » La vérité est cruelle pour un peuple habitué à voir ses représentants jouer au football en dansant, et à entendre les louanges du reste du monde, admiratif devant de telles prouesses. Et ce n'est pas de la faute de Dunga si Tardelli n'est pas Ronaldo, si Willian n'est pas Ronaldinho, si Elias n'est pas Gilberto Silva

Djalminha, vainqueur de la Copa América en 1997, n'est cependant pas totalement d'accord pour dire qu'il n'y a aucun talent dans cette génération qui enchaîne les échecs douloureux. « La plupart des joueurs de la Seleção jouent dans des grands clubs européens, ça prouve qu'il y a de la qualité. Seulement, aucun d'entre eux n'est leader dans ces grands clubs. Avant, les Brésiliens étaient les cracks de leurs clubs respectifs. Aujourd'hui, ce ne sont que des joueurs de soutien. Même Neymar, le seul joueur capable de déséquilibrer, n'est pas le patron à Barcelone. Et encore, heureusement qu'il est là. À part lui, personne n'est capable de créer un déséquilibre, d'ouvrir des brèches tout seul au Brésil » , a-t-il déclaré sur Globo. L'ancien numéro 10 de La Corogne regrette en outre le manque de gauchers au cœur du jeu et de meneurs de jeu comme l'Amérique du Sud sait en produire. « En talent pur, il y a bien Ganso… Mais on a l'impression qu'il n'est pas toujours capable de mettre en pratique ce qu'il est capable de faire en conditions de match. »

Pression et manque de temps


Ok, le pays du foot traverse une période de disette. Pourquoi pas. Mais à en croire tous les observateurs, entraîneurs ou ex-joueurs, il est un problème qui inquiète plus que la qualité des joueurs actuellement sélectionnés ou éligibles pour le devenir. Il s'agit des bases sur lesquelles repose le football brésilien de clubs. « Il manque une philosophie propre à chaque club. Aujourd'hui, seul les objectifs sportifs priment, et ils sont fixés à très court terme. L'entraîneur, s'il ne veut pas se faire virer, doit se concentrer uniquement sur les résultats. » Qui dit exigence de résultats dit peu d'opportunités pour les jeunes, qui ont besoin de temps et de faire des erreurs pour grandir. Actuellement en formation à Lisbonne, l'ancien sélectionneur dénonce par ailleurs une autre incohérence. «  Tous les joueurs brésiliens évoluent à l'étranger, et aucun entraîneur ne prend la peine de sortir du pays pour voir ce qu'il se passe dehors. »

Et puis, il y a la question du modèle économique des écuries brésiliennes. Nombre d'entre elles sont dans le besoin de vendre pour ne pas crouler sous les dettes, fruits d'une mauvaise gestion passée. Et aujourd'hui, qui achète mieux que les Européens ? Personne. Les centres de formation auriverde forment donc les jeunes sur le modèle du Vieux Continent. Il faut qu'ils soient forts physiquement, rapides, courageux, disciplinés… Cette orientation contre-nature à un prix. «  La conclusion, c'est que le joueur brésilien a perdu en qualité. Il contrôle mal, passe mal, parce qu'on lui a imposé une nouvelle manière de jouer au football.  » La conclusion, c'est donc que le Brésil doit revenir à ses fondamentaux tout en évoluant structurellement. Faut-il revoir le modèle actuel de championnats régionaux puis nationaux ? Faut-il que la CBF recadre les clubs quant à leurs modèles de formation ? Faut-il former plus sérieusement les entraîneurs ? Sans doute. En tout cas, il va falloir se bouger sérieusement. 2018 n'est que dans trois ans, et les éliminatoires vont bientôt commencer.

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

ToxikCheese Niveau : Loisir
Pas étonnant avec cette chèvre de Fred comme attaquant de pointe !


Oh wait...
Funk Doctor Niveau : CFA2
- Le Brésil s'est "européanisé", même chez les jeunes au pays on privilégie la passe au dribble, à la créativité.

- ça manque de talent. Hormis Neymar, il n'y a pas grand chose. Quand tu as Romario-Bebeto ou Rivaldo-Ronnie-Ronaldo tu peux bétonner et jouer un foot moche. Là il n'y a que Neymar pour tenter quelque chose.

- Il n'y a pas de grands coaches au Brésil. Quand on voit ce que Bielsa avait fait avec le Chili, où il y a un réservoir moins important de joueurs, on se dit qu'il n'y a pas un technicien comme ça au Brésil, et que ça pourrait changer beaucoup de choses.
Il faut que le Brésil et les Brésiliens acceptent qu'ils sont dans le creux de la vague, après avoir sorti des extraterrestres en quantité industrielle : les Ronaldo, Ronaldinho, Kaka, Cafu, Lucio, Roberto Carlos, Gilberto Silva, Rivaldo, la génération Neymar-Marcelo-Dani Alves-Thiago Silva n'est pas au niveau de ses devancières, que ce soit au niveau de l'état d'esprit ou du talent.

Le Brésil est rentré dans le rang, comme l'Allemagne à une certaine époque et aujourd'hui, ce sont ces derniers qui sortent des pépites tous les ans.
Ces Brésiliens ne font plus peur, à la dernière CM, toutes les équipes, même le faible Cameroun les ont emmerdés.
Frenchies Niveau : CFA
Breaking news: Messi aurait refusé le prix de meilleur joueur de la copa !!

en même temps, aucun joueur n'ayant été "décisif" en finale = 0-0 tàb
(mais celui qui fait le meilleur match c'est Sanchez ... mais sans efficacité)
>> tu prends les 2 demi et là y a pas photo: Messi a clairement été le meilleur joueur avec 5 assist (dernière ou avant dernière) + le meilleur taux de dribbles réussis sur tout le tournois (sans grande surprise) = comme au brésil l'année dernière: Messi#1
(DiMaria grosse demi mais 5>3 et quelle finale? comme Vargas en somme)

... seul les haters, les rigolos, peuvent être surpris.


je me souviens encore samedi, à quel point il était pourtant au dessus.
chaque ballon qu'il touchait il en fumait 1 ... bon puis derrière il prenait un bon gros také des familles (avec un jaune toutes les 5 fautes minimum par là).

horrible comme conception du football, d'aussi peu laisser s'exprimer les artistes.
paraguay chilie ... c'est mignon.
mais comme le Real de mourinho, PARCE QUE Messi, normalement elles ne finissent jamais de la vie à 11 !!!
d'arbitrage tolérant à arbitrage favorable il n'y a qu'un mot ... mais du coups le spectacle lui hein, on l'a attendu et on l'attend encore!

"Messi! faute. Messi! faute. Messi! faute."
sans aucune sanction = j'entends par là, un argentin qui mettrait ENFIN une tête sur un des nombreux CF de Messi (tout autant que sur l'un des 20 corners) !!
>> à un moment, d'être avec des nazes ca aide pas -_-
en 86 si les mecs autours de diego c'était autant déchirés que Higuain (pour conclure),
beh la finale se serait transformée en cauchemar façon 2014 et basta quoi !
(ou pire, ils n'auraient pas passé les huitièmes et derrière pas de doublés pour le drogué hein...)


Allemagne/Chilie même constat = des équipes qui arrivent "tellement" à dominer les "9 autres" (je compte pas le gardien), que ca rend un génie comme Leo Messi stérile (0 tir possible)
>> C'est des grandes performances collectives avant tout.
(ou un très mauvaise de celui argentin, c'est selon)


et quel coaching encore une fois ... changements à l'heure de jeu (ou presque) dans un match à 0-0 qui peut aller jusqu'aux pénos ... le dernier quart d'heure t'avais un paquet d'argentins CARBO !!
La blessure de DiMaria m'a fait penser à celle de Vieira2006 d'ailleurs ...
ou comment n'avoir plus que 2 changements pour bien trop de temps de jeu derrière.

Bon puis sortir pastore encore et toujours, se priver d'un Tevez qui a fait une saison de dingue .. <3 tata martino
quelle surprise qu'il se soit gaufré au barca franchement !!!
tacle_tibia Niveau : Ligue 1
" Les centres de formation auriverdes forment donc les jeunes sur le modèle du Vieux Continent.
Il faut qu'ils soient forts physiquement, rapides, courageux, disciplinés… Cette orientation contre-nature à un prix"

moais bof , quand tu regardes l'equipe 2014 : Luiz gustavo , Bernard et Oscar ou en encore Ramires, Paulihno ,Elias...

c'est loin d'être le modele europeen fort et courageux tel que l'on décrit.

non c'est juste qu'ils sont mauvais.
en espérant que ce soit une mauvaise passe pour eux.
La question c'est de savoir surtout comment revenir au Joga Bonito. C'est bien beau de dire qu'il ne faut pas les former à la mode européenne mais faudra retrouver la recette qui a permis de sortir Ronnie, Roberto Carlo, Rivaldo, Kaka, etc... Jusqu'aux années 2000 on croyait que c'était naturel, suffisait de baigner dans la culture brésilienne pour devenir un artiste. En fait non, y a quelque part des vieux qui ont toujours cette philosophie et qu'ils doivent retrouver.
La question c'est de savoir surtout comment revenir au Joga Bonito. C'est bien beau de dire qu'il ne faut pas les former à la mode européenne mais faudra retrouver la recette qui a permis de sortir Ronnie, Roberto Carlo, Rivaldo, Kaka, etc... Jusqu'aux années 2000 on croyait que c'était naturel, suffisait de baigner dans la culture brésilienne pour devenir un artiste. En fait non, y a quelque part des vieux qui ont toujours cette philosophie et qu'ils doivent retrouver.
La question c'est de savoir surtout comment revenir au Joga Bonito. C'est bien beau de dire qu'il ne faut pas les former à la mode européenne mais faudra retrouver la recette qui a permis de sortir Ronnie, Roberto Carlo, Rivaldo, Kaka, etc... Jusqu'aux années 2000 on croyait que c'était naturel, suffisait de baigner dans la culture brésilienne pour devenir un artiste. En fait non, y a quelque part des vieux qui ont toujours cette philosophie et qu'ils doivent retrouver.
Rakamlerouge Niveau : National
"Actuellement en formation à Lisbonne, l'ancien sélectionneur dénonce par ailleurs une autre incohérence"

C'est moi qui ne sais pas lire, ou on ne sait pas de qui il est question ?

Parce que Djalminha n'a pas été entraîneur à ma connaissance...
Eärendil Niveau : CFA2
j'ai un peu du mal à suivre le raisonnement qui consiste à dire que le Brésil forme des joueurs pour l'Europe, donc il forme des joueurs uniquement physique qui n'ont aucune technique

en Europe aussi on forme des joueurs techniques, notamment en Espagne, mais tu as d'autres exemple (Kross, Modric, Griezmann, Verrati pour ne citer que quelques exemples...)

c'est pas un peu réducteur de dire Europe = physique ??

A mon avis le problème du Brésil est ailleurs
Mais les club européens les achètent de plus en plus jeunes, ils ont même pas le temps de prouvent au pays qu'il sont déjà envoyés pourrir dans des clubs ukrainiens (sans leur manquer de respect) et j'en passe.
Exemple tout bête : Neyney est est resté un an de plus a Santos avant de partir pour Barcelone et finalement y a que lui qui a un vrai niveau pour prétendre a ce maillot.
Mais au final, il n'y a que lui aussi qui a gardé son jeu plein de dribbles etc.
Bientôt il devra s'arrêter aussi pcq a chaque fois qu'il dribble il se prend 2 tatanes des mecs en face, fin bref.
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Note : 1
Moi j'ai gagné la coupe du monde des clubs avec Fluminense dans Football Manager.
Donnez-moi les clés de la seleçao et dans 3 ans je gagne la coupe du monde.
Ce qu'ils devraient déjà faire, c'est le ménage dans les structures de propriété des joueurs. Chaque jeune Brésilien a trois ou quatre "propriétaire", dont les intérêts ne correspondent ni à ceux du club, ni à ceux du joueur sur le long terme. Sans compter que c'est plus rentable pour ces propriétaires de vendre leur poulain dans des pays moins regardant niveau paradis fiscaux, mallettes de billets, etc. genre l'Ukraine, la Russie ou la Chine... Je me souvient de l'année où le Santos de Neymar a éclaté, ils avaient une super équipe et cinq ou six jeunes très talentueux avec Robinho pour cornaquer le tout. Neymar était le roi, et ses propriétaires pouvaient se permettre de le laisser mûrir à Santos parce qu'ils savaient qu'ils toucheraient le pactole tôt ou tard, et que Neymar leur rapportait déjà énormément au Brésil en termes de contrats de pub, etc. Les autres, c'était un peu moins sûr et ils se sont tous retrouvé dans des clubs de seoncde zone en Russie ,en Ukraine ou en Arabie dans les deux ans. Résultat : aucun n'est international aujourd'hui... Vraiment à pleureur quand on se rappelle de cette équipe, ce devait être vers 2010 je pense...
Note : 1
Message posté par Frenchies
Breaking news: Messi aurait refusé le prix de meilleur joueur de la copa !!

en même temps, aucun joueur n'ayant été "décisif" en finale = 0-0 tàb
(mais celui qui fait le meilleur match c'est Sanchez ... mais sans efficacité)
>> tu prends les 2 demi et là y a pas photo: Messi a clairement été le meilleur joueur avec 5 assist (dernière ou avant dernière) + le meilleur taux de dribbles réussis sur tout le tournois (sans grande surprise) = comme au brésil l'année dernière: Messi#1
(DiMaria grosse demi mais 5>3 et quelle finale? comme Vargas en somme)

... seul les haters, les rigolos, peuvent être surpris.


je me souviens encore samedi, à quel point il était pourtant au dessus.
chaque ballon qu'il touchait il en fumait 1 ... bon puis derrière il prenait un bon gros také des familles (avec un jaune toutes les 5 fautes minimum par là).

horrible comme conception du football, d'aussi peu laisser s'exprimer les artistes.
paraguay chilie ... c'est mignon.
mais comme le Real de mourinho, PARCE QUE Messi, normalement elles ne finissent jamais de la vie à 11 !!!
d'arbitrage tolérant à arbitrage favorable il n'y a qu'un mot ... mais du coups le spectacle lui hein, on l'a attendu et on l'attend encore!

"Messi! faute. Messi! faute. Messi! faute."
sans aucune sanction = j'entends par là, un argentin qui mettrait ENFIN une tête sur un des nombreux CF de Messi (tout autant que sur l'un des 20 corners) !!
>> à un moment, d'être avec des nazes ca aide pas -_-
en 86 si les mecs autours de diego c'était autant déchirés que Higuain (pour conclure),
beh la finale se serait transformée en cauchemar façon 2014 et basta quoi !
(ou pire, ils n'auraient pas passé les huitièmes et derrière pas de doublés pour le drogué hein...)


Allemagne/Chilie même constat = des équipes qui arrivent "tellement" à dominer les "9 autres" (je compte pas le gardien), que ca rend un génie comme Leo Messi stérile (0 tir possible)
>> C'est des grandes performances collectives avant tout.
(ou un très mauvaise de celui argentin, c'est selon)


et quel coaching encore une fois ... changements à l'heure de jeu (ou presque) dans un match à 0-0 qui peut aller jusqu'aux pénos ... le dernier quart d'heure t'avais un paquet d'argentins CARBO !!
La blessure de DiMaria m'a fait penser à celle de Vieira2006 d'ailleurs ...
ou comment n'avoir plus que 2 changements pour bien trop de temps de jeu derrière.

Bon puis sortir pastore encore et toujours, se priver d'un Tevez qui a fait une saison de dingue .. <3 tata martino
quelle surprise qu'il se soit gaufré au barca franchement !!!



Le prend pas mal, mais pourquoi t'as posté ça ici?
Ce n'est pas tant le fait que son intervention soit hors-sujet qui dérange; c'est la teneur de la plupart de ses analyses.
ToxikCheese Niveau : Loisir
On peut aussi se dire que, tout simplement, l'écart entre les nations diminue...


Avant en Amsud, t'avais le Bresil et l'Argentine loin devant.

Aujourd'hui, des équipes comme le Chili ou la Colombie redistribuent les cartes !

Faut voir les équipes types de ces pays, c'est du haut niveau quand même !

Hormis l'Argentine qui à une ligne d'attaque de maboule(sur le papier au moins) le reste des lignes se valent entre ses 4 nations.

Rajoutons à ça un Paraguay dur au mal (mais vieillissant) une Uruguay avec des gars comme Cavani, Godin, Suarez... ça donne un plateau beaucoup plus équilibré qu'avant.


Bref, c'est aussi une question d'adversité je pense.
Ce Brésil est à l'image de son capitaine Thiago Silva : surcoté, fragile et sans charisme. J'ai déjà posté sur le sujet mais, vraiment : en plus de n'avoir jamais été le meilleur défenseur du monde, TS n'est même pas dans le Top 10 mondial à son poste sur les 5 dernières saisons (palmarès, performances, régularité). Pour n'en prendre que 3, il est à des années lumière de Piqué, Sergio Ramos et Boateng.
Benito-Bx Niveau : CFA
Note : 1
Sinon on peut pas juste accepter qu'ils sont dans le creux de la vague là ?

Les mecs ont enchainé trois finales de coupe du monde d'affilée entre 94 et 2002.

Là ils ont fait trois coupe du monde moins bonne, 2 quarts et une demie quand même.

Ils reviendront au sommet à un moment. Le foot c'est cyclique.
Message posté par Frenchies
Breaking news: Messi aurait refusé le prix de meilleur joueur de la copa !!

en même temps, aucun joueur n'ayant été "décisif" en finale = 0-0 tàb
(mais celui qui fait le meilleur match c'est Sanchez ... mais sans efficacité)
>> tu prends les 2 demi et là y a pas photo: Messi a clairement été le meilleur joueur avec 5 assist (dernière ou avant dernière) + le meilleur taux de dribbles réussis sur tout le tournois (sans grande surprise) = comme au brésil l'année dernière: Messi#1
(DiMaria grosse demi mais 5>3 et quelle finale? comme Vargas en somme)

... seul les haters, les rigolos, peuvent être surpris.


je me souviens encore samedi, à quel point il était pourtant au dessus.
chaque ballon qu'il touchait il en fumait 1 ... bon puis derrière il prenait un bon gros také des familles (avec un jaune toutes les 5 fautes minimum par là).

horrible comme conception du football, d'aussi peu laisser s'exprimer les artistes.
paraguay chilie ... c'est mignon.
mais comme le Real de mourinho, PARCE QUE Messi, normalement elles ne finissent jamais de la vie à 11 !!!
d'arbitrage tolérant à arbitrage favorable il n'y a qu'un mot ... mais du coups le spectacle lui hein, on l'a attendu et on l'attend encore!

"Messi! faute. Messi! faute. Messi! faute."
sans aucune sanction = j'entends par là, un argentin qui mettrait ENFIN une tête sur un des nombreux CF de Messi (tout autant que sur l'un des 20 corners) !!
>> à un moment, d'être avec des nazes ca aide pas -_-
en 86 si les mecs autours de diego c'était autant déchirés que Higuain (pour conclure),
beh la finale se serait transformée en cauchemar façon 2014 et basta quoi !
(ou pire, ils n'auraient pas passé les huitièmes et derrière pas de doublés pour le drogué hein...)


Allemagne/Chilie même constat = des équipes qui arrivent "tellement" à dominer les "9 autres" (je compte pas le gardien), que ca rend un génie comme Leo Messi stérile (0 tir possible)
>> C'est des grandes performances collectives avant tout.
(ou un très mauvaise de celui argentin, c'est selon)


et quel coaching encore une fois ... changements à l'heure de jeu (ou presque) dans un match à 0-0 qui peut aller jusqu'aux pénos ... le dernier quart d'heure t'avais un paquet d'argentins CARBO !!
La blessure de DiMaria m'a fait penser à celle de Vieira2006 d'ailleurs ...
ou comment n'avoir plus que 2 changements pour bien trop de temps de jeu derrière.

Bon puis sortir pastore encore et toujours, se priver d'un Tevez qui a fait une saison de dingue .. <3 tata martino
quelle surprise qu'il se soit gaufré au barca franchement !!!


Toi au Lycée, lors des dissertations, t'avais un abonnement à la mention "hors sujet" ou bien? Du coup t'es devenu fanboy pour oublier tout ça?
Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 2
Note : 1
Message posté par SeiBrasil
Mais les club européens les achètent de plus en plus jeunes, ils ont même pas le temps de prouvent au pays qu'il sont déjà envoyés pourrir dans des clubs ukrainiens (sans leur manquer de respect) et j'en passe.
Exemple tout bête : Neyney est est resté un an de plus a Santos avant de partir pour Barcelone et finalement y a que lui qui a un vrai niveau pour prétendre a ce maillot.
Mais au final, il n'y a que lui aussi qui a gardé son jeu plein de dribbles etc.
Bientôt il devra s'arrêter aussi pcq a chaque fois qu'il dribble il se prend 2 tatanes des mecs en face, fin bref.


Ouais mais Neymar est reste parcequ'il rapportait un max de pognon et que de toute evidence il etait assez talentueux pour se permettre de dire non a l'Europe sans laisser passer sa chance.

D'autres joueurs ont je pense surtout peur que l'occas de signer en Europe ne se represente pas du coup ils partent dans le premier club qui fait une offre correcte.

Ensuite y'a aussi le probleme du championnat. Un bon jeune apres 20 ans ne progressera presque plus en restant jouer la bas je pense. Si quelqu'un suit le championnat bresilien qu'il nous eclaire sur son vrai niveau, mais c'a pas l'air transcendant.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
10 28