1. //
  2. // Matchs amicaux
  3. // France/Brésil (1-3)

Le Brésil croque les Bleus

Au terme d'un match amical assez pauvre, les Français s'inclinent logiquement au Stade de France (1-3). Trop tendres, pas assez impliqués et un brin naïfs, les hommes de Didier Deschamps n'ont jamais vraiment existé dans une rencontre qui confirme que sans enjeu, le jeu ne peut pas vraiment exister.

Modififié
6 100

France - Brésil
(1-3)

R. Varane (21') pour France , Oscar (40'), Neymar (57'), Luiz Gustavo (68') pour Brésil.


L'illusion aura duré 40 minutes. 40 minutes pendant lesquelles les Bleus ont dicté leur jeu, ont ouvert le score, et ont semblé pouvoir venir à bout d'une équipe du Brésil tout sauf impressionnante. Mais les illusions sont trompeuses. Et ce soir, pour l'équipe de France, elles sont également cruelles. Car c'est bien la Seleção qui réussit son tour de passe-passe, avec une victoire 3-1 qui ne souffre finalement aucune contestation. Oui, les Bleus ont montré des choses. Oui, les Bleus ont pris le match par le bon bout. Mais pour ce match de reprise, les Bleus ont également montré quelques limites. Des limites sur le plan défensif, notamment. Car Neymar, Willian et Oscar se sont baladés. Ils en ont marqué trois, mais ils auraient pu en marquer plus sans un bon Mandanda. Difficile de tirer des conclusions d'un match amical de reprise, mais force est de constater que, ce soir, le Brésil a été au-dessus. La France s'en retourne chez elle, un goût amer dans la bouche.

Varane du crâne, Oscar du pointard


Après l'interminable Hino Nacional Brasileiro et une Marseillaise timidement entonnée par les 80 000 spectateurs du Stade de France, les acteurs de ce France-Brésil observent une minute de silence en mémoire des 150 victimes du crash de l'avion de la Germanwings, en début de semaine. Dès le coup d'envoi, les Brésiliens privent les Bleus de ballon et démontrent une belle aisance dans les transmissions. Les Français sortent la tête de l'eau en bénéficiant de quelques coups de pied arrêtés, qui auraient pu aboutir à un but sans Jefferson, auteur d'une parade géniale devant Benzema (7'). Comme quoi, écrire des déclarations d'indépendance, c'est bien, mais jouer au football, c'est mieux. Un attentat de Filipe Luís sur Valbuena (16') et une parade de Mandanda devant Neymar (20') plus tard, les Brésiliens font encore preuve de laxisme sur un corner français, que Raphaël Varane catapulte au fond des filets (21'). Sous les yeux de Zizou, ça doit faire quelque chose tout de même.

Ensuite... on s'ennuie profondément. Pour faire croire qu'ils assistent à un match de football rempli d'intensité, les spectateurs se lancent même dans une ola. On ne se refuse rien. Côté français, Schneiderlin et Matuidi réalisent un très bon travail de récupération, bien que le dernier donne constamment l'impression de marcher sur un fil très fin suspendu à cent mètres de haut. Comme Neymar. Sauf que lui tombe beaucoup plus souvent, malmené par la défense française. Jusqu'à ce qu'il parvienne à glisser une passe entre les jambes de Varane, qu'Oscar récupère pour égaliser d'un pointu (40'). L'avantage français n'aura duré que 19 minutes. 1-1 à la mi-temps, vu l'intensité et le niveau de jeu, c'est une belle surprise. Mais bon, savoir se contenter de ce que l'on a, c'est être riche, paraît-il.

Quelques petits pas de samba et puis s'en va


Au retour des vestiaires, les compères de Benzema, capitaine d'un soir, montrent plus d'envie. La balle circule – un peu – mieux, et le bloc joue un peu plus haut. En revanche, on se demande si les hommes de Dunga n'ont pas perdu leur football dans le no man's land de plusieurs kilomètres qui sépare les tribunes de la pelouse. Dani Low peine à grimper le long de son couloir droit et Firmino est introuvable. Il faut dire que même leurs crampons leur en veulent. Puis, à l'heure de jeu, le football revient, et les Brésiliens s'en emparent pour ne plus jamais le lâcher. Willian trouve Neymar qui crucifie Mandanda dans un angle fermé (57'), juste avant que Benzema n'envoie une reprise dans les nuages (59').

Pour sa première apparition du match, Griezmann claque une énorme frappe et oblige Jefferson à se détendre (62'). Mais à force de trop rater, les Français finissent par encaisser un coup de casque de Luiz Gustavo, complètement oublié au marquage (69'). 3-1, score lourd. Pour redonner un peu de tonus à l'attaque française, Deschamps offre sa première chance à Fekir (74'). On entend les sifflets d'Alger monter jusqu'à Paris. Mais l'intensité retombe un peu. L'entrée de Kondogbia est réussie, de même que celle de Payet, mais clairement, les Français sont incapables d'enchaîner trois passes. Fekir offre le dernier moment frisson aux supporters endormis, avant que tous ne se ruent dans le RER. Le constat est simple : pendant près d'une heure, la France a été dominée de la tête et des épaules.


==> Les notes du match

Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 19
Non mais les semaines internationales, c'est vraiment de la merde.
Jed mosly Niveau : CFA2
Sérieux Sagna.. Même Gilbert Montagné a vu que Jallet était meilleur.
Note : -6
VICTOIRE !!! OBRIGADO ! Fin !
Bon on va pas chier des bulles sur cette défaite, ça va leur remettre un peu les pieds sur terre à nos p'tits qu'on encense si facilement. Perdre contre une équipe qui s'est fait balayé il y a même pas un an par une équipe qui nous a tapé.. 1-0, c'est français. Ce soir nous n'étions pas bon. Demain peut-être. Good night les rageux. Parce que sûr, ça va ragé derrière l'écran. Amusez-vous bien. Tchusss.
Les latéraux absents de la liste ont aimé le matchs des latéraux français ce soir.
A chaque fois que Sagna touche le ballon, un chaton se suicide.
Match assez pourri quand même. Mais comme le dirait Deschamps, la route est encore longue jusqu'à la Champions League.
Lamine Turgut Niveau : CFA
Note : 18
Si la maternelle de la jolie petite bourgade de Bisoux-La-Jolie souhaite un fond sonore pour la sieste de ses piou-piou demain, j'ai l'intégralité de la bande sonore au SDF ce soir. Prix à débattre.

Sinon : il faut 1 voire 2 créateurs au milieu sinon ça va être compliqué.
kokomadridista Niveau : District
Rendez nous les matchs de championnat :(
ohundnisursofoot Niveau : CFA2
Sagna, Sakho, l'association Cissokho - Matuidi, c'était pas vraiment ça...

J'aime bien Valbu, mais là il a plus le niveau le gars.
La france des beaufs est lancée et va se faire un plaisir ce soir de donner raison à Zlatan. J'ai hâte de lire "Feret en EDF" et autres joyeusetés
Je pense qu'il est clair qu'un trident Griez, Benz, Fekir est à envisager pour l'Euro.

Je retire ce que j'ai dit sur Nabil. J'aimerais le voir jouer titulaire au prochain match.
motherfucker Niveau : CFA
Note : 34
vous noterez que la seule personne qui a jugé utile de briser la minute de silence l'a fait pour crier "allez paris"

voilà voilà
Elle fera du bien cette défaite. Il y a des choix à faire dans cette équipe. Et c'est aussi à ça que doivent servir ces matchs.

Evra est fini, mauvais choix devant, à la traîne dans le replacement et à la rue au duel.
Sagna n'aurait même pas du être dans le 23 et vient de le montrer.
Sakho, je veux bien qu'il le sélectionne pour le côté combatif, mais à un moment faut arrêter. Il ne doit pas jouer. Le mec a la technique et la conduite de balle d'un handicapé.

Valbuena c'était à prévoir, de jouer dans un championnat mineur et avec l'age, il n'a plus le coffre. Bien qu'il soit régulièrement juste dans ces choix.

Les médias répètent que Benzema n'est pas le même en bleu par rapport au Real mais l'activité autour ce soir parle d'elle même.

On voit aussi que pour casser la première ligne défensive adverse, Pogba a beaucoup manqué ce soir.

C'était un match de reprise, on va pas tirer de plan sur la comète. Mais DD doit faire des choix dans son 11.

(Landreau dans le debrief sur C+Sport, donnez moi un fusil!)
C'est ça Scheiderlin ? Tout le monde nous cassait les couilles avec lui et au final je vois un mec qui sait rien faire d'autres que des passes en retrait ou des passes devant d'1 voir 2 mètres...
Griezmann c'est lui qui va nous faire oublier Ribery sérieux ? Faut arrêter...

Et Deschamps qui commence à faire des changement à la 75eme...
Dégouté putain...
Dire qu'on a vu certains bleus dans une pub KFC...
Y'avait même J.Matthieu dedans; un signe?
Jed mosly Niveau : CFA2


Ah mais le milieu c'est clairement ça, enfin je suis pas coach j'ai pas la prétention de pouvoir donné des conseils à la desch mais caler sissoko matuidi schneiderlin ensemble.. C'est pas complémentaire du tout et pour jouer au foot bah, faut jouer au ballon quoi, et la y'a pas de joueur de ballon.
Calmez vous les gars, on jouera pas le Brésil à l'Euro.
Hormis l'Allemagne on devrait pas être trop embété.
motherfucker Niveau : CFA
Note : 49
et sinon nique ce public de merde qui connaît rien au foot, ils sont sérieux quand ils sifflent fekir ?
N'oubliez pas que, d'après notre sélectionneur, le Brésil doit jouer la Copa Libertadores cette été
Message posté par ChinoSilva
N'oubliez pas que, d'après notre sélectionneur, le Brésil doit jouer la Copa Libertadores cette été


Cet*
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 100