En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // JO 2012
  2. // Groupe C
  3. // Brésil/Nouvelle Zélande (3-0)

Le Brésil croque le Kiwi

Déjà qualifiée pour les quarts et favorite XXL de la compétition depuis l'élimination piteuse de l'Espagne, la Seleção avait l'occasion de s'amuser en martyrisant la modeste Nouvelle-Zélande. Mission accomplie, sans forcer. Sans vraiment briller non plus. Les Kiwi, eux, disent bye-bye aux Jeux.

Modififié
Brésil - Nouvelle Zélande 3-0
Buts : Danilo 23', Leandro Damiao 29' et Sandro 52'

Les ouailles de Neil Emblen pouvaient encore espérer la qualification au coup d'envoi. Enfin, à condition de battre le Brésil et d'espérer un faux-pas des Biélorusses contre l'Égypte. Autant tenter l'ascension de l'Everest en bermuda. Embêté défensivement par l'Égypte et la Biélorussie lors de ses deux premiers matchs, le gang de Neymar, déjà qualifié, doit néanmoins montrer un autre visage, notamment derrière, pour se planter en favori incontestable de l'épreuve. A priori, la Nouvelle-Zélande a tout de la victime idéale. Une équipe qui a quand même galéré sévère à se qualifier contre le Vanuatu et les Fidji.

Mano Menezes a fait tourner pour l'occasion. Pas de Hulk, ni d'Oscar ni de Pato sur la pelouse mais du Lucas Moura à droite, du Damião en pointe et une animation 100% FC Porto avec Danilo et Alex Sandro. La partie démarre à Saint-James Park dans une ambiante tout en contrastes : les supporters do Brasil dansent déjà en tribune. Les Néo-Zélandais, eux, ont beau faire les malins avec leur maillot all black, leurs gars jouent en blanc et ne font pas franchement trembler de peur.

Le loupé de Neymar

Après quelques minutes de chauffe, les Brésiliens lancent la machine via Neymar qui ouvre le score du droit. Un but refusé, le gamin à la coiffe manga étant logiquement signalé en position de hors-jeu. A la 10e minute, le même claque un retourné légèrement trop écrasé sur un beau débordement de Marcelo, ça se rapproche. Dix bonnes minutes plus tard, Marco Rojas rappelle qu'il a du sang chilien dans les veines en plaçant une jolie frappe au ras du poteau, captée par Gabriel, sosie parfait de Michel Telo soit dit en passant. Parce que le 0-0 commence à être humiliant pour le Brésil, Danilo tape le une-deux parfait avec Damião dans la défense gruyère de la N-Z, puis ajuste tranquilou O'Keefe. 1-0. Une poignée de minutes plus tard, Marcelo talonne pour Alex Sandro qui perfore la défense et sert en retrait Damião pour le 2-0. Facile. La fin de la mi-temps est contrôlée sans forcer par les Brésiliens. Il faut dire que les garçons d'en face n'ont pas enchaîné trois passes d'affilée depuis le début.

Au retour des vestiaires, Myers, à peine entré en jeu, s'offre un tacle en retard d'une demi-heure sur Damião et voit jaune. Sur le coup franc qui suit, Marcelo enroule un centre du gauche qui atterrit sur le pied de Sandro, 3-0. A l'heure de jeu, les Brésiliens en remettent un coup. Le contre est joué rapidement, Rafael sort un petit centre impeccable sur Neymar qui, tout à fait seul, banane totalement l'action en envoyant la balle quinze mètre au-dessus. O'Keefe peut souffler. Pour égayer la suite, Damião étale sa technique en humiliant Myers d'un sublime sombrero. Ça vire au football-samba. 76e minute, Alex Sandro prend un deuxième jaune pour simulation. M. Gassama sort le rouge. Menezes est furax, mais il y avait bel et bien faute. Une expulsion qui ne renversera pas la vapeur tant les Néo-Zélandais sont faibles techniquement, mais qui aura le don d'éteindre les velléités offensives des Jaune et Bleu. En même temps, onze footballeurs contre onze kiwis, ça ne pouvait pas donner une rencontre explosive.



Pablo Garcia-Fons
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mercredi 21 février Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 89 mercredi 21 février Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 20 mercredi 21 février 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 mercredi 21 février BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1