1. // JO 2012
  2. // Groupe C
  3. // Brésil/Égypte (3-2)

Le Brésil aux deux visages

Malgré la victoire (3-2) au terme d'un match passionnant face à de surprenants Pharaons, la Seleção n'a pas pleinement réussi son entrée dans la compétition. Impressionnants devant, épouvantables derrière, tranquilles en première période, vraiment pas sereins en deuxième, les Brésiliens ont dévoilé une inquiétante double personnalité.

Modififié
0 15
Il paraît qu'il n'y a plus de petites équipes, pourtant l'Égypte a paru microscopique en première période face au Brésil, ce soir. Alors que l'Espagne est tombée du haut de son orgueil face au Japon et que l'Uruguay a sué plus que prévu face à de vaillants Émiratis, la Seleção grande favorite était partie pour une démonstration dans un Millenium Stadium qui sonnait creux. Pas ultra-dominateurs dans le jeu, les hommes de Menezes ont confirmé leur impressionnant potentiel offensif. Neymar, Damião, Hulk et Oscar ont régalé. Bref, ce Brésil-là fait plaisir et il a une bonne gueule de favori.

Les Cairotes sont cuites
Au bout du premier quart d'heure, après une belle combinaison entre Rafael et Leandro Damião, le premier nommé place une frappe à ras de terre légèrement déviée qui trompe El-Shenawy. Les Brésiliens jouent par accoups, mais cela est amplement suffisant. À la 25e, sur un long ballon, le tout nouveau joueur de Chelsea Oscar devance le faiblard El-Shenawy et remet parfaitement en retrait pour Leandro Damião qui double la mise en puissance. Devant son buteur qui exulte, Mano Menezes demande du calme. En vain, les Brésiliens ne posent pas la balle et procèdent par des contres supersoniques. Neymar tout en bandeau et écarte-nez régale, passements de jambes et passe pour Hulk dans le dos d'une défense rouge terriblement naïve. À toi, à moi, l'incroyable remet parfaitement pour son pote. C'est Brésil, c'est carnaval et ça fait 3-0. Au bout d'une demi heure de jeu, les Cairotes sont cuites. Pourtant, balle au pied, les Pharaons ne sont pas des bananes totales. Ils font plutôt tourner la gonfle avec aisance, mais les Brésiliens s'en moquent. La possession de balle n'est pas une nécessitée impérieuse. En revanche, quand la Canarinha a le ballon dans ses pieds souriants, ça va vite et ça combine bien. Les fulgurances offensives sont terribles, les espaces dévorés et aux citrons, on se dit, les potes de Thiago Silva ont déjà assuré la victoire.

La roulette de Damião
Cependant, au retour des vestiaires, les Brésiliens assoupis remettent en selle les Pharaons, l'éternel Abou Treika, opportuniste, reprend du pied une frappe repoussée par le poteau de Neto. Mano Menezes n'est pas content. Lui qui cherche à combiner fantaisie et rigueur a mal à sa défense. Marcelo ne le rassure pas, sur une tête arrière ratée, le Madrilène offre un caviar à Mohamed Salah qui tarde trop pour frapper. Les latéraux brésiliens jouent les dilettantes, et quand les Égyptiens se mettent à (bien) jouer, cela devient problématique. Après une belle action collective, Fathy envoie une lourde juste au-dessus de la barre. Le Brésil flippe un peu, d'autant que les hommes des flancs ne semblent pas décidés à jouer plus bas. Les cavalcades déliées de Neymar se font moins efficaces, les Brésiliens n'y sont plus trop, et Menezes fait rentrer Ganso pour Hulk. Histoire de conserver la gonfle dans l'entrejeu, sans doute. Damião, qui s'ennuie un peu, fait une roulette pour réveiller le Millenium. Il a tort de faire la marionnette, puisque, dans la continuité de l'action, Juan Jesus se troue devant le très bon attaquant de Bale, Salah. Celui-ci ajuste Neto. 3-2 . Plus rien ne sera marqué ce soir, mais ce Brésil inquiète car il est bipolaire ; aussi talentueux par intermittence devant que faiblard en défense. Du coup, dans la soirée galloise, les Égyptiens peuvent presque avoir des regrets.

Par Arthur Jeanne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Forza_Milano Niveau : CFA2
Sofoot lance l'opération "Un commentateur pour France Ô". Un peset = un CV envoyé sur la table du directeur pour une chance supplémentaire de dégager les 2 actuels
Je ne pensais pas dire cela un jour, mais on a trouvé pire que Christian Jean-Pierre...
Sinon le brésil confirme son potentiel offensif et ca défense perméable.
Forza_Milano Niveau : CFA2
Toi aussi t'en es presque venu à le regretter Zhenord ?
Forza_Milano Niveau : CFA2
Ha et aussi, fais gaffe en parlant de la défense brésilienne, y'a Silva, tu risquerais de recolter des moins de la part des supporters de parisiens. Faut pas les froisser les p'tits
Ouais, je me suis matté le match de l'espagne, euh l'un des commentateurs à comparer Alba avec Xavi et Inestia, euh à part la taille... ensuite De Gea (bien prononcé avec le G en plus hein) qui joue à city...

"et on voit pas Mata beaucoup déborder", bah c'est peut-être par ce qu'il jouais plus au milieu que sur les cotés peut-être... Bref une belle angoisse !
Et pour Silva, je dis pas qu'il est pas bon, mais on peut pas dire que la défense et le milieu défensif du brésil ai rayonné... Oscar par contre, pas mal du tout.
Le Brésil a fait du Brésil, ça attaque à 8 et ça défend à 2.
Dommage que j'ai raté le match. Est-ce que Hulk a bien joué ?
Je crois que c'est Oscar et non Damiao qui fait la passe sur le premier but brésilien.
Spike Spiegel Niveau : CFA2
Forza Milano, t'es un ragix ;) Je pense pas que t'aurais dit la même chose s'il était resté à Milan.
Je me souviens d'avoir que des supp du Milan le posaient en meilleur défense du monde. Surement toi ou Inzagoal.

J'adore le Milan, mais je déteste son président, et s'il a fait de grandes choses (cf l'article de so foot papier super intéressant) il a très mal géré ces dernières années.
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
Marrant l'objectivité des supporteurs quand leur joueur favoris quitte leur club !
Forza_Milano Niveau : CFA2
Bien sur que non que j'aurais pas dit la même chose Spike, car la je parle des supporters parisiens, donc s'il était resté, mon commentaire n'aurait jamais existé ;)
Et bon, Silva ou pas, Milan reste Milan et s'en remettra, ils ont connu pire comme départs. Mais la n'est pas le sujet
Spike Spiegel Niveau : CFA2
Heu sans vouloir faire du HS, les départs de Pirlo, Gattuso, Nesta, Ibra, Silva, Inzaghi, Seedorf, en un peu plus d'un an, c'est quand même gênant, pour ne pas dire plus. Surtout quand tu comptes sur les Marcelo's brothers (Robinho et Emmanuelson) pour les remplacer... Bon au moins Milan a récupérer pas mal de tune, c'est déjà ça.
Forza_Milano Niveau : CFA2
Ouai enfin Seedorf et Gattuso squattaient souvent le banc, Nesta pouvait plus faire 90m par semaine, Ibra s'est pris beaucoup de cartons rouges et Milan a bien joué sans lui et Silva c'est comme Maldini, on va bien lui trouver un remplacent digne de ce nom.
Comme je t'ai dit y'a eu pire comme départ, je pense notamment à Kaka et Sheva
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
C'est vrai que c'est dommage pour le Milan AC toute cette exode, quand j'ai commencé à m’intéresse au foot, le top niveau Européen c'était l'Italie et forcément le Milan AC et la Juve.

Même si je n'ai jamais été réellement un grand fan de ces équipes, pour moi elles sont mythique, bien plus qu'un Barça par exemple, mais cela n'engage que moi.

A cette époque, quand un joueur devenait une pointure, il signait en Italie, Milan AC, Juve voir inter et Lazio.

@Forza_milano
je suis complétement d'accord avec toi, et ne prend pas au mal ma remarque sur l'objectivité, elle peut aussi s'adresser à moi, depuis le départ de Sheva et Kaka, ce n'est plus le même Milan AC. mais je ne m'en fait pas, les grands nom de meurt jamais.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Dijonnais en paix
0 15