Le boss de la Fédé russe démissionne

Modififié
1 3
Éliminés dès le premier tour de l’Euro, les Russes auraient pu envisager un autre avenir cet été. Au lieu de ça, après la gifle contre la Grèce (1-0), ils sont rentrés plus vite que prévu dans leurs datchas respectives.

Au milieu de cette bérézina, le président de la Fédération russe de football Sergei Fursenko a annoncé sa démission en début de semaine. « Je voudrais présenter nos excuses aux supporteurs, a-t-il dit au président Vladimir Poutine, selon les médias d'État. J'ai pris une décision difficile de quitter mon poste à la tête de la Fédération.  »

Les six points de pénalité infligés à la Russie avec sursis pour les éliminatoires de l’Euro 2016 n’auront sûrement été d’aucune aide pour le faire changer de décision. Fallait pas foutre le boxon en Pologne, hein... AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est pas trop tôt avant qu'il refasse encore des conneries... Enfin une bonne chose de sa part!
Faire le choix d'un sélectionneur pourri et le payer une fortune imméritée et l'imposer alors que tout le monde était contre.
A l'époque où il était président du Zenit, il a décidé de construire un nouveau stade, ce qui est une bonne chose sur le principe. Le stade devait être livré en fin 2009, il est désormais prévu pour 2015... Le budget devait être de 300ME, à l'heure actuelle, 1BE a déjà été dépensé.. Tout l'argent est passé dans les popoches à ces messieurs.
Il est passé à un système de championnat à l'européenne (été/hiver)... Mais encore une fois, grosse erreur, c'est beaucoup trop tôt et il a mis la caravane avant les boeufs, les infrastructures des clubs (stades etc) ne permettant pas d'avoir une trêve moins courte en hiver.
Et je ne parlerai même pas du comportement inadmissible des joueurs à leur retour de l'Euro (déclarations etc).. L'équipe de France, ses joueurs et sa fédération, à côté, seraient presque un modèle.
Cette équipe, je ne connais pas grand monde qui puisse la sentir en Russie... Pourtant, après le premier match contre la Rép. Tchèque, beaucoup ont commencé à y croire.. En vain..

Désormais se pose la question suivante : qui mettre à sa place ? J'ai entendu parler de Mutko (ministre de la jeunesse, des sports et du tourisme) - si si, rappelez-vous, pendant l’élection du pays hôte de la CM2018, le fameux "Let me speak from my heart"...
Ou, si ce n'est lui, il est également question d'un proche collaborateur de Poutine, l'ex ministre de l'Intérieur Boris Gryzlov. A noter que Fursenko, le président actuel, n'est autre que le frère du conseiller auprès de Poutine, ex ministre de l'éducation russe.
Comme quoi, c'est un jeu pour eux et des arrangements entre amis.. C'est malheureux et je vous laisse imaginer le dégoût qu'éprouvent les russes envers cette sélection.. Tant que politiquement, la situation restera telle qu'elle est aujourd'hui, la Russie ne pourra jamais prétendre à une réussite footballistique. C'est malheureusement lié.
dsl, le lien n'est pas passé... http:// www. youtube.com / watch?v=Nx5k7jKGQyU
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Owen à Dubaï
1 3