En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options

Le boss de l'UEFA hausse le ton à propos du fair-play financier

Modififié
Un nouveau shérif en ville.

De passage en France pour les tirages au sort des phases de poules de C1 et C3, le président de l'UEFA, Aleksander Čeferin, en a profité pour mettre en garde les clubs trop dépensiers via une interview dans L'Équipe du jour. Et le boss du foot européen a sorti les muscles : « Nous avons beaucoup de sanctions possibles, a ainsi rappelé Čeferin. Nous pouvons exclure de nos compétitions, retirer des points... Ils le savent. Tout le monde le sait. Nous essaierons d’aider, de prévenir, mais nous n’aurons pas peur de punir. »


Sans mentionner directement le PSG, Čeferin a néanmoins avoué à demi-mot être très attentif aux mouvements parisiens : « On s’occupe de tout ça. On vérifie tous les cas, sans exception. Je suis un avocat. Je ne me prononce pas avant que les faits soient jugés. Pour l’instant, aucun procès n’est ouvert. Je le répète, aucun État ne peut acheter un joueur. »


En gros, si Fabinho et Mbappé signent, le PSG aura l'équipe pour gagner la C1, mais ne pourra peut-être pas la jouer. AH
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
il y a 4 heures Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 21
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs mercredi 21 février Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 90