1. //
  2. // Coupe d'Allemagne
  3. // 1/2 finale
  4. // Bayern/Dortmund (1-1)

Le Borussia fait chuter le roi

En déplacement sur la pelouse du Bayern Munich, les joueurs de Jürgen Klopp ont souffert. Beaucoup souffert, même. Mais ils sont parvenus à tenir le choc, jusqu'au bout, avant de faire la différence aux tirs au but. Contre toute attente, ce sont bien les Jaunes qui s'envolent pour la finale de la Coupe d'Allemagne.

Modififié
8 59

Bayern-Dortmund : 1-1 (0-2 tab)

Buts : Lewandowski (29e) pour le Bayern, Aubameyang (75e) pour le BVB

Sur son banc de touche, Guardiola est au bord de la rupture d'anévrisme. L'entraîneur bavarois hurle, gesticule, gémit, bref, il ne tient pas en place. Avec de grands gestes, il tente d'haranguer ses joueurs, totalement amorphes depuis l'égalisation du Borussia Dortmund. Mais rien n'y fait, les Munichois se sont éteints après le but d'Aubameyang et sont en train de voir filer un match qu'ils maîtrisaient pourtant parfaitement. L'ancien Barcelonais use le peu de cordes vocales qu'il lui reste, en vain. Ses invectives envers le corps arbitral n'y changent rien, la finale se fait la malle, là, juste devant lui. À quelques mètres de là, Jürgen Klopp a le sourire, il sent que ses joueurs sont en train d'aller lui chercher une finale d'adieux.

Lewandowski, forcément


Fraîchement auréolé d'un nouveau titre de champion, c'est plutôt sereinement que le Bayern accueille son invité du soir, le Borussia, pour se disputer une place en finale de la Coupe d'Allemagne. Si l'enjeu est de taille, le début de match, lui, est pourtant loin d'être à la hauteur. Les deux équipes se testent et même si le Bayern garde la possession du ballon, les occasions sont loin de pleuvoir sur la pelouse de l'Allianz Arena. Il faut même attendre la 15e minute de jeu pour avoir enfin un petit frisson avec un centre-tir du capitaine bavarois, Philipp Lahm, mais Langerak répond présent. Les grandes équipes n'ont pas forcément besoin d'un nombre incalculable d'occasions pour faire la différence, et Lewandowski vient le prouver en ouvrant le score après avoir vu sa première tentative repoussée par le poteau de Langerak (29e). Sans particulièrement briller, le Bayern vire en tête. Sans doute inspiré par le geste de Beauvue ce week-end, Lewandowski tente un superbe lob d'une trentaine de mètres, mais son audace n'est pas récompensée (44e).

Retournement de situation


Au retour des vestiaires, les deux équipes débarquent sur la pelouse avec de bien meilleures intentions. Animés par l'envie de plier le match rapidement, les Bavarois passent la seconde et Müller est tout proche de doubler la mise, mais Langerak remporte son duel avec l'international allemand (49e). La machine munichoise est désormais en route, et la défense jaune semble bien incapable de stopper sa progression. Langerak est le joueur adverse le plus sollicité et le portier doit s'employer pour limiter la casse, comme lorsqu'il dégaine une main ferme sur une belle frappe en pivot de Thiago Alcántara (57e). Et quand il ne peut rien faire, sa transversale est là pour le suppléer sur un magnifique enroulé de Lewandowski (55e). Malgré tout, Dortmund tente de survivre et, contre le cours du jeu, Aubameyang parvient à égaliser en taclant un centre de Mkhitaryan (75e). Complètement revigorés, les visiteurs se mettent à enchaîner les occasions, et Mkhitaryan, encore lui, oblige Neuer à la parade sur une superbe reprise du droit (78e). Le meilleur gardien du monde est encore là, quatre minutes plus tard, pour détourner une tentative de Reus et éviter au Bayern de sombrer totalement.

Au bout du suspense


La prolongation démarre, et le Bayern présente un nouveau visage, sans doute bousculé par les consignes criées par Guardiola lors de cette courte pause. Les locaux sont d'ailleurs proches de repasser devant, mais Schweinsteiger, pourtant seul face au but, voit sa tête passer au-dessus de la transversale de Langerak (102e). Le match se fait de plus en plus haché, les fautes se succèdent, et les occasions, elles, disparaissent. Schweinsteiger a pourtant de nouveau l'occasion d'offrir le succès aux siens, mais sa tête, encore, vient échouer sur le pied d'un Langerak décidément très en forme. Et puis plus rien, l'heure des tirs au but, donc. Un exercice qui se joue sur des détails. Une glissade de Lahm, une autre de Xabi, un arrêt de Langerak, une transversale de Neuer, fin de l'histoire. Le Borussia s'envole en finale, le Bayern peut nourrir des regrets.

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Langerak rassure mieux que ce cher WEIDENFELLER qui nous a fait perdre quelques points en championnant.

GO BVB!! on offre la #pokal en adieu à notre Klopp
Hummels sur le but de Lewandowski ... mon Dieu.

http://gfycat.com/TangibleSmoothKitty
MarcoRollReus Niveau : Loisir
Langerak je t'aime, danke. <3
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par Steak
Hummels sur le but de Lewandowski ... mon Dieu.

http://gfycat.com/TangibleSmoothKitty

Mouais, il a un choix à faire... s'il va pas sur Muller, Lewa la met en retrait et ça fait but tout pareil.

Par contre, Sokratis qui est censé boucher l'angle (déjà très fermé) et qui défend, à 1m des buts, en sautant et en écartant les pattes, c'est juste honteux.
Colocolo-de-chile Niveau : Loisir
Neuer il a cru qu'il tirait un 6 mètre
Je suis allé mater les stats, là Lewandowski, c'est 24 buts en 165 tirs. A titre de comparaison, Suarez, c'est 25 en 137 tirs, Depay 25 en 189 tirs et Lacazette 30 en 96 tirs.
Les pénaltys ne viennent pas vraiment fausser les résultats si l'on considère qu'ils ont tous mis à peu près le même nombre de buts dans le jeu.
ça n'a pas directement rapport avec le match mais c'est intéressant.
JalovesbigTits Niveau : Ballon d'or
Et sinon l orthographe a mal au cul ce soir
C'est autorisé d'effectuer une séance de T.A.B comme nous l'ont fait nos amis bavarois ?
"Puis plus rien"?? Y'a quand même eu l'expulsion de Kevin Kampl, qui est rentré est sorti presque aussi vite, et Lewandowski qui paraissait ne plus être dans le même monde que nous après avoir pris Langerak dans le parbuffle
M'enfin c'est du détail de résumé mais la prolongation a été un minimum animée quand même...

Et justement sur la dernière action, Götze est seul face au but et réussi à la foutre au dessus...
Et c'est la première fois de ma vie que je vois une équipe raté QUATRE tirs aux buts d'un coup, c'est franchement énorme!
Message posté par PhoenixLite

Mouais, il a un choix à faire... s'il va pas sur Muller, Lewa la met en retrait et ça fait but tout pareil.

Par contre, Sokratis qui est censé boucher l'angle (déjà très fermé) et qui défend, à 1m des buts, en sautant et en écartant les pattes, c'est juste honteux.


Oui, y a aussi Durm qui laisse seul Lewandowski sur son côté ou alors Bender qui ne prend pas la place de Durm qui était monté.

Attendez, si ça se trouve, le foot, en fait, c'est un sport collectif...
"Fraichement aréolé d'un nouveau titre de champion".

Je rajouterais bien un U quelque part.
Je ne suis ni anti ni fan de Guardiola, son palmarès parle pour lui c'est un monstre. En revanche, il se permet des gesticulations envers le corps arbitral qui vaudrait à des coachs "lambda" d'être renvoyés direct en tribune... C'est moi où il était beaucoup plus mesuré quand il était en Liga ?
J'ai trouvé la relative magnanimité des arbitres assez incroyable. Klopp a eu droit à ses rappels à l'ordre également puis s'est calmé. Guardiola a tapé son show toute la soirée...

Bon et puis ce tifo Batman et Robin tout pété...ils nous avaient habitués à mieux les Bavarois.

Dans le jeu sinon, ça ressemble...non, c'est un holp-up mais si le BVB tue le match sur la fin, ce n'est pas non plus un scandale. Neuer sort des parades de folie dans le dernier quart d'heure. Et Langerak...c'est peut-être le déclic pour lui, Weidenfeller ne vois-tu rien venir ??? A moins que le Bayern ait décidé d'en faire son nouveau joujou estampillé BVB dès cet été...
Et je maintiens, comment Xabi Alonso peut finir un match actuellement? Depuis qu'il a quitté Liverpool, le gars a basculé du côté obscur, alors oui il n'agresse pas avec des tacles à la carotide mais à un moment, la succession de fautes "intelligentes", ça va bien...

Quel que soit l'adversaire du 30 mai à Berlin, faudra faire un match de patron pour offrir la Pokal en cadeau d'adieu à Kloppo. Je préfèrerais même Wolfsburg qui va ouvrir le jeu à l'Arminia qui va sûrement jouer avec le couteau entre les dents avec un bloc compact qui va laisser le ballon aux Borussen... de toute façon, faudra la gagner !
HerbyCohen Niveau : CFA2
Message posté par PhoenixLite

Mouais, il a un choix à faire... s'il va pas sur Muller, Lewa la met en retrait et ça fait but tout pareil.

Par contre, Sokratis qui est censé boucher l'angle (déjà très fermé) et qui défend, à 1m des buts, en sautant et en écartant les pattes, c'est juste honteux.


Là où Hummels fait de la merde c'est qu'il est deux bon mètres derrières Sokratis quand l'action part. Après ce dernier fait un peu n'importe quoi une fois que le poteau a été trouvé.

Match moyen dans l'ensemble, le Bayern aurait du/pu l'emporter mais le BvB n'a jamais lâché. Big Up à Kampl pour son entrée et ses deux jaunes sinon.
Message posté par King7
Langerak rassure mieux que ce cher WEIDENFELLER qui nous a fait perdre quelques points en championnant.

GO BVB!! on offre la #pokal en adieu à notre Klopp


A voir sur la longueur quand même, parce que y en a eu des gardiens qui étaient forts en tant que doublure et qui devenait nazes quand on leur filait la place de titulaire. Gérard Gnanhouan par exemple.

C'est devenu la discipline à la mode de chier sur Weidenfeller à la moindre occasion. On a la mémoire courte chez les fan du BVB, quand on regarde ce qu'il a apporté au club depuis son arrivé en 2002. Élue meilleur gardien de Bundesliga en 2005 et en 2006, meilleur gardien de la C1 en 2013. Weidenfeller, c'est clair que ce n'est pas un gardien de la trempe des Casillas, Bouffon, Barthez ou Coupet, mais c'est un gros bosseur et la régularité de ses performances lui a permis de gagner sa place en sélection.

Donc bon, Dortmund a la chance d'avoir deux bons gardiens qui savent répondre présent lorsqu'on fait appel à eux.
Message posté par SidLFC
Je ne suis ni anti ni fan de Guardiola, son palmarès parle pour lui c'est un monstre. En revanche, il se permet des gesticulations envers le corps arbitral qui vaudrait à des coachs "lambda" d'être renvoyés direct en tribune... C'est moi où il était beaucoup plus mesuré quand il était en Liga ?
J'ai trouvé la relative magnanimité des arbitres assez incroyable. Klopp a eu droit à ses rappels à l'ordre également puis s'est calmé. Guardiola a tapé son show toute la soirée...


Ce que je me suis dit en regardant le match...

Y a un parallèle entre Apple et Microsoft et Guardiola et Mourinho. Y en a un qui est considéré comme le "gentil" et l'autre comme le "méchant" alors qu'il font sensiblement la même chose. Sur le banc j'entends, pas forcément tactiquement.

Hier, Guardiola n'a rien à envier à Mourinho tant il a été exécrable envers le corps arbitral.
Putain Buffon dans la même catégorie de gardien que barthez et casillas j'ai failli dégueuler de bon matin.. En revanche Weidenfeller dans la même catégorie que casillas ouais je valide avec un supplément de dignité en plus pour l'allemand quand même, lui n'a jamais fait la pute pour garder un rôle beaucoup trop grand pour lui !
Message posté par L'incal
Putain Buffon dans la même catégorie de gardien que barthez et casillas j'ai failli dégueuler de bon matin.. En revanche Weidenfeller dans la même catégorie que casillas ouais je valide avec un supplément de dignité en plus pour l'allemand quand même, lui n'a jamais fait la pute pour garder un rôle beaucoup trop grand pour lui !


C'est clair que Casillas, depuis deux ans, ce n'est pas vraiment ça. Mais ce serait mentir que de dire que ça a toujours été une tanche. Dans les années 2000, c'est pas loin d'être le meilleur gardien sur sa ligne au monde. Et puis bon, rien d'étonnant à ce que, à 34 ans dans une carrière qui a commencé à 18 ans, il commence à baisser de niveau.

Sérieux, le fait que les joueurs commencent à régresser à partir d'un certain âge ne remet pas en cause ce qu'ils ont fait jusqu'ici. Barthez est une tanche parce qu'il s'est bien chier à Nantes ? Ben non. Là, c'est pareil.
Casillas n'a jamais été bon c'est pas pareil ! Barthez en 98 c'est un héros qui a par la suite décliné rien à voir avec un casillas contesté toute sa carrière mais qui a eu la chance de naître espagnol et madrilène !
Compréhensible quil soit au taquet 2 joueurs perdus encore et pas des moindres pour la derniere étape importante de leur saison ..

Combien de temps pour Robert au fait ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le Barça massacre Getafe
8 59