1. //
  2. // Dortmund/Mönchengladbach (1-0)

Le Borussia Dortmund remercie Kramer

Le Borussia Dortmund a frappé 23 fois au but, cadré à 14 reprises, mais c'est finalement une passe en retrait mal foutue de Christoph Kramer qui délivre les hommes de Jürgen Klopp. Incapable d'agir ou de réagir tout au long de la rencontre, le Borussia Mönchengladbach s'incline pour la première fois de la saison.

Modififié
8 12
Borussia Dortmund/Borussia Mönchengladbach : 1-0
But : Kramer (58e)

Dominer outrageusement son adversaire sans arriver à marquer, il y avait de quoi devenir fou. Et puis la lumière est arrivée à l'heure de jeu. Une remise au gardien à la fois un peu trop décontractée, à la fois trop appuyée. Une jolie courbe que Yann Sommer prend le temps de regarder. Un rebond, deux rebonds, et la Südtribüne qui exulte : Christoph Kramer délivre un Borussia Dortmund qui ne savait comment faire pour ouvrir le score.

Un BVB de LDC, les buts en moins


Il faut dire que d'entrée, le Borussia Dortmund a cherché à percer la muraille noir et blanc. Et c'est Marco Reus qui allume des mèches un peu partout. Et quand « MR11 » ne tire pas juste à côté (2e), c'est Yann Sommer qui détourne sa frappe sur le poteau (9e). Progressivement, le BVB s'installe dans le camp du BMG. Les joueurs de Lucien Favre laissent venir, pour mieux prendre leur adversaire à revers, en contre-attaque. Mais les Fohlen ont du mal à sortir sereinement, gênés par le pressing très haut des Schwarzgelben, PEA au sommet de cette pyramide mouvante. Malgré la lecture du classement, il est difficile de croire que le BVB est dernier. Au vu du jeu déployé sur le terrain, du moins. Mais très vite, on va se rappeler le pourquoi du comment : si, en Ligue des champions, Dortmund convertit 40% de ses occasions, en Bundesliga, ce taux atteint péniblement les 16%. Incompréhensible. Et ce n'est pas Mkhitaryan qui va contribuer à améliorer cette statistique, sa frappe devant Sommer finissant au-dessus (38e).

Kramer contre Kramer (et le reste de son équipe)


Après les citrons, le BVB reprend sa marche en avant, et va jusqu'à monopoliser la balle les trois quarts du temps. De son côté, Gladbach gère, bloque tout, sur la gauche, sur la droite, dans l'axe, à terre ou en l'air. Et puis à un moment, l'impensable, l'inimaginable se produit. Comme à son habitude, Sommer se mue en libéro. Jantschke passe à Kramer, qui veut remettre à son gardien. Au lieu de quoi, il le lobe. BVB : Eins. BMG : Null. À force de jouer avec le feu, le Borussia Mönchengladbach a fini par se Kramer.


Un but qui a le mérite d'enflammer encore un peu plus Dortmund, mais Reus ne trouve que la barre de Sommer (61e). De son côté, Gladbach réagit timidement et s'offre sa première frappe du match à la 63e. Sa seule, d'ailleurs. Le BVB continue de dominer la rencontre, et continue de faire comme si le score était de 0-0. Comme si la satisfaction ne viendrait que si un joueur en noir et jaune venait à faire trembler les filets. De la satisfaction, il y en aura quand même au coup de sifflet final. Dortmund a réalisé un match très solide, un match de Ligue des champions. Son championnat commence enfin.

⇒ Résultats et classement de Bundesliga

Les autres matchs du dimanche 9 novembre

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ouais enfin sans Sommer il y aurais eu 4-0 facile!

Impressionnant le bonhomme, on sens qu'il a le sens tactique et la rigueur des gens du nord
clement6628 Niveau : CFA2
Y a pas à dire, il a fait très fort là ! Dans le bon camp, ça figure parmi les plus beaux buts de l'année. Là ça sera un des plus beaux csc de l'histoire.
Il aurait voulu le faire exprès qu'il ne l'aurait pas réussi. Cela dit, je ne sais pas ce qui lui est vraiment passé par la tête.
victoire méritée, le borussia est à 9 pts de la c1
"- Putain, tu déconnes Christoph...
- Hein ? Quoi, j'ai pas marqué un but ? Mais... qui suis-je ? Qu'est ce que je fous ici ?"
Toon Eastman Niveau : National
Le premier tir de Gladbach vers le goal c'est Kramer, à la 58e, et dans son propre goal.. C'est assez triste pour le mec. Cela dit avec une domination pareil c'est hallucinant de ne pas marquer. Mkhitaryan doit arrêter de tirer au goal, il en a cadrer quoi, une sur dix aujourd'hui. Et Aubam en pointe face à une équipe regroupée comme ca je suis vraiment pas fan, ça serait bien que Klopp intègre vraiment Immobile ou Ramos quitte a mettre Aubam a droite, la ou il est le meilleur pour moi.
Apres avoir oublié jouer la finale de CDM , Kramer oublie dans quelle club il joue .
papaboubadiop Niveau : CFA2
Dortmund est une sacrée équipe mais j'arrive plus à mater leurs matchs en entier, à un moment donné les voir louper une dizaines d'occasions immanquables par match ça devient trop frustrant à regarder, même pour moi qui ne suis pas supporter. C'est vrai que Mkhitaryan mérite une palme en termes de croquage, mais là on dirait que c'est contagieux, tout le monde s'y met... et c'est pas qu'un passage à vide de quelques matchs, ça dure depuis la saison dernière (souvenez-vous du match retour Dortmund-Real). Moi je me pose la question, leur manque de réalisme est-il uniquement du à la malchance?
Message posté par Many213
Ouais enfin sans Sommer il y aurais eu 4-0 facile!

Impressionnant le bonhomme, on sens qu'il a le sens tactique et la rigueur des gens du nord


Il est Suisse et non nordique .

Quand a Kramer , on connait déja l'idendité de son futur club la saison prochaine ..
Message posté par El Xeneize


Il est Suisse et non nordique .

Quand a Kramer , on connait déja l'idendité de son futur club la saison prochaine ..


Au Bayern bien sur!
Message posté par Many213
Ouais enfin sans Sommer il y aurais eu 4-0 facile!

Impressionnant le bonhomme, on sens qu'il a le sens tactique et la rigueur des gens du nord


Attention, tu nous fait du Sagnol là...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
8 12