Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Le Borussia Dortmund cherche à durer

Deux titres de champion à la suite, un doublé l’an dernier, le meilleur joueur de la saison dernière qui revient au bercail : durant cette intersaison, le Borussia Dortmund veut préparer au mieux son année. Objectif affiché : emmerder le Bayern dans les années qui viennent. Surtout qu’aujourd’hui, le modèle semble viable. Le temps où le BVB était au bord de la faillite semble définitivement oublié.

Modififié
« Nous nous sapons bien en vue du [prochain] titre de champion, chers Bavarois. » Lisa Rossenbach a le goût de la provocation. La sculpturale petite amie du gardien Roman Weidenfeller ne s’est pas fait prier pour revêtir le nouveau maillot du Borussia Dortmund et, ainsi, faire la nique au Bayern. « Pour les gens de Schalke, c’est toujours la même chose : juste regarder, pas toucher! » Et hop, une petite pique au peuple de Gelsenkirchen, avec la phrase culte de Rudi Assauer prononcée dans une pub pour Veltins (sponsor du Null-Vier). En interpellant directement ses deux principaux concurrents, le BVB veut envoyer un signe fort : fini le temps où le championnat, c’était le Bayern et les autres. Désormais, il faudra compter avec les Schwarzgelben. Pour preuve, cette deuxième étoile cousue par Puma, le nouvel équipementier : le Borussia veut montrer à toute l’Allemagne du football qu’il est entré dans une nouvelle dimension.

Des chiffres record
Déjà, d’un point de vue financier, le temps où le club galérait pour s’acheter une Currywurst semble loin, très loin. Il y a sept ans encore, le Borussia était à l’agonie. Aujourd’hui, il n’est pas loin d’établir un nouveau record, question rentrées d’argent. La folie Dortmund ne cesse de prendre de l’importance, à tel point que 90 000 demandes d’abonnement ont été formulées, soit plus du double de l’offre (pour rappel, la capacité du stade n’est « que » de 80 720 places, Ndlr). « Nous allons singulièrement dépasser la barre des 200 millions d’euros [sur la période juillet 2011-juin 2012] » , assure le boss Hans-Joachim Watzke. Pas mal du tout. Du coup, les succès et la thune aidant, le BVB s’est racheté une crédibilité. C’est l’une des raisons pour lesquelles il a pu s’attacher les services du meilleur joueur de la saison dernière, Marco Reus, au détriment du Bayern (bon, c’est aussi parce que c’est un ancien de la maison). Dans le même temps, il a réussi à refourguer un Kagawa à 15 millions à Manchester United, ainsi qu’un Lucas Barrios pour 12 millions aux Chinois.

Ceci étant, on se promet à Dortmund de ne pas retomber dans la folie des grandeurs, celle qui consistait à acheter des joueurs à tour de bras et qui ont plongé le club de la Ruhr dans la faillite. Marco Reus a coûté 17 millions, et ce sera la seule folie de l’année. Les autres recrues (Schieber, Kirch, Bittencourt) ont coûté au total moins de 10 millions. Conséquence : même si c’est minime, le Borussia a quand même fait du bénef cet été (un peu plus d’un million d’euros, Ndlr). Avec la qualification directe pour la Ligue des champions et les droits télé qui devraient s’ensuivre, les Schwarzgelben peuvent voir venir.

Vers un troisième titre consécutif ?
Voilà, donc. En moins de sept ans, la donne a changé en Bundesliga. Ces derniers temps, le Bayern gagnait un titre sur deux. Mais ça, c’était avant. Le Borussia Dortmund a remporté les deux derniers championnats, avec la manière de surcroît. Et il n’a pas envie de s’arrêter en si bon chemin. Bien sûr, tout le peuple noir et jaune veut voir son club aller plus loin en C1 et, dans ses rêves les plus fous, il établit un parallèle avec ce qui s’est passé il y a une quinzaine d’années : double champion 95 et 96, vainqueur de la LDC en 97. Bien sûr, c’est une tâche quasi impossible qui attend les ouailles de Klopp en Europe.


C’est pourquoi le coach préfère d’ores et déjà se concentrer sur le business local, tout en mettant la pression sur le rival : « Avant même le titre de l’Espagne, je savais que c’était possible de remporter trois titres d’affilée. C’est possible quand on a les meilleurs joueurs du monde. Le Bayern est favori pour le titre. Nous jouerons une qualification pour la C1. » Le même discours que l’an dernier, en somme. Et celui de l’année d’avant. Sauf que cette saison, le Borussia est attendu. Que ce soit par les adversaires ou par les supporters. « Les fans me demandent déjà comment on va faire pour le doublé » , déclarait ainsi le capitaine Sebastian Kehl. Bien sûr, il est trop tôt (et il serait fou) pour parler d’une hégémonie du BVB en Allemagne. Mais s’il y a un troisième titre en fin de saison, la question méritera d’être reposée.

Par Ali Farhat
Twitter: @derpariser

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou