1. //
  2. // Le portrait du vendredi
  3. // Nicolas de Préville

Le bonheur est dans le Préville

Révélé aux yeux de la Ligue 1 au Stade de Reims, Nicolas de Préville, vingt-six ans, a franchi un nouveau palier au LOSC. Retour sur les traces d’un attaquant spectaculaire « comme on n’en fait plus » , un type à la progression lente qui a su slalomer entre les soirées sur la plage, son voyage de noces et les circuits de Mario Kart pour intégrer une caste très recherchée des entraîneurs : celle des grands discrets décisifs.

Modififié
Dans Ocean’s Eleven, George Clooney appellerait ça un braquage. En Ligue 1, Marc Coucke le désigne sobrement comme un « montage financier » , question de point de vue. Question d’objectif, aussi : à Las Vegas on braque des casinos, à Lille on braque des joueurs. L’été dernier, le LOSC place Nicolas de Préville dans son viseur pour le mercato. Problème, Gérard Lopez n’a pas encore pris les manettes du club nordiste et le LOSC n’a pas les moyens de claquer les cinq millions d’euros réclamés par le Stade de Reims. Acculé en bout de table, le LOSC dégaine l'as de pique caché dans sa manche. C’est le club belge du KV Ostende qui achète NDP grâce à la manigance de son président Marc Coucke, également actionnaire minoritaire du club nordiste. Coucke, l’agent double. Nicolas de Préville est prêté dans la foulée au LOSC avec obligation d’achat à l’été 2018. Un joli doigt d’honneur dans la face du gendarme financier du football français, mais surtout la bonne pioche pour les Dogues : malgré deux mois et demi sur le tapis des blessés, NDP s’est imposé avec onze pions en championnat comme le dynamiteur essentiel à tout groupe d’action. Comme ça, l’air de rien. À son image : l’agent parfait.

« Et là, tu te dis : qu’est-ce qui vient de se passer ? »


À quatorze ans, Nicolas de Roussel de Préville – son patronyme complet coupé par ses parents, qui craignaient des moqueries à l’égard de leur fils à l’école – quitte son Gard natal pour rejoindre le Calvados. Au bout de cette traversée de l’Hexagone : un essai au Stade Malherbe Caen. Franck Dechaine n’a rien oublié de cet après-midi sur le terrain synthétique du club normand : « Il avait marqué un but fabuleux. Une frappe coup de pied, du droit, qui vient fracasser la barre. Et là, tu te dis : "Qu’est-ce qui vient de se passer ?" » , raconte celui qui va « accompagner » le prodige en quatorze ans fédéraux. « Nico, c’est un joueur qui m’a marqué, non pas parce qu’il est passé pro, mais parce qu’il pouvait déclencher une frappe d’un coup, alors que personne ne l’aurait fait. C’était un attaquant déjà "racé", comme on n’en fait plus, note l’éducateur du Stade Malherbe. Il cadrait de l’intérieur du pied, dans la surface, parce qu’il était adroit, mais il prenait aussi le risque de frapper en dehors de la surface, et des deux pieds. »

Vidéo

Du culot et de l’intelligence qui le font sortir des stéréotypes d’attaquant, mais qui ne séduisent pas suffisamment les entraîneurs normands au bout d’une saison et demie d’apprentissage. Personne n’est d’ailleurs aujourd’hui capable d’expliquer les raisons de cet échec, et encore moins le principal intéressé : « Je suis arrivé à Caen en milieu d’année, en janvier. Ça a été très difficile pendant un an, mais ensuite les six derniers mois je me sentais vraiment super bien. J’étais le meilleur buteur de ma génération, et le directeur du centre de formation de l’époque (Sébastien Bannier, ndlr) était venu me voir plusieurs fois me glisser deux trois mots d’encouragement et me dire de passer dans son bureau pour discuter de mon avenir... » En bref : ça sentait bon. Mais au moment d’aller récupérer la bonne nouvelle et le contrat lors de la traditionnelle réunion de fin de saison, le coach des U16 balance une sentence aussi lourde que la frappe qui avait permis au gamin de rentrer dans le game : pas le niveau. Retour à la case départ.

La Gard du Nord


Le petit Nicolas – seize ans à l’époque – décide donc de rentrer chez lui dans le Gard, au cœur de ce petit village près de Barjac, niché dans le creux des montagnes des Cévennes. Il s’inscrit au FC Bagnols-Pont à l’entame de la saison 2007-2008, en DH, mais couche à trente minutes de là, à Méjannes. Il repasse de temps à autre devant les terrains de son enfance, lui, le petit Cévenol aux origines « très modestes  » . Une période «  très normale » qu’il décrit sans manques, sans cité, sans embrouilles, sans stade, aussi. L’histoire football a commencé très tôt, comme souvent, à cinq ans très exactement. Après les cours, sur un grand champ aujourd’hui recouvert d’une dalle de béton bien plus pratique pour faire rouler la balle. Un terrain au cœur des montagnes qui lui avait d’ailleurs manqué. Au moment de revenir au pays à l’adolescence, le bonhomme découvre un pan de vie qu’il avait à peine touché en centre de formation : « Je suis retourné dans mon lycée avec mes potes d'enfance, ceux que je connaissais depuis que je porte des couches, déclarait-il à So Foot en 2015. J'ai pu sortir en boîte, faire des apéros, côtoyer des filles, c'était important à cette époque. »


Alors que l’on cherche à contacter des membres de sa famille pour évoquer cette période, surprise, c’est Nicolas en personne qui vient aux nouvelles. Un sms reçu à 13h08 qui demande de le rappeler : le garçon tient à l’intimité des siens. Soit, c’est donc lui qui raconte la suite : « J’ai des amis d’enfance qui sont mes meilleurs amis, alors disons que j’ai profité de mes vacances, de mes étés, tout ça. » Okay, et pour les filles ? « Bon, j’aurais peut-être pas dû dire tout ça (rires), je suis quelqu’un d’assez réservé... » Commence donc à cette période la valse des trajets sur les routes du Gard dans la petite voiture de la mère de Vivien France, un autre licencié du club devenu ami : «  Nos parents venaient nous chercher, c’était un coup lui, un coup moi, raconte ce dernier. Au départ personne ne le connaissait, on savait simplement qu’il arrivait de Caen. J’étais étonné qu’il revienne ici, il aurait pu signer à Alès. Nîmes était dessus aussi je crois, mais Franck Biyamou a fait le forcing pour le faire venir. » Les deux gamins accrochent, passent quelques soirées à La Sphère, une boîte de nuit de Saint-Laurent-de-Carnols située à une quinzaine de kilomètres du club, mais « uniquement les vendredis, quand on sortait  » , précise Vivien France. Une belle jeunesse, quoi.

Coinche et Mario Kart


Sur le terrain, la saison se passe à merveille : l’équipe joue la montée et De Préville esquisse déjà des qualités qui seront siennes à Lille. Nicolás López, partenaire de jeu à Bagnols-Pont, se souvient d’un joueur « avec beaucoup de prestance » , « pas un leader de vestiaire par la parole, mais sur le terrain il faisait des gestes importants, ça boostait » . Pas très costaud, pas très grand, il impressionne pourtant par son jeu de corps : l’adolescent a appris à s’en servir, et cela se voit. Depuis le bord du terrain, les observateurs jouent rapidement des coudes pour se pencher par-dessus la rambarde du petit stade Clos Bon Aure, et c’est Frédéric Arpinon, formateur pour le club d’Istres, qui en parle le mieux : « La première fois que je l’ai vu, c’était pour une détection. Nous, on pouvait pas recruter bien loin – Bagnols c’est déjà à une heure d'Istres. C’était incroyable tellement il faisait la différence... mais ensuite il pouvait complètement disparaître.  » NDP file donc chez les Aviateurs pour quatre saisons, où, de l’avis général, «  Nico  » est «  bien éduqué, intelligent et posé  » . Vivien France abonde : « Très discret, courtois, pas un mot au-dessus de l’autre. Mais sur le terrain c’était un guerrier, il n'aime pas perdre. Si tu allais au contact il y allait, s’il fallait faire un tête-à-tête il était là. » Le jeune homme s’est battu pour être là, et il compte y rester.

Formé à Istres, révélé à Reims, puis accompli à Lille, le bonhomme laisse partout derrière lui la trace d’un gentil. Pour Michaël Tacalfred, partenaire à Reims, «  c’est un bon mec, adorable » , quand Olivier Guégan évoque «  un travailleur du quotidien, au parcours atypique, très demandeur  » . Mais c’est Grégory Bourillon, son coéquipier au Stade de Reims entre 2014 et 2016 devenu ami proche, qui pose les meilleurs mots : «  Tu ne peux jamais t’embrouiller avec lui. Sur les six-huit derniers mois, on passait toute la journée ensemble. Il n’est pas ronchon, il a une joie de vivre communicative. Il a cette fraîcheur qui est due à son parcours.  » Entre deux parties de basket, de Mario Kart ou de coinche – «  c’est comme la belote, mais avec des annonces  » –, le bon se permet d’être brute sur le terrain. Malgré la descente du club en Ligue 2 – merci la patte gauche de Yann Bodiger – Nicolas de Préville termine meilleur buteur du club en championnat avec six réalisations et marque les esprits par ses neuf passes décisives. Bourillon : « J’exagère un peu, mais il a failli sauver Reims à lui tout seul. » L’aboutissement d’une recette classique pas forcément suivie à la lettre, une rumeur voulant même qu’il ait annulé son voyage de noces pour peaufiner sa préparation d’avant-saison. La vérité revient au principal intéressé : « (Rires) Bon, c’est pas totalement vrai. Quand je me suis marié avec ma femme, j’avais une micro-déchirure à la cuisse, du coup on n'a pas pu partir en voyage. On devait partir l’année dernière, mais je me blesse au scaphoïde (os du poignet, ndlr) à la dernière journée contre Marseille, et je ne voulais pas partir blessé. » Mazette, et l’ouverture du bal ? « À la cérémonie j’ai pu danser hein, quand même.  » On rit. Tiens, la coquille s’ouvre un peu. Quelques minutes après avoir raccroché, le téléphone sonne : un message. «  Si vous pouviez ne pas dire où je pars en voyage de noces, je préfère garder ça pour moi. Merci. » George Clooney serait heureux, son agent est un buteur discret. Jusqu’au bout.



Par Florian Lefèvre et Théo Denmat Tous propos recueillis par FL et TD, sauf mention
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

PierreFanFanJoséKarl Niveau : National
Nicolas de Rousselle de Préville le cévenol. Avec un nom pareil, il pourra faire toutes les conneries qu'il veut, les abrutis comme Riolo ou Finkelkraut ne pourront pas lui dire que c'est "une racaille islamisée issue des cités submergées démographiquement".

D'ailleurs, il y a qui comme joueurs avec des patronymes nobles dans le football pro ?
Cocodingo Niveau : DHR
En tête j'ai Boris Mahon de Monaghan, sinon peu, du moins dans "l'ère moderne".

Il y a eu Hector de Bourgoing, dans les années 1960.

À noter que Jan Vennegoor of Hesselink n'est pas un nom aristocratique bien qu'il pète la classe.
Note : 1
Zinedine de Zidane, Johan von den Cruyff, Don Diego de Maradonna del Argentina del sol,Michel de Platini, le duc Florent du Bal du Mont, etc.
Alkasetzer Niveau : CFA2
Etant neerlandais ce serait plutot Johan van den Cruyff

voir Michel di Platini

voila voila ....
Alkasetzer Niveau : CFA2
Ousmane & Moussa de Mbele ?
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Thierry de Neef ? Nicolas de la Quintinie ? Dans les 90's
Alceste Poquelin Niveau : Ballon d'or
Frédéric de Hu.
6 réponses à ce commentaire.
Superbe article,

Je suis tout de même surpris que l'auteur ne s'attarde pas davantage sur son passsage à Istres : c'est là-bas qu'il a effectué ses premières saisons professionnelles et des sélections en France jeunes.

Sinon que dire... un joueur plaisant à voir jouer, heureusement que le LOSC peut compter sur lui cette année vu le rendement des autres attaquants, dommage qu'il connaisse régulièrement des problèmes de blessure.
Il n'existe pas d'autres attaquants à Lille, sauf évidemment celui-dont-on-ne-peut-pas-dire-le-nom

Voldemeder
1 réponse à ce commentaire.
Dans les blazes à particules, comment ne pas citer Son Altesse Sérénissime Jean II Makoun!
Une petite pensee pour ces footballeurs loin d'etre mauvais ou moches a voir jouer mais qui, jour apres jour, disparaissent des radars, noyes dans un monde ou les stats comptent plus que tout et ou un avant-centre se doit de marquer 15 buts en championnat chaque saison pour etre un veritable top-player. Les autres ne sont que des chevres surcotees apparemment.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Pagis-Vahirua for ever.
1 réponse à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
Très bon portrait, merci aux auteurs.

Un chouette joueur ce De Préville, atypique, instinctif, belle maîtrise de toutes les surfaces du pied. Vraiment un joueur précieux.
Badmotherfuckerwallet Niveau : District
C'est sympathique de lire un article sur un joueur qui pourtant n'a pas eu les moyens de beaucoup briller cette saison. Bien que supporter de Lille, je dois admettre que ses coéquipiers l'ont rarement abreuvé en bons ballons, et que souvent, le seul moyen pour lui de marquer c'est de se créer lui-même ses occasions. J'espère que l'arrivé de Bielsa et l'intégration des recrues hivernales pourront faire encore gonfler ses stats l'an prochain
Ignatius Reilly Niveau : Loisir
Joueur avec une bonne technique et qui est doté d'un superbe état d'esprit sur et en dehors du terrain. Cela nous change de tous les joueurs qui jouent avec pour s'enrichir et non pas pour l'amour du football.
Je pense que ce joueur représente les derniers joueurs "types" ligue 1 comme l'était Ulrich Le Pen, Olivier Monterrubio à savoir ou le salaire n'est pas le premier critère dans le choix d'un club mais l'histoire ou le public.
Donc je lui souhaite une bonne et honorable carrière.
QuentinDVE
Un vrai bon joueur de Ligue 1,
Une marge de progression certainement un peu limitée pour aller au plus mais réalise une très belle saison au vu de ses blessures et transfert qui a prit du temps à se réaliser
il y a 3 heures Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 2
Hier à 20:54 L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 Hier à 19:06 Kembo Ekoko à Bursaspor 3 Hier à 18:17 La bastos de Marcos Alonso 3 Hier à 16:53 Il foire sa panenka à la 96e minute 21
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 13:45 La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 Hier à 12:40 Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 56 Hier à 11:46 Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 7 Hier à 11:19 Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 Hier à 10:18 La demi-volée de Gignac 10 Hier à 09:01 Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6
samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15
À lire ensuite
Paris, la coupe est pleine