1. // C1 et C3
  2. // Tirages au sort

Le bonbon Atlético-Bayern, la chance du Real

Le tableau est pas mal. Dans un dernier carré ouvert au plaisir, l'Atlético retrouvera le Bayern, alors que le Real s'avancera contre City. Rendez-vous fin avril.

Modififié
760 99

Le choc

Atlético - Bayern Munich


Le tableau est parfait. Il y a du romantisme, de la passion et un peu de classe quand même. En 1974, le Bayern Munich remportait la première C1 de son histoire contre l'Atlético à Bruxelles. L'histoire a depuis fait son travail et a accouché de deux monstres : Simeone d'un côté, Guardiola de l'autre. Au bout de sa lance, l'entraîneur argentin tient déjà les restes de celui qui tenait le titre et qui était appelé à le remporter de nouveau cette saison. Reste que l'Atlético a du cœur, un peu plus que le Barça. L'obstacle qui s'annonce est peut-être encore plus grand : le Bayern, ses cinq Ligues des champions, et son maître tactique qu'est Guardiola. Critiqué, bousculé, le beau Pep s'est confié une mission personnelle qu'il s'est promis d'achever le 28 mai prochain à San Siro. Avant de partir à City, et peut-être d'affronter sa promise, l'homme veut lustrer son crâne sur le toit de l'Europe. Mais pour ça, il faudra vaincre un peu plus qu'un club. Ce sera son peuple et son atmosphère qu'il faudra renverser.

Le parcours


Une phase de poules sans accroc, un duel de crevards contre le PSV lors de son huitième de finale et une bataille de soiffards cette semaine contre le Barça. Le parcours de l'Atlético est une montée en puissance prometteuse. Où Antoine Griezmann est passé du statut de gamin modèle à celui de tueur à gages.

Il y a encore quelques mois, le Bayern était le favori total. Son coach était un roi et sa machine une broyeuse. Et Pep a annoncé son départ pour Manchester City, et la lumière a changé de teinte. Miraculé des huitièmes après un sommet tactique contre la Juventus, le Bayern a souffert lors de ses 180 minutes contre Benfica en quarts de finale. De quoi trembler, vraiment ?

Le coefficient PSG : 12%


Le Z a résumé la chose en un « ouh là là, ouh là là » qui voulait dire beaucoup. Ouais, Blanc s'est planté tactiquement avec un 3-5-2 coquin. Alors il regardera peut-être cet Atlético-Bayern en brisant sa touillette en pensant que le beau Simeone prendra sa place l'été prochain. La piste est à l'étude. Et Lolo marchera ensuite sur ses carreaux lorsqu'il verra le gamin Kingsley briller en demi-finale de C1 après l'avoir laissé filer du PSG. Hier, Coman pointait du doigt la politique du club parisien. Aujourd'hui, il s'amuse à l'enterrer. Coman le barbare.

Le Florentino

Manchester City - Real Madrid


Avec le Real, c'est une habitude. Il n'y a qu'à regarder le CV : Galatasaray, le CSKA Moscou, Schalke 04, Lyon, Tottenham, Wolfsburg, la Roma ou un Manchester United déclinant. Cette saison encore, le Real n'a pas trop forcé en croquant une AS Rome en bois et un Wolfsburg pas assez gourmand après avoir gratté un match aller de patron. Ce n'est pas de la mauvaise foi, mais des faits. En demi-finale, ce sera donc le puceau City. Celui de Pellegrini, ancien de la Maison-Blanche, et qui rêve de soulever les grandes oreilles avant de laisser sa place à Guardiola. Ce City semble trop faible défensivement pour résister à une BBC en colère. Quoique. Car à se voir trop beau, on tombe parfois de haut. On appelle ça une PSG.

Le parcours


City réussit l'exploit cette saison de se dédoubler. En championnat, les hommes de Pellegrini galèrent et piochent, trop souvent, dans leurs réserves. Mais en LDC, le tableau a de la gueule : une phase de poules solide, un huitième tranquille et un quart géré sans trop trembler face à un PSG qui avait plus de gueule que de talent.

Zizou en a même craqué son pantalon. Cette semaine, le Real a montré son caractère en renversant un Wolfsburg qui l'avait bousculé avec autorité lors du match aller. C'était la première épine pour des Madrilènes qui n'ont perdu qu'une rencontre cette saison en Europe. City semble à sa portée, reste à garder les pieds sur terre et le pantalon solide.

Le coefficient PSG : 91%


Le point est commun : cette saison, ni City ni le Real n'ont perdu contre le PSG. Du côté de Madrid, c'était une sombre histoire de trappe ouverte et d'inexpérience des grands rendez-vous. Contre Manchester, on peut parler du syndrome du gosse de riches face au discret rebelle. Blanc s'est même amusé à dessiner des schémas improbables pour se marrer avec son groupe. Pellegrini, rafiki des temps modernes, n'a même pas eu à se forcer. Blanco Vanish.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Pour la 5ème année consécutive, le Bayern affrontera une équipe espagnole en demi-finales.
Cantona que l'amour du jeu Niveau : CFA2
Autant ce Bayern-Atletico promet un très beau match, autant je ne suis pas si sûr que cela de la "chance" du Real.

Je les vois d'ailleurs se faire sortir par City, lisez-moi bien les gars vous ne pourrez pas le nier au moment voulu.
Lors des 2 dernières années d'Euro, une équipe Anglaise gagne la LDC en éliminant un espagnol en 1/2
2008 Man U gagne la finale après avoir éliminé le Barça en 1/2
2012 Chelsea gagne la finale après avoir éliminé le Barça en 1/2
2016 City/Real en 1/2
Depuis 2012, toutes les équipes qui reçoivent la 1/2 aller vont en finale.
Ce Bayern-Atletico, opposition de philosophies, de tacticiens complètement baisés du cerveau, va être DINGUE (je sens le complot UEFA pour niquer le quotient « émotion pure » vu en EL hier)! Théorie du complot pro-Real comme si City c’était des sous-merdes et Zidane un grand coach dans 5…4…3…2…1
Message posté par RNjr
Pour la 5ème année consécutive, le Bayern affrontera une équipe espagnole en demi-finales.


Espérons que Guardiola ne fasse pas définitivement du Bayern, la pute des espagnols alors que c'était leur bite noire, et qu'il nous surprenne avec une putain de tactique et ne s'empale pas bêtement sur la défense.
Chaud avec Robben et aucune chance, sans.
Donc City éliminera le Real, l'Atletico fera de même avec le Bayern, puis City gagnera la finale aux TAB pour sa 1ère participation tandis que l'Ateltico perdra sa 3ème.
Kojiro Hyûga Niveau : District
À ce niveau de compétition il n'y a plus de chance, City est arrivé en demi-finale en le méritant, faut arrêter de croire que cette équipe sera facile à battre. C'est d'ailleurs l'erreur qu'ont fait le PSG et les médias français, on a vu le résultat.
Si City peut compter de TOUTES ses stars le jour J, et en grande forme, le Real devra vraiment s'arracher pour accéder à la finale. Paris a sous-estimé les Anglais, faudrait pas que les madrilènes en fassent de même...
Paris n'a sous-estimé rien du tout, y a que Dugarry qui a sous-estimé.
GalateaTêtenjoy Niveau : CFA
Oui attention à City. Le Real a sous-estimé Wolfsburg et aurait pu se faire punir. Paris s'est vu trop beau face à City et s'est fait punir. Ce n'est pas parce que c'est leur première demi de Ligue des champions que ça en fait une équipe inexpérimentée et sans talent. Pellegrini est un bon coach qui dispose d'un effectif de qualité. Le Real n'est pas suffisamment intraitable cette saison pour penser être déjà en finale.

En tout cas, les 4 demies peuvent être très disputées.
Le Real il vont aller en finale de la Ligue des Champions en ayant fait un parcours d'Europa League.
Vous remarquerez au passage, que non seulement les 2 favoris s'évitent, mais qu'en plus ils jouent le retour chez eux !

Une belle arnaque !

Allez les Citizens...
En tout cas cette année, on aura rencontré les équipes les plus vaillantes défensivement d'Europe... en espérant que ça passe, même si c'est peut être l'équipe que je redoutais le plus.

J'espère que le Bayern va réussir à récupérer un peu physiquement, que l'avance en Bundesliga va être gardée ce WE (voir augmentée), histoire d'avoir des joueurs suffisamment frais pour le combat. Et en espérant que l'Atletico ne laisse pas filer le championnat.
Et si Boateng pouvait être fit (et à son niveau) pour un des 2 matchs (et Robben aussi) ce serait vraiment pas du luxe....

Tiens d'ailleurs est ce que l'Atletico a des suspendus pour le match aller ?
Astronomy domine Niveau : Loisir
"Sous-estimer"
L'expression la plus débile à employer en sport.
Ou comment balayer d'un revers de la main les faiblesses d'une équipe qu'on veut voir plus forte qu'elle n'est.
C'est quand même dingue que le Real ai reçu au Bernabeu au retour lors de ses 6 dernières rencontres à élimination en LDC ; Schalke, Atletico, Juve, Roma, Wolfsburg et maintenant City.
Message posté par ILOVEBAYERN
En tout cas cette année, on aura rencontré les équipes les plus vaillantes défensivement d'Europe... en espérant que ça passe, même si c'est peut être l'équipe que je redoutais le plus.

J'espère que le Bayern va réussir à récupérer un peu physiquement, que l'avance en Bundesliga va être gardée ce WE (voir augmentée), histoire d'avoir des joueurs suffisamment frais pour le combat. Et en espérant que l'Atletico ne laisse pas filer le championnat.
Et si Boateng pouvait être fit (et à son niveau) pour un des 2 matchs (et Robben aussi) ce serait vraiment pas du luxe....

Tiens d'ailleurs est ce que l'Atletico a des suspendus pour le match aller ?


Je ne crois pas qu'il y ait de suspendus. Gimenez devrait être retapé d'ici là aussi normalement pour avoir la défense type.
Fernando Torres sera de retour dans le groupe et il me semble que les cartons récoltés genre par Koke ou Saul sont sans incidences pour la 1/2 aller.

Je le voyais venir ce Bayern/Atletico, j'ai hâte d'y être. Grosse opposition de style en vue !
Frenchies Niveau : CFA
Note : 2
Message posté par RNjr
C'est quand même dingue que le Real ai reçu au Bernabeu au retour lors de ses 6 dernières rencontres à élimination en LDC ; Schalke, Atletico, Juve, Roma, Wolfsburg et maintenant City.


en vrai "dingue" n'est pas le mot.

quand tu sors un peu de la naïveté bisounours
que tu réalises que les patrons FIFA/UEFA sont corrompus à fond
(pourquoi des sbires ne le seraient pas HEIN ???)

le tonton florentino, on commence à le connaitre depuis le temps.
on est au courant qu'il a pas la main lourde sur le porte feuille ...

notamment que la réussite insolente du barca depuis 10 ans
a forcément dû aiguiser la motivation et voiler un peu "la morale"
Pour arriver à ne pas rester dans l'histoire celui qui a "permis ça".

voila voila


parfois, la meilleure preuve reste >>> le constat.

FCK l'a fait, je l'avais fait au tirage de wolsburg

en dehors de toute rivalité "historique" barca/real
là je parle juste en tant qu'amoureux du football
je trouve que c'est bien moche bien bien moche

et notamment à la vue du résultat (1 seule C1 -_-) ... limite ridicule quoi.
Message posté par RNjr
C'est quand même dingue que le Real ai reçu au Bernabeu au retour lors de ses 6 dernières rencontres à élimination en LDC ; Schalke, Atletico, Juve, Roma, Wolfsburg et maintenant City.


ça ne t'es jamais arrivé de lancer une pièce et qu'elle retombe 6 fois sur pile ?

Mes cours de probas et de stats sont un peu loin (et la flemme de m'y replonger), mais déjà lors des 1/4 il y avait eu un gros débat là dessus, et il me semble pas avoir lu une seule fois, le fait que les tendances de probabilités finissent toujours par se vérifier mais pour un nombre d'essais très grand (6 ou 7 tirages ce n'est pas 1000 ou 2000 tirages....). Bon sans doute que pour un mathématicien je m'exprime pas très bien... mais l'idée y est.
Note : -1
Message posté par Koeman
Paris n'a sous-estimé rien du tout, y a que Dugarry qui a sous-estimé.


Non mais laisse tomber Ruud. Le PSG est arrogant, ses supporters pareils, ils ont eu tord, ils ont perdu, bien fait pour leur gueule, "hahaha".
Elle est là la vérité, point barre.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
760 99