En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

Le bon élève Abidal

Cabaye revient dans le jeu grâce aux forfaits de Diaby et Matuidi. Abidal revient dans le coup, ayant répondu aux critères de sélection de Lolo et Benz, faute de mieux, mènera l'attaque des Bleus à Wembley.

Modififié
Les gardiens (Lloris, Mandanda, Carrasso)


R.A.S, toujours les mêmes. Lloris, Mandanda et Carrasso. Qui d'autre de toute façon ? Le lobby breton aurait pu soutenir la candidature d'un Douchez. Après quid de l'importance d'un troisième gardien pour un seul match amical ?



Les défenseurs ( Abidal, Rami, Mexès, Clichy, Sagna, Réveillère, Sakho)


Laurent Blanc a fait du neuf avec du vieux. Eric Abidal est donc de retour en équipe de France. Pour le sélectionneur, les conditions données en début de saison étaient simples : qu'il se fixe à un poste et qu'il y soit performant : « Je l'ai sélectionné en tant qu'arrière gauche. Il a retrouvé une place de titulaire à Barcelone, ce qui n'est pas rien, et avec de très bonnes prestations » . Comme un Sarkozy en campagne, Blanc dit ce qu'il fait et fait ce qu'il dit. La charnière Rami et Mexès poursuit son idylle, Sagna et Réveillère vont se disputer une place dans le couloir droit pour Wembley et Clichy profite, avouons-le, du désert de joueurs convaincants à ce poste actuellement. Quant à Mamadou Sakho, Blanc a clairement annoncé qu'il était en train de le couver pour l'avenir, content de voir le Parisien considérer ses convocations sans cape comme un apprentissage : « Je suis très satisfait du comportement de Mamadou aux entraînements. Quand on fera appel à lui, il sera compétitif » .



Les milieux (M'Vila, Cabaye, Diarra, Valbuena, Gourcuff, Nasri, Malouda)


On attendait naturellement de la nouveauté ou du retour, suite aux absences de Matuidi et de Diaby. Toulalan reste à quai. « Je ne le considère pas tout à fait prêt pour être dans cette liste. Il a repris depuis peu les entraînements. Et comme j'espère aligner une équipe offensive contre l'Angleterre, avec Diarra, Cabaye et M'Vila, le groupe est assez fourni défensivement. Mais je n'ai aucun critère négatif vis-à-vis de Jérémy. La possibilité est ouverte » se justifie Blanc en conf' cet après-midi. Sa déclaration d'amour envers M'Vila est un peu plus voilée : « Certains m'ont donné entière satisfaction depuis le début de l'aventure » . Nasri revient en toute logique dans le groupe France, prenant une nouvelle dimension à Arsenal, Gourcuff, certes volontaire à Lyon, s'inscrit visiblement dans le plan de jeu de Laurent Blanc, Valbuena n'a pas encore déçu avec les Bleus sous ses ordres et Cabaye profite des blessures de Matuidi et Diaby ainsi que du retour au premier plan du LOSC en L1. Reste le cas Alou Diarra, suspendu suite à un pogo sur M.Bien. Alou peut vivre son avenir dans le groupe France sereinement. Laurent Blanc s'explique : « Cela a été une réflexion oui. Le geste qu'il a fait est grave. Il a été puni, la punition est juste qu'il doit assumer. J'estime que depuis le début de l'aventure, c'est un joueur important sur et en dehors du terrain. C'est une personnalité respectée par tout le monde » . Enfin pour Malouda, y a-t-il encore un débat ? Non. Des internationaux français jouant chez un cador européen, avec Nasri, il est le seul titulaire indiscutable.



Les attaquants (Hoarau, Rémy, Benzema, Payet, Gameiro)


Les mêmes que ceux convoqués lors du dernier rassemblement international. Pour Benzéma, dont le temps de jeu évolue toujours aussi peu, Blanc ne fait pas dans le détail et secoue indirectement le niveau des attaquants français : « Son temps de jeu au Real n'a pas augmenté. Il a fait de bonnes entrées sur dix-quinze minutes. Il aura peut-être du mal dans le domaine physique. Mais s'il y avait beaucoup de concurrence à son poste, cela jouerait sans doute en sa défaveur. Là, il est incontournable en raison du nombre de ses sélections et de ses statistiques en équipe de France. C'est le meilleur buteur du groupe France. Donc... » .

Pour Hoarau, l'analyse est différente. Pas franchement en réussite avec le PSG sauf à considérer le dernier classique au Parc contre l'OM, la grande tige réunionnaise fait partie des plans à long terme de Lolo : « Aucune hésitation. Sa production avait été mauvaise contre le Luxembourg et il le sait. Mais quand on donne confiance à un joueur, ce n'est pas pour changer d'avis en fonction des performances de chaque week-end » . Un buteur marche à la confiance et ne compter que sur le seul Benzema n'est pas dans l'optique de Laurent Blanc. Gameiro revient lui en forme au bon moment, après une grosse partie notamment à Saint-Étienne. Payet, malgré un trou d'air depuis un mois, est rappelé pour services rendus lors des deux derniers matches. Idem pour Rémy, franchement décevant avec l'OM mais buteur salvateur contre la Roumanie. Laurent Blanc n'oublie finalement jamais les bons soldats même si les perm' ne sont pas rassurantes.





Ronan BOSCHER

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3 il y a 1 heure Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao il y a 2 heures Un entraineur espagnol s'énerve en conférence de presse 2
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 21 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 17
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 8
À lire ensuite
Avantage LOSC