En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Chelsea-West Ham (2-1)

Le bon Conte de Chelsea

Malgré un match maîtrisé jusqu'à la 75e minute, le Chelsea de Conte a dû s'arracher pour aller chercher la victoire dans les derniers instants face à West Ham qui avait réussi à égaliser sur sa première frappe cadrée. L'entraîneur italien a séduit et réussi ses débuts.

Modififié

Chelsea 2-1 West Ham

Buts : Hazard (47e) et Costa (89e) pour Chelsea // Collins (77e) pour West Ham

Les amateurs de Serie A l'ont déjà vue des centaines de fois par le passé. Les autres l'ont observée à l'Euro. Mais elle n'était pas encore arrivée jusqu'au bord des terrains anglais. Pourtant, la Premier League va devoir s'habituer à cette scène. Celle d'un Antonio Conte en furie, les cheveux en bataille, la gueule ouverte, les bras en l'air... en train de fêter un but libérateur. Le nouvel entraîneur italien de Chelsea est une boule de nerfs et fait désormais partie du paysage british. Qu'il gagne ou qu'il perde, il ne se calmera pas. Pour ses débuts en PL, Conte a donc hurlé à tort et à travers. D'abord à la 18e minute, pour obtenir une faute sur Oscar dans la surface. Chose qu'il n'a pas eue. Puis après la pause, pour crier sa joie après le penalty de Hazard. Lors de l'égalisation adverse, ensuite. Et en toute fin de match, enfin, lorsque Costa a donné les trois points aux siens et a permis à l'ancien sélectionneur de la Nazionale de réussir ses débuts face à des Hammers ultra réalistes.

Pas de changement en apparence...


Malgré Kanté au milieu du terrain, le onze de Chelsea est quasiment le même que la saison précédente. Conte allait tout révolutionner dès ses débuts en Angleterre ? Bah il va falloir repasser avant d'assister ne serait-ce qu'à un bouleversement tactique sur le papier. Dimitri Payet, lui, est sur le banc des remplaçants, au même tire que Fàbregas. Pas une raison pour jouer petits bras. Les deux équipes sont là pour les trois points, pas pour se rassurer avec un nul sans saveur. L'engagement est assez rude, en témoigne ce jaune récolté par Kanté dès la troisième minute.

Les Blues allument la première mèche avec Ivanović, qui a visiblement retrouvé ses jambes sur une plage pendant les vacances. En revanche, rien n'a changé dans la vie de Costa. L'attaquant est toujours fidèle à sa combativité, ses buts, ses passages en force, ses gueulantes, sa biscotte, son rouge pas loin et ses droites envoyées à la malheureuse pelouse du Bridge. Ce Chelsea est en tout cas agréable à regarder. Enfin, comparé à celui qu'on avait laissé en mai, et qui ne montrait pas cette envie d'aller de l'avant. West Ham tente de répondre en s'appuyant sur le puissant Carroll, pas plus en réussite que les flèches Ayew – blessé dès la 34e minute – et Valencia qui l'entourent.

... mais une transformation silencieuse à confirmer


S'il n'a pas trop touché à la team londonienne, Conte a en revanche mis l'accent sur ce qui faisait autrefois la force des Blues de Mourinho : le pressing et la verticalité. Ce qui offre quelques possibilités à Hazard, Willian ou Oscar, pas assez réalistes... jusqu'au penalty provoqué par Azpi, et converti par le Belge juste après la mi-temps. Un but qui récompense les efforts rigoureux et plus tactiques qu'on veut bien le croire des hommes de Conte. Un but qui donne une impression de sérénité du côté bleu. Comme si Chelsea voulait nous dire : « Vous voyez, on sait ce qu'on fait, maintenant. »


Cela faisait d'ailleurs très longtemps que le club d'Abramovitch n'avait pas dégagé autant d'assurance sur le terrain. Et mine de rien, les locaux, qui ne concèdent aucune frappe cadrée, monopolisent la balle 60% du temps. L'entrée de Payet ? Aucune conséquence. À croire que Conte avait tout prévu. Même ce corner mal dégagé et cette reprise de Collins qui termine au fond, pour le premier tir cadré des Hammers. Antonio balance ses dernières cartouches pour entourer le sauveur Costa. Pas besoin de décrire une nouvelle fois l'état du technicien italien. Monsieur Mourinho, Monsieur Guardiola, Monsieur Klopp, vous pouvez être rassurés : vous n'êtes pas seuls.

  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 2 heures Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) il y a 4 heures Quand Ronaldo planquait de la bière 38
    il y a 5 heures Dupraz quitte le TFC 119 il y a 6 heures Robinho en route vers Sivasspor 46 il y a 9 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 8 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7