Le bilan des clubs français : Aulas, reviens !

En C1, tout roule pour Paris, mais ça sent le roussi pour Lille et Montpellier. En C3, l’OL gaze bien après sa troisième victoire, quand Bordeaux et l’OM sont encore en course malgré un nul et un revers. On est loin de « l’ OL spirit » des années 2000…

Modififié
4 12
Avant d’entrer dans les détails, petit focus sur Lyon, seul vainqueur français actuel dans ses trois premières rencontres. OK, Lyon ne joue que la C3, mais c’est justement tout à son honneur d’ancien pensionnaire de C1 (12 participations d’affilée !) de toujours bien figurer en Europe et d'apporter sa large contribution à l’indice UEFA du foot français. Prague, Shmona et un Bilbao dévalué (battu 2-1, hier soir à Gerland), c’est pas terrifiant. Oui, mais faut les battre ! Ce que l’OL a fait. Un bon point à Lisandro (repositionné dans l’axe, buteur de la tête) et Vercoutre (quelle manchette classieuse !), deux tauliers qui perpétuent cet « OL spirit » . Tout ne fout pas le camp à l’OL, même si les coachs passent et les joueurs aussi : Aulas demeure, insufflant sans cesse une exigence maximum à tous les échelons du club.

Cet OL n’est pas flamboyant ( « équipe-bis » , hier soir because OM-OL dimanche ?), mais il est leader de sa poule en C3 et 3e en L1. Du sérieux, rien à redire. L’esprit Aulas des grandes années 2000, c’était un recrutement hors pair guidé à la fois par le goût du risque, quelques grands noms (à commencer par l’immense pari, Sonny Anderson) et les moyens financiers mis en œuvre. Quand on voit le recrutement lillois des deux dernières saisons (Basa, Pedretti, Martin, Payet, Kalou, Roux) et son coût très élevé en transferts et/ou en salaires, les campagnes européennes des Dogues sont à pleurer. Et pourtant, les ventes de Rami, Cabaye, Sow, Gervinho et surtout Hazard ont bien rempli les caisses du club… Le LOSC, encore défait mardi à dom (0-1 contre le Bayern), est dernier de sa poule avec 3 revers et zéro point… Niveau combativité, y avait du mieux face aux Bavarois, mais ça reste faiblard. Après une première expérience l’an passé en C1, on n’a pas vu de réels progrès. Un bémol à ces critiques : Lille s’est doté d’un stade magnifique qui a aussi pesé sur ses finances.

Encore le modèle allemand…

Et parler de « stades magnifiques » nous emmène en Allemagne. Le foot allemand a fait un sacré strike cette semaine. Déjà, le Bayern a puni Lille, et M’Gladbach s’est joué de l’OM (0-2 hier soir, au Borussia Park) : deux victoires en plus de celles de Dortmund (3-2 contre le Real) et Schalke (2-0 à Arsenal) en C1, sans oublier celles en C3 de Leverkusen et Hanovre, Stuttgart ne signant « que » le seul nul du contingent germanique (0-0 contre Copenhague FC). Bilan : 6 victoires et 1 nul… On sentait le foot allemand de club monter en puissance, aiguillé par le roi Bayern, avec des jeunes joueurs prometteurs, des clubs au passif épuré qui payent les joueurs à l’heure, un jeu offensif, une Bundesliga qui marque beaucoup dans des stades magnifiques et pleins. Eh bien, maintenant, les résultats arrivent. Les clubs allemands devancent déjà l’instauration du fair-play financier et seront pile au rendez-vous quand il sera mis en place.

À Lille, un Kalou arrivé libre a coûté 2 millions d’euros de prime à la signature pour un salaire mensuel de 240 000 euros net. Kalou n’a marqué qu’un seul but toutes compètes confondues… Le genre d’erreur du passé qui a plombé les clubs français depuis 10 ans : surpayer des joueurs juste « bons » , voire moyens… Voir la jeunesse de Dortmund qui renverse le Real comme on aurait aimer voir le jeune Montpellier renverser Arsenal. Ou bien, un M’Gladbach limité (13e en Bundesliga), mais qui s’arrache pour faire tomber un OM au statut pas inférieur, mais pas assez affamé ni réaliste, ça remet les choses en perspective…

Pas terrible en C1, passable en C3…

Un coup d’œil rapide sur les résultats met donc Lyon et Paris à part. Le PSG a gagné face à un Dynamo Zagreb faiblichon avec sérieux (2-0, 2e, 6 points, à 3 unités de Porto). On retiendra Ibra et Ménez qui commencent à vraiment bien se trouver. On déplorera aussi le déchet incroyable de Zlatan dans des situations ultra favorables. Reste que Paris, c’est pas encore ça : les contres croates ont escamoté le milieu parisien, forçant les défenseurs de Paris à prendre la vague des attaquants adverses. Un PSG encore coupé en deux : en L1, c’est déjà limite, en C1, plus tard, ce sera rédhibitoire. Paris n’est toujours pas au point tactiquement… Montpellier nous fait une AJA 2010. Largués en championnat (16e) et derniers en C1, les Héraultais vaillants mais naïfs se sont fait planter à la Mosson par l’équipe la plus « abordable » du groupe, Olympiakos (1-2). C’est mal barré pour « Montpeul » , dernier de sa poule avec 1 petit point, qui paye cher son statut de bizut. La troisième place qualificative pour la C3 est encore jouable (Olympiakos n’a que 3 points), mais les obligations du championnat de France vont devenir désormais la priorité des Girard’s boys. Classique !

En C3, l’OL conforte cette première place qui évite en 16es de se prendre un gros de C1 reversé en C3 et qui permet de jouer le retour à dom. Avec son nul à Funchal (1-1 un peu décevant), Bordeaux conforte sa deuxième place et devrait passer, vu la faiblesse du groupe. Danger pour l’OM, passé troisième avec 3 points derrière Fenerbahçe (7 points) et M’Gladbach (4 pts). Certes, Marseille a joué ces deux rivaux à l’extérieur. Mais la perte de Gignac, le retour poussif de Rémy, la passe actuelle moyenne de Mandanda, les insuffisances parfois crispantes des frères Ayew et un essoufflement général de l’équipe avant un marathon de matchs pas évident peuvent hypothéquer l’avenir européen des Phocéens. Le retour prochain de Diawara, derrière, et la montée en puissance de Barton (assez correct, hier) pouvant dissiper ce nuage de pessimisme…

Un bilan contrasté, pour reprendre la formule… Mais, bonne nouvelle ! À l’indice UEFA, la France est repassée 5e devant le Portugal (qui lui avait ravi cette position en juin dernier). C’est dû au calcul prenant en compte les 5 dernières saisons, annulant les piètres résultats français de la saison 2007-2008. C’est un peu compliqué à bien expliquer (lire L’Équipe d’aujourd’hui, p. 8), mais on s’en fout, on s’en contentera bien quand même.

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Si je me souviens bien, c'est 2-1 pour Dortmund-Réal Madrid.

Après je peux me tromper mais je cherche toujours les 2 buteurs.
Juste comme ça, 1 victoire + 1 nul ça fait pas 4 points?
A moins que la C3 ait des règles parallèles...
Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
Je sais qu'il est facile de critiquer depuis chez moi, un caf à la main, mais franchement des fois certaines actions des dirigeants de clubs me font halluciner...Quand à Lille, lors d'une réunion, ils ont dit "ok on remplace Hazard par Salomon Kalou en lui filant 240 plaques par mois + 2 millions à la signature", y a pas quelqu'un qui est monté au créneau pour empêcher la carotte monstre qui s'annonçait??

Bien sur que les clubs ont tous droit à leurs erreurs au niveau du recrutement, mais là franchement...Personne ne connaissait la fragilité mentale et physique de ce joueur au LOSC, en plus de ses qualités intrinsèques footballistiques vraiment moyennes? Pour avoir suivi un peu chelsea durant mon année à Londres, je peux vous dire que ce joueur est nul, jamais décisif, brouillon, les supporters n'en pouvait plus de ses entrées de jeu constamment décevantes.

Bref, mauvaise, très mauvaise pioche de Lille.
Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
comment se fait-ce qu'il se soit retrouvé titulaire en finale de champion's ?
(et je valide avec VA)
Quoi ? Kalou serait "juste bon, voire moyen" ? Vous êtes sûrs ? Parce qu'à en croire So Foot au moment de son arrivée, c'était un gros coup comparable aux arrivées parisiennes. Que n'a-t-on lu, ici et ailleurs aussi, il faut le reconnaître, sur le recrutement annuel "remarquable", "intelligent" de Lille, devenant ainsi "l'outsider du PSG", blablabla. J'ai passé mon mois d'août à halluciner à chaque fois que je lisais une telle aberration, ça m'angoissait presque, j'en venais à me demander si je connaissais encore quelque chose au foot.

Bref, aujourd'hui tout revient à la normale, ouf. Oui, Kalou, c'est une fausse valeur. Oui, Martin, c'est au mieux un pari d'avenir (au mieux, hein). Oui, Roux, c'est bidon. En même temps ça, on le savait déjà en août, on peut tout de même se demander pourquoi on a pas lu ces mêmes réflexions sur le recrutement de Lille à ce moment-là. Sans doute l'envie inconsciente d'une partie des journalistes de s'inventer un contre-PSG, qui au final a sans doute même enfoncé Lille en lui collant une pression qui n'aurait jamais dû reposer sur ses épaules.
ray_mulligan Niveau : CFA2
Je suis admiratif de la refonte globale du football allemand qui est allé jusqu'à revoir l'identité même de son jeu (j'ai adoré le Borussia et me suis ennuyé devant l'OM) ! Je suis d'autant plus impressionné de voir que de très bons joueurs en sortent régulièrement et qu'il ne semble pas y avoir de trou générationnel comme on peut parfois l'évoquer chez nous pour excuser notre piètre niveau tant en club qu'en EdF... Pourtant, il fut un temps notre formation était la meilleure, on n'a pas su la pérenniser...
Je pense que le soucis de Lille est aussi dans la gestion de l'effectif de Rudy Garcia l'année dernière.
Il savait qu'il allait perdre Hazard et Cole. Alors pourquoi ne pas avoir mis plus souvent Payet titulaire (au lieu d'alterner avec Cole).
Pareil, Roux a explosé en arrivant à Lille et au lieu de profiter de la dynamique, il a commencer à lui mettre DeMelo dans les pattes.
Du coup, depuis le départ d'Hazard, devant on a quasiment que du tout neuf. Kalou, quel que soit son niveau, aurait mieux réussit à s'insérer avec deux autres joueurs bien en place.

Pareil, le recrutement de Martin, c'est une bonne idée dit comme ça. Mais alors pour quel schéma tactique? Mavuba est au mieux dans un 4-3-3 et Martin dans un 4-2-3-1. Si on veut les deux titulaires il faut faire un choix. Lequel?

Bref! Moi j'y crois encore (certainement que c'est juste parce que je suis supporter du Losc).
Mais il faut des décisions franches et moins de blessés aussi (depuis le début de saison : Debuchy, Basa, Chedjou, Beria, Digne, Mavuba, Gueye, Martin et Kalou)...

En tout cas le derby de ce WE s'annonce chaud bouillant et ça c'est une bonne nouvelle!
saucissonbière Niveau : CFA2
Hé oh, "le bayern a puni Lille". Faut pas pousser on n'a pas pris une volée non plus hein!

Ceci était un cri du coeur d'un supp lillois dépité des performances de son équipe en LDC, mais déterminé à ne pas laisser dire n'importe quoi.
saucissonbière Niveau : CFA2
Et j'aime beaucoup les commentaires ci-dessus à propos du LOSC. Pondérés, équilibrés, justes.
Jean-Bonbeur Niveau : CFA2
Ce qu'il faut comprendre Saucissonbière c'est que je pense que les observateurs avertis sont durs envers le LOSC certes mais ils le sont aussi envers un bon nombre de clubs en L1 qui sont gérés lamentablement....
Reims Lorient Paris sont par opposition des clubs qui vont dans le bon sens et qui ont une vrai politique de recrutement cohérente.
PS: Les performances passées ne prévalent les performances futures, avec deux bons mercatos, lille peut largement (re)jouer le titre.
saucissonbière Niveau : CFA2
@ Jean Bonheur: ah mais je suis tout à fait d'accord pour stigmatiser les clubs français, notamment en coupe d'Europe.

Simplement, par rapport au LOSC, même s'il est vrai que les derniers recrutements semblent raté (Rodellin, Rozenhal, Kalou, Jelen...), j'ai l'impression que le club fait ce qu'il peut, avec ce qu'il a (merci la vente d'Hazard au passage). Nouveau stade, nouveaux joueurs, conservation de certains cadres (je pense bien sûr à Debuchy).

Parce que n'oublions pas que le LOSC se fait saigner, chaque année ou presque. Adios les Bodmer, Plestan, Makoun, Keita, Cabaye, Rami, Hazard, Gervinho... Tous ces joueurs n'ont pas confirmé, loin de là, et ont rapporté de l'argent au club. Mais derrière il a fallu (re)construire.

Donc, bon, se prendre 1-0 par le Bayern (qui n'a pas forcé, on est d'accord), je ne trouve pas ça humiliant. Et j'espère franchement que les joueurs vont se bouger les fesses parce que Lille mérite mieux!

Pour conclure, sans méchanceté aucune, je ne vois pas trop la pertinence de mettre Lorient, Reims et le PSG dans le même sac, tant les histoires, les moyens et les joueurs sont différents! Tout le monde a loué la politique du LOSC depuis les années 2000, alors attendons un peu avant de tout jeter.
"Les clubs allemands devancent déjà l’instauration du fair-play financier et seront pile au rendez-vous quand il sera mis en place."
en 39, ils étaient carrément en avance...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
N°8 : Fernando Redondo
4 12