Le bilan de Didier Deschamps à mi-mandat

Le 8 juillet 2012, le très populaire Didier Deschamps prenait la succession de Laurent Blanc au poste de sélectionneur de l'équipe de France. Récemment prolongé jusqu'en 2018, DD arrive donc à mi-parcours. Et comme pour tout mandat, il est l'heure de faire le bilan.

Modififié
1k 83

Les réussites

Le Mondial 2014 : principal objectif atteint


Lors de sa première interview accordée au 20h de TF1, la Desch' tient à remettre les pendules à l'heure. Quand Gilles Bouleau lui demande si la France a une chance de gagner la Coupe du monde 2014 au Brésil, il rétorque sobrement : « Aujourd'hui, l'objectif, c'est de se qualifier. La mission est difficile avec un groupe de cinq équipes dont l'Espagne et un seul qualifié. Passons d'abord cette première étape. » Et si c'était ça le secret de Didier Deschamps ? Se fixer des objectifs mesurés pour être sûr de les atteindre et passer pour un vainqueur. D'ailleurs, les débuts sont parfaits avec trois victoires et un match nul très convaincant dans le jeu contre l'Espagne (1-1). Après, les choses se compliquent avec une défaite au retour face aux Espagnols et un 0-0 tout pourri contre la Géorgie. L'inévitable arrive et la France termine deuxième du groupe. Elle doit passer par les barrages. Ce sera l'Ukraine. Défaite 2-0 à l'aller. Et dire que tout aurait pu s'arrêter beaucoup plus vite pour Deschamps, si Mamad Sakho n'avait pas planté un doublé pour offrir le 3-0 aux Bleus. À quoi ça tient, quand on y pense.

La France a eu chaud aux fesses, mais est bel et bien qualifiée pour le Mondial. Avec un tirage au sort dit « facile » (Suisse, Équateur, Honduras), DD calme encore les choses. « L'objectif sportif, légitime, c'est de se qualifier pour les huitièmes de finale. » Mission accomplie brillamment avec un 3-0 contre le Honduras et un 5-2 contre la Suisse, le tout sans Ribéry. Les Bleus pousseront même jusqu'aux quarts et une défaite frustrante contre l'Allemagne, future bourreau des Brésiliens et championne du monde.

Des nouvelles têtes bien intégrées


Il y a bien une chose qu'on ne peut pas reprocher à Didier Deschamps, c'est de ne pas essayer. Sous ses ordres, trois joueurs se sont révélés comme des piliers de l'équipe de France, ou au moins des futurs piliers : Raphaël Varane, Paul Pogba et Antoine Griezmann. Ces trois-là sont entre-temps devenus les meilleurs joueurs français à l'étranger avec Karim Benzema. Et c'est Deschamps qui leur a confié les clefs de la maison en premier. Bon, tout n'a pas fonctionné certes (Capoue, Guilavogui, Digne, Grenier…), mais des nouvelles têtes comme Geoffrey Kondogbia, Morgan Schneiderlin, Moussa Sissoko, Kurt Zouma et plus récemment Alexandre Lacazette, Nabil Fekir et Paul-Georges Ntep ont tranquillement été intégrées dans le groupe France, plutôt dans le bon timing. Et dans tout ça, il y a quand même beaucoup de talent.

Les échecs

Le principal chantier : la défense


En trois ans, personne ne connaît la charnière centrale titulaire de l'équipe de France, même pas son sélectionneur apparemment. À son arrivée, exit Philippe Mexès et Adil Rami, les hommes de confiance de Laurent Blanc, pour laisser place aux plus jeunes. Et pour dépanner en éliminatoires, ce sera Éric Abidal. Mapou Yanga-M'Biwa, Mamadou Sakho, Laurent Koscielny et un peu plus tard Rapahaël Varane et Eliaquim Mangla deviennent les hommes forts. Mais les trois joueurs qui se dégagent clairement du lot sont Varane, Koscielny et Sakho. À la sortie des éliminatoires et du Mondial, la doublette Varane-Sakho semble indétrônable grâce à sa complémentarité. En gros, le relanceur et le stoppeur. Seulement, le problème, c'est que l'ancien Parisien ne joue pas assez en club à Liverpool, et ses performances déclinent. Koscielny prend peu à peu sa place, sauf que le Gunner semble affectionner les cartons rouges et les penaltys, et ça devient assez agaçant. Pourtant, c'est le seul des centraux français à être titulaire en club. Du coup, le seul défenseur central qui est sûr d'être titulaire à l'Euro 2016 est Raphaël Varane, 22 ans. Pour le reste, c'est le flou total. Et puis, ce ne sont pas les latéraux qui vont nous rassurer.

Pas de style de jeu


Ces dernières semaines, le jeu des Bleus a été largement critiqué après les défaites successives contre la Belgique et l'Albanie, comme si on revenait trois ans en arrière. Parce que tout avait plutôt bien commencé, avec une équipe joueuse mais solide. Néanmoins, l'équipe de France laisse toujours cette impression de bien jouer seulement quand c'est absolument nécessaire. Le début des éliminatoires 2012 était intéressant, mais sa fin compliquée, parce que la plupart des points ont été pris d'entrée. Le match aller contre l'Ukraine était catastrophique, le match retour dos au mur fabuleux. La Coupe du monde a été dans l'ensemble de qualité, et tous les matchs amicaux depuis sont très pénibles à regarder. Lors de sa première conférence de presse, il y a tout pile trois ans, Deschamps avait expliqué : « À aucun moment, je ne vais privilégier l'aspect offensif ou défensif, je travaille conjointement les deux en ayant la volonté d'avoir une équipe efficace dans les deux zones. » Basique. Et si c'était ça le problème ? L'équipe de France n'a pas de style de jeu. Les mêmes maux reviennent très souvent. Une grosse possession de balle stérile face à des équipes regroupées, sans réelle créativité.

Le mi-réussite/mi-échec : L'image des Bleus


« Le cadre sera bien défini et sera basé sur la notion de groupe et l'état d'esprit. Si quelqu'un va à l'encontre de ces valeurs et du sens du collectif, il y aura sanction sportive. Les joueurs ont un devoir d'exemplarité et n'ont plus le droit à l'erreur au vu de ces deux dernières années. » Ce sont les mots de Didier Deschamps le 8 juillet 2012. ll faut dire que l'équipe de France sort d'un Euro gâché sur la fin par le comportement de certains joueurs. Hatem Ben Arfa, Yann M'Vila, Samir Nasri et Jérémy Ménez seront d'ailleurs sanctionnés. Didier Deschamps ne sélectionnera plus jamais les deux premiers. Les deux autres vont progressivement être évincés et ne participeront pas au Mondial. Samir Nasri et Franck Ribéry décident même de mettre un terme à leur carrière internationale.

En trois ans, la communication du champion du monde 1998 est d'ailleurs essentiellement axée sur cette fameuse image des Bleus auprès du grand public. C'est plutôt une réussite puisqu'aucun international n'a connu de polémiques depuis sa prise de fonctions et certains joueurs comme Griezmann jouissent d'un grosse cote. « Le groupe vit bien » , entend-on à tort et à travers. Sauf que si l'opération reconquête du public a été un succès, notamment après le France-Ukraine, le soufflé est retombé à cause des moins bons résultats. On reproche à certains le manque d'engagement, à d'autres le manque de caractère. Au final, elle ne serait pas devenue un peu trop lisse, cette Équipe de France ?

Par Kévin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

GENERAL DE GOAL. Niveau : Ligue 2
bref,son bilan est moyen avec des joueurs moyens avec un style de jeu moyen et des resultats moyen(un quart de mondial et certainement une demi à l'euro) il est donc dans la moyenne.

MOYEN MAN
Juventine7 Niveau : CFA2
Il serait temps d'arrêter l'imposture Sakho, le gars a même pas le niveau milieu
de tableau de ligue1...
GENERAL DE GOAL. Niveau : Ligue 2
L'image,l'esprit de groupe bla bla...tout le monde s'en fout quand le succes est là,mais dès que ca rame,il faut trouver les racailles.si apres la greve du bus,les bleus avaient atteint la finale,on aurait bien moins parlé du bus.si li sombre à l'euro,on oubliera vite l'esprit de groupe.
didier gomis Niveau : CFA
Note : -2
Message posté par GENERAL DE GOAL.
bref,son bilan est moyen avec des joueurs moyens avec un style de jeu moyen et des resultats moyen(un quart de mondial et certainement une demi à l'euro) il est donc dans la moyenne.

MOYEN MAN


Le pire dans tout ça c'est que pour préserver la "bonne image" des bleus, il ne sera pas remis en question. Franchement Deschamps c'est l'assurance d'avoir des matchs moches, et la certitude de les voir perdre contre les gros. Cette équipe n'a pas de mental, et ne venez pas me sortir le barrage retour contre l'Ukraine, je reste persuadé qu'il a été arrangé. Ca étonnerait qui que ce soit prouvé ?

Bref tout ça pour dire que Sakho, Valbuena, Kos, Evra, Jallet ne font pas gagner une compétition internationale. Et ne vous leurrez pas, Benzema n'est pas assez charismatique pour emmener dans son sillage
Eärendil Niveau : CFA2
sur la charnière centrale, il est pas aidé, entre les blessures (Sakho), les mauvais choix de carrière (Mangala), les mecs limités mais qui jouent (Koscielny, Yanga-M'Biwa)

et Varanne, il progresse pas ou peu, mais faut dire qu'il est jeune, un DC ca explose en general plus tard

Note : 4
Le chantier ça serait pas le milieu plutôt ?
laurentlp Niveau : CFA
Note : 7
Un autre soucis, et pas des moindre, c'est justement "le groupe vit bien" ! Le groupe est composé de joueurs s'entendant sans doute très bien mais ayant un niveau limité par rapport à d'autres joueurs qui devraient avoir leur chance mais qu'on ne veut pas intégrer car ils remettraient en cause le bien-être du groupe. Deschamps fait exactement ce que faisait Blanc avant lui, et Domenech encore avant : on préfère sélectionner un joueur, même si celui ne joue pas ou peu en club, plutôt qu'un titulaire indéboulonnable en club avec du talent, car le 1er a un passe droit, appartenant au "groupe" !
Et c'est dommage, car on a grillé plus d'un bon joueur international comme ça !
Deschamps est pragmatique dans son approche, et part de l'idée que si le joueur à du mental, il peut appliquer n'importe quelle consigne, et que cela suffit. Lorsque l'on regarde les matches des bleus, on constate souvent que Deschamps n'arrive pas à créer un dispositif adapté aux qualités de ses joueurs et qu'il s'obstine dans un seul schéma de jeu dont la réussite dépend de la capacité des footballers à s'y adapter, ce qui explique notamment la réussite de Sissokho, Cabaye ou Valbuena et le fait qu'ils soient souvent reconduits, au détriments d'autres milieux avec au moins d'aussi bonnes qualités, voir, bien plus (Payet, Gonalons, Fékir). En attaque c'est juste triste: il empile les joueurs axiaux à des postes d'ailiers et, bien qu'ils aient les qualités pour ça, ils n'arrivent pas à être complémentaires (Lacazette et Griezman qui se trouvent peu avec Giroud ou Benzema).

Je suis aussi assez sidéré par ce manque de complémentarité entre les arrières latéraux et les ailiers: c'est systématique, ils se marchent dessus et ont du mal à comprendre leur rôle. J'ai l'impression de voir très rarement les arrières latéraux se projeter en phase offensive et centrer, ils passent leur temps à subir, défendre, construire à l'arrêt.

Il est par contre terriblement réticent lorsqu'il s'agit de mettre en place un autre schéma, notamment le 442, pour lequel plusieurs joueurs retenus sont pourtant bien coutumiers. (notamment les lyonnais et Payet). Lorsqu'il se retrouve face à un bloc comme l'Albanie, il se dit que son schéma de jeu est bon et qu'il a juste a être appliqué. Seulement, quand tu titularise des joueurs à des postes contre nature, tu t'imagines bien ce qui peut se produire. Alors évidemment, quand les albanais sont sur-présents au milieu et que Payet se retrouve un peu serré par 3 joueurs, difficile de trouver des solutions. Deschamps a compté sur le talent de Payet pour faire la différence mais tu peux pas sacrifier le milieu de terrain comme ça et laisser l'adversaire construire avec un pressing aussi lâche.

Au bout d'un moment, les équipes adverses nous étudient, elles savent comment on joue et arrivent à trouver des parades: c'est idiot de penser qu'avec un seul schéma de jeu, pas bien complexe, on va pouvoir rester invincibles et efficaces. Le jour ou Deschamp va tenter sérieusement de proposer quelque chose de différent, peut être que ça va déjà permettre de surprendre un peu plus les équipes que l'on affronte.
Ce qui fait le plus peur c'est surtout le milieu ou il faudrait confier les clefs a schneiderlin qui est quand meme 2 cran au dessus de cabaye.

En plus Deschamp voulait se le jouer a la mode avec une sentinelle, mais on a pas ce profil en france a part Gonalons qui est pas assez fort.

Du coup 2 relayeurs Schneiderlin + Matuidi/kong et Pogba ca devrais etre plus complementaire.

La defense centrale est ok, elle est juste un peu instable mais ok, les ailes par contre vide sidereal, en attaque comme en defense, faut vraiment que debuchy revienne bien et que un jeune explose a gauche ou qu'evra continue a faire le job.
Eärendil Niveau : CFA2
Message posté par tuzinho
2013/2014 : encourageant
2014/2015 : ennuyeux


2014/2015 on fait que des matchs amicaux, ca signifie rien
regarde le Brésil, 11 matchs amicaux gagnés, et en compétition, ils ont été mediocres

on peut pas juger de grand chose sur ces matchs amicaux
je ne pense pas qu'on va gagner l'Euro, mais remenber 1998, on n'était nul en amical avant la CdM
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par laurentlp
Un autre soucis, et pas des moindre, c'est justement "le groupe vit bien" ! Le groupe est composé de joueurs s'entendant sans doute très bien mais ayant un niveau limité par rapport à d'autres joueurs qui devraient avoir leur chance mais qu'on ne veut pas intégrer car ils remettraient en cause le bien-être du groupe. Deschamps fait exactement ce que faisait Blanc avant lui, et Domenech encore avant : on préfère sélectionner un joueur, même si celui ne joue pas ou peu en club, plutôt qu'un titulaire indéboulonnable en club avec du talent, car le 1er a un passe droit, appartenant au "groupe" !
Et c'est dommage, car on a grillé plus d'un bon joueur international comme ça !

Mais vous voulez sélectionner qui à la place ?

Franchement, qui n'est pas dans les plans du sélectionneur à cause de cette notion de "groupe" et apporterait une vraie valeur-ajoutée à cette équipe ?
Je pense qu'on a juste une génération moyenne actuellement. Faut généralement pas chercher beaucoup plus loin.
Je suis d'accord avec le premier poste. Moyen mais conforme a la qualite du reservoir.
Stan Key Lubric Niveau : CFA
Nan mais oh! La chantier c'est la formation. Dédé fait ce qu'il peut avec ce qu'il a. D'accord, certains de ses choix sont discutables, mais faut pas se leurrer: 95% des sélectionnables sont juste de bons joueurs. On a aucun top joueur mondial.
Du coup, pour moi, il faut miser sur la grinta, l'impact, la tactique, l'efficacité sur toutes les lignes, le mental. Pas de magie, mais si on gagne, on s'en fout. Reste plus qu'à gagner.
Et pour rappel, les bleus ne sont jamais aussi forts que quand on essaie de les enterrer.
Je trouve qu'on a fait une très bonne CdM, éliminé de justesse par le vainqueur. On aurait probablement battu le Brésil et on était largement au niveau des Pays-Bas et de l'Argentine en terme de prestations mais pour certains ici si tu ne la gagnes et que tu sors en quart t'es forcément "moyen".

Pour moi le gros souci c'est lees compos du milieu de DD qui s'obstine à placer des bourrins alors qu'on a l'un des meilleur vivier du monde avec l'Italie, l'Espagne et l'Allemagne. Le coup du Sissokho-Matuidi-Schneiderlin c'était inexcusable.
Je pense que nous avons aussi un problème de formation puisque nous ne sommes pas en mesure de faire émerger des profils différents du grand milieu défensif relayeur et très physique. Du coup, notre jeu est stéréotypée contraiement à l'allemagne, l'espagne, etc...

En plus nos centres de formation ne forment plus de latéraux à l'ancienne (Amoros, Angloma, Lizarazu, etc...).

Conséquence depuis 2006 et sauf quelques matchs sous Laurent Blanc (Bosnie / France par exemple) et le france / suisse de la coupe du monde, les matches sont stériles.

Enfin dernier point, les sélections nationales ont perdu la partie contre les clubs (plus de match au mois d'août, calendrier club ultra chargé et réticence des clubs à lacher leurs joueurs) et les sélectionneurs ont moins les joueurs à leur disposition.
Note : -3
----------------Benz-------------
Griezmann-----------Lacazette
-----------------Payet-----------
---------Pogba------------------
------------Gon/Schnei---------
Evra--Kos/Umti-Varane-Jallet-

Ouais c'est plein de Lyonnais. Et alors ? Au moins y'aura des buts et on se fera pas chier.


Je met Payet et Evra parce que c'est vraiment le vide sidéral à ces postes là.

Gonalons ou Schneiderlin en fonction de leur forme respective (Gonalons a plus un profil de sentinelle mais il se foire régulièrement en EDF).

J'ai mis Umtiti en option parce que c'est un futur grand, mais c'est forcement chaud de l'intégrer aussi tard avant la compét.

Jallet est le meilleur en ce moment à ce poste à mon goût.

Out Giroud et Matuidi, niveaux techniques trop faibles pour ce niveau de compétition. Out Cabaye et Valbuena qui sont hors de forme.
Non je ne suis pas d'accord, il y a largement moyen de mieux faire rien qu'en terme de jeu avec le vivier français, il faut arrêter de trouver des excuses au sélectionneur parce que c'est Deschamps.

Autant son idée de "groupe" est une bonne chose à la base, surtout pour redorer l'image des bleus, mais il l'utilise à outrance et justifie des choix complètement débiles. Certains joueurs n'ont rien à faire en EDF, ou du moins pas dans le 11. J'suis désolé mais son milieux Schneiderlin-Sissoko-Matuidi c'est impardonnable, il aurait du prendre la porte direct.

La défense ensuite, elle est nulle, et quel est le joueur à avoir toujours joué en défense en EDF sans jamais être remis en question ? Varane, Deschamps n'a pas compris que Varane n'était pas au mieux cette année et qu'il n'avait pas du tout les épaules pour en faire un taulier de la défense. Kos, très bon à Arsenal, n'y arrive pas en EDF, je ne me l'explique pas, dommage car il passe pour une tanche aux yeux des français alors qu'il a déjà mis la misère aux meilleurs attaquants du monde en jouant avec son club.

L'attaque ensuite, il s'obstine à faire jouer Griezmann sur les ailes, Benzema seul en pointe, etc. La vérité c'est qu'on a aucun véritable ailier à part N'tep dans les derniers appelés, Griezmann est un attaquant de soutien maintenant et comme par magie on a des joueurs qui aiment jouer à deux pointes: Lacazette, Griezmann, Fékir, et je suis sur que Benzema n'en serait que plus productif avec un autre attaquant à ses cotés, il pourrait dézonner comme bon lui semble.

Il fait encore confiance à des joueurs qui n'ont plus le niveau, j'aime beaucoup Valbuena mais ça se voit qu'il a énormément perdu. Franchement sur les derniers matches il y avait largement moyen de mieux faire que de jouer avec un milieu aussi défensif, mais Deschamps est un frileux.
Gzavier-gravelaine Niveau : Loisir
Didier fait quelque chose pour tes dents bordel .......
PenoIndirect Niveau : Loisir
Son bilan ? Son sourire et sa dentition digne d'un gautier moyen âgeux ..Quel radin .
Orso94210 Niveau : CFA
Le constat est toujours le même : combien de joueurs dans l'effectif ont déjà disputé des demies voire des finales de C1, cad des matches à grand enjeu ? Très peu, en vérité, si l'on regarde l'effectif.

De plus, à l'inverse d'autre sélections, du fait de la faiblesse et du pillage permanent de notre championnat, très peu de joueurs jouent ensemble en club.

Si on prend l'équipe type, on n'a que deux tandems Pogba-Evra et Benzema-Varane (j'en oublie peut-être un autre), soit des joueurs qui, de surcroit, jouent à des postes éloignés les uns des autres sur le terrain.

Bref, on a une équipe avec du potentiel, mais pas d'expérience, et composée de bric et de broc, car pas d'épine dorsale dans sa composition.

Mais je reste confiant. On organise la compét après tout, et ça nous a pas trop mal réussi les deux dernières fois.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Téo et débats
1k 83