Le Bilan 2010 de Blanc

Finito ! L'année s'achève sur les six premiers matchs de l'ère Blanc. Appréciation générale globalement positive avec quatre victoires et deux défaites. Pour le contenu des matchs, du jeu et des joueurs, bilan encourageant. Mais « pas d'enflammage ! » , comme on dit à Sainté... Première Partie.

Modififié
0 0
Lol parle encore et toujours de « reconstruction » . Même après le succès londonien d'hier et quel que soit le résultat du prochain match, France-Brésil du 9 février prochain : re-cons-truc-tion ! C'est pas faux. Juste avant le match contre les Anglais, la France était repassée sous la barre de la 20ème place à l'indice FIFA : les Bleus, 18èmes étaient repassés à la 21ème position. On sait bien que ce genre d'indice est à prendre avec circonspection (l'Angleterre était 6ème avant de jouer les Bleus !), mais personne ne niera qu'aujourd'hui la French Team n'émarge toujours pas dans le Top 10 mondial. Pas encore...

Le cancer de Knysna

L'Afsud pèse encore lourd dans la vie des Bleus. Les dégâts psychologiques ont plombé pas mal de joueurs, et pas seulement ceux qui l'ont reconnu (Toulalan, de nouveau éligible, mais pas rappelé). La lamentable affaire des primes, le procès de Ray Strange contre la FFF, le retour échelonné présent et futur des bannis, suspendus et des punis ont pourri la vie du sélectionneur. Blanc voulait faire simple en écartant tous les « Sud-Africains » pour son match inaugural contre la Norvège, puis réintégrer les joueurs essentiels à ses yeux, sanctionnés ou non par la FFF. Raté ! L'affaire des primes s'est réglée juste avant Angleterre-France... Très énervant pour le Prez.

Mais ce n'est pas fini : pour France-Brésil, deux « punis » pourront à nouveau postuler chez les Bleus, Evra et Ribéry (Lascarface aurait pu revenir avant, mais il était blessé). Problème : comment va se passer le retour de Fancky à Clairefontaine ? Rien qu'un Gourcuff devrait sauter de joie, c'est sûr... Autant le retour d'Abidal s'est plutôt bien passé, autant celui de Ribéry interroge. Et on ne parle même pas du casse-tête tactique : où faire jouer Ribéry ? En tous cas, une chose est certaine : Blanc tient beaucoup au Munichois. On peut douter du même intérêt pour Patrice Evra, Capitaine Scandale. Même en cas d'hécatombe chez les latéraux gauches ? Il faut voir : Lol est un pragmatique, pas un « Père Fouettard » . A suivre...

Le code Blanc

La Morale, l'éthique et l'exigence. La morale, c'est le cas Alou Diarra. Lol tient énormément à Alou, c'est un de ses hommes de base, il l'a dit et répété et en a fait son capitaine. Problème : sanctionné et suspendu en L1 pour poussette sur Mr Bien, comment Blanc allait gérer l'affaire ? Comme d'hab. Lol a marqué le coup en ne titularisant pas Alou, préférant prendre le risque de placer M'Vila en 6 contre l'Angleterre. Fallait oser : Aston M'Vila n'est pas mauvais en 6 mais ce n'est pas exactement son poste. Ceci dit, Alou est entré en fin de match, histoire pour le Président de signer l'amnistie. L'éthique sportive, c'est le cas Benz. Un vrai casse-tête. Lol avait prévenu dès sa prise de fonction : les joueurs non titulaires en club ne seront pas retenus en sélection. Problème : Karim, qui pour le coach est le meilleur attaquant-buteur des Bleus, n'effectue que des bouts de matchs au Real. Le Prez a donc fait une entorse à ses règles en le sélectionnant. Pour l'instant, ça marche plutôt très bien : 3 buts qui comptent pour Karim et pour l'EdF. Il a ouvert le score contre la Bosnie (2-0), contre le Luxembourg (2-0) et hier contre Albion (2-1).

[page]
Alors ? Tout va bien ? Pas vraiment. Blanc à la Gazzetta dello sport : «  J'en ai parlé avec Karim, il veut rester à Madrid. S'il continue à ne pas jouer en décembre, une réflexion devra être menée. En juin, il sera nécessaire de faire un bilan. Il ne peut pas se permettre de ne pas jouer » . Lolo Blanc plaisante ? Pas vraiment non plus : la menace est très claire. Question de crédibilité. Blanc est disciple de Jacquet : Aimé avait exigé que pour la saison 1997-98 les joueurs sans club (Liza, Karembeu, en galère à l'époque) ou non titulaire en club ne joueraient pas la Coupe du Monde 98 ! Donc, même exigence que Benz pour Mexès, pas toujours titulaire à la Roma : « Il vit un moment délicat lié à sa situation contractuelle, mais il est le pivot de ma défense... » . Traduction : Philou est en fin de contrat en juin 2011, obligation pour lui de choisir un autre club ou de rester à la Roma... Pourvu qu'il joue ! Sinon...

Culture de la victoire...

On le rappelle encore : Blanc est un disciple de Jacquet, comme son pote Deschamps. Trois winners forcenés... Jacquet avait une exigence de malade mental par rapport à la victoire (un truc qu'il enviait aux Allemands). Même un match amical est un match qui se gagne ! Quand Aimé rendra les clefs de la Maison Bleue, juste après France-Brésil, le bilan sera éloquent : que 3 défaites en 53 matchs, pour 34 succès et 16 nuls... Lol veut faire pareil. Même exigence forcenée que Jacquet. D'où sa colère froide juste après son inaugural Norvège-France (1-2). Idem hier soir, à Wembley : même à 2-0, il en voulait plus ! Furax, il exhortait ses joueurs à continuer d'attaquer et de mettre de l'intensité dans leur engagement. Autre signe bien visible : « l'engueulade cool » envers Benz, juste après la victoire en Bosnie. Lol reprochait à Karim d'avoir manqué la balle fastoche du 3-0. Et dire que Karim ne l'écoutait même pas !

Avec quatre victoires sur 6 matchs (Bosnie, Roumanie, Luxembourg, Angleterre), Lol n'est quand même pas satisfait. Les deux défaites initiales contre la Norvège et la Biélorussie lui restent encore en travers de la gorge. Pour l'instant, Lol n'insiste pas : les Bleus sont en « reconstruction » . Quand elle sera achevée, Lol redeviendra le Prez et il ne laissera plus rien passer : défaites, matchs nuls sans combattre, etc... Il n'y a rien qu'à se souvenir de Bordeaux : après un long passage en revue des joueurs de son effectif auxquels il a donné leur chance et du temps de jeu, il s'est fixé à un onze-type de départ duquel il ne dérogeait plus. Pour le meilleur (souvent) et pour le pire, vers la fin. En tous cas, voilà tous les Bleus prévenus. Un Hoarau auquel Lolo tient beaucoup aussi serait bien inspiré de marquer prochainement avec les Bleus. Sinon...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
On était à Wembley
0 0