Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-Montpellier (2-1)

Le Bihan scelle le pacte des Aiglons

Sans ses attaquants Balotelli et Pléa, Nice a longtemps buté face à un Montpellier supérieur pendant près d'une heure. Puis le grand blessé Mickaël Le Bihan est entré et a foutu le bazar dans la défense du MHSC. 2-1 pour Nice, qui n'a pas encore renoncé à ses rêves de titre.

Modififié

Nice 2-1 Montpellier

Buts : Le Bihan (68e et 85e) pour Nice // Mounié (9e) pour Montpellier

Près de 18 mois d'absence, moins de dix minutes sur le terrain pour marquer son but, 25 pour faire gagner son équipe. Mickaël Le Bihan a choisi son moment pour revenir à la compétition avec Nice. Celui où le Gym doit composer sans son fantasque Mario Balotelli, suspendu, et sans son généreux Alassane Pléa, out pour le reste de la saison. Recrue de l'été 2015, l'ancien Havrais a été décisif en six fois moins de temps que le jeune Donis, inoffensif pendant une heure. En vue de la fin de saison et de sa lutte pour le titre, Nice a peut-être trouvé un sauveur inattendu. À confirmer.

Nice se tire une balle dans le pied


Faire sans Balotelli et Pléa, ce n'est pas simple. Et Nice a rapidement compris que malgré toute sa bonne volonté, le jeune Donis aurait dû mal à faire oublier les deux attaquants de pointe habituels du Gym. Pas le génie inconstant de l'Italien, pas la mobilité du Français. Et un manque de réalisme au quart d'heure de jeu quand le Grec tente une belle frappe enroulée sur un service de Seri, mais rate le cadre de quelques centimètres. Cinq minutes plus tôt, Mounié ne l'a pas loupé, profitant d'un cadeau de la défense niçoise : une passe décisive involontaire de Cyprien en contrant un dégagement foiré de Souquet (9e). Maladroits les Aiglons, et surtout dominés par un Montpellier qui maîtrise son sujet et s'approche plus facilement du but adverse. Sans un manque de précision, Roussillon aurait même pu enfoncer Nice, mais son centre en retrait dans la surface passait entre deux Pailladins pour ne trouver qu'Obbadi (26e). La colère du milieu de terrain marocain a légèrement piqué les Aiglons, mais sur la meilleure opportunité de la première période, Belhanda a trop croisé sa frappe devant Pionnier (34e), déjà présent un quart d'heure plus tôt pour bloquer en deux temps une bonne frappe lointaine de Cyprien. De bonnes intentions, mais pas assez de précision chez les hommes de Lucien Favre, qui rentrent aux vestiaires avec quelques doutes.

Le come back de Le Bihan


Le début de seconde période est du même acabit : Montpellier occupe le camp niçois, les hommes de Favre reculent, fébriles. Jusqu'à un contre-coup physique des Héraultais vers l'heure de jeu. Centre vicieux de Dalbert dégagé par Congré (56e), frappe lointaine de Cyprien dans les gants de Pionnier (57e), puis à quelques centimètres du cadre (65e), débordement et tir dans le petit filet d'Eysseric (67e)... Nice met enfin une vraie pression sur la défense de Pionnier. Et c'est le revenant Le Bihan – entré huit minutes plus tôt à la place de Donis – qui concrétise la domination azuréenne d'une frappe sèche de l'entrée de la surface (68e). Nice a remis les pendules à l'heure, mais doit encore forcer son destin pour revenir à hauteur de l'ASM. Pas de problème pour Le Bihan qui, dans les dernières minutes, concrétise sa seconde occasion sur un service de Souquet (85e). Le magnifique coup franc de Boudebouz dans les arrêts de jeu, qui s'écrase sur le poteau, a des allures de symbole quant à la réussite des Rouge et Noir ce soir. Les Aiglons reviennent à hauteur de Monaco et ont peut-être trouvé une vraie alternative à Pléa. Une belle histoire pour commencer le week-end, et un réel atout pour finir la saison.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 4 heures Harry Redknapp grand vainqueur d'une télé-réalité britannique 5 il y a 7 heures Gourcuff out jusqu'en 2019 45
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
    il y a 8 heures L'organisateur de la CAN sera connu le 9 janvier 15