Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 38e journée

Le Betis tient le Barça en respect

Dans des rencontres comptant pour du beurre, le Barça a concédé le nul à Séville face au Betis (2-2) tandis que Valence s'inclinait à Saint-Sébastien contre la Real Sociedad (1-0) sur un but d'Antoine Griezmann. Suite du 38ème chapitre demain soir, avec des matchs à enjeux, des vrais.

Modififié
En attendant les rencontres à enjeu de demain soir, la Liga offrait deux belles confrontations en guise de tapas ce soir pour la dernière de la saison. Au menu donc, Betis Seville-Barcelone et Real Sociedad-Valence. Des affrontements entre des équipes n'ayant plus rien à gagner. Le Betis, tout comme les Basques, étant déjà sauvé, alors que les Catalans et le club ché sont déjà directement qualifiés pour la phase de poules de la Champions League. Des matchs qui comptent pour du beurre diront les grincheux, ou pour le plaisir penseront les enthousiastes et Herbert Léonard.

Griezmann termine fort
En tout cas, la Real Sociedad de Philippe Montanier profite de la réception des Valencians pour dire au revoir à Mikel Aranburu, Kapitaina des Basques et joueur de la société royale depuis 14 ans, qui a décidé de mettre un terme à sa carrière. Sur le banc d'en face, un autre Basque et ancien d'Anoeta, Unai Emery, dirige Valence pour la dernière fois. Et au jeu des jubilés ce sont les Txuri-urdin qui prennent les devants, Antoine Griezmann bien servi par Xabi Prieto ouvre la marque à la 66e et vient récompenser les efforts des locaux dans une partie jusqu'alors équilibrée. L'avant-centre valencian Aduriz avait d'ailleurs jusqu'alors vendangé deux occasions nettes. La solidarité basque sans doute pour le buteur né à San Sebastián. Dans cette partie anecdotique, les coéquipiers de Carlos Vela tentent de faire marquer Aranburu en vain, du coup le milieu de terrain espagnol sort ovationné par Anoeta. La Real Sociedad termine bien sa saison, et Montanier peut partir en vacances sous les sunlights des tropiques.

Messi n'a pas marqué
Dans l'autre rencontre de la soirée, le FC Barcelone a terminé sa Liga par un nul à Seville face au Betis (2-2). Tout avait bien commencé pour les Blaugranas grâce à un joli coup de casque croisé de Sergi Busquets sur corner à la 6e minute. On pouvait dès lors imaginer que le Barça allait punir les Beticos, sauf que le déluge de buts annoncé n'a pas eu lieu, notamment grâce au gardien andalou Casto, impérial en première période. Puis survient le tournant du match, à la 53e : Dani Alves, ancien du FC Séville est expulsé suite à un second jaune, à la plus grande joie de Benito Villamarin. Les choses se corsent alors pour les visiteurs et les hommes de Pepe Mel croient aller chercher la victoire au forceps grâce au doublé de Ruben Castro qui remporte ses deux face-à-face avec Victor Valdès. Celui-ci étrennait pourtant son 5ème Trophée Zamora du meilleur gardien de but. Malgré tout, Barcelone parvient à accrocher le match nul par Seydou Keita dans le money time. Lionel Messi, lui, a tiré sur le poteau. Tant pis pour l'Argentin qui n'inscrira pas son 51e but. Cristiano Ronaldo pourra donc encore être sacré Pichichi demain. S'il met un sextuplé. Très improbable mais le bougre en est capable.

Par Arthur Jeanne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge il y a 2 heures Rooney inspire DC United 2
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique vendredi 13 juillet Le Mondial 2022 aura bien lieu en hiver 73 vendredi 13 juillet Infantino : « La meilleure Coupe du monde de tous les temps » 104