Liga - 7e journée

Par Léo Ruiz

Le Betis se replace

En dominant la Real Sociedad (2-0), le Betis a fait un bond en avant au classement, s’installant à la 4e place. À Valladolid, l’Espanyol est passé près de sa première victoire de la saison, mais a finalement dû se contenter du nul (1-1).

Note
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Joie de Ruben Castro (Bétis Séville)
Joie de Ruben Castro (Bétis Séville)
Après deux fessées infligées par l’Atlético et Málaga, le Betis a regoûté à la victoire, dans son Villamarin, face à la Real Sociedad (2-0). Déjà buteur décisif contre l’Espanyol il y a deux semaines, l’ancien Stéphanois Paulão a encore scoré de la tête, avant d’être suivi en fin de match par le buteur maison, Rubén Castro. Une quatrième victoire synonyme de quatrième place pour de séduisants Andalous. Pour les Basques, c’est toujours le même refrain : victoire à domicile, défaite à l’extérieur. Hier, l’autre club de Séville a manqué l’occasion de retrouver le podium, avec une deuxième défaite consécutive après celle douloureuse face au Barça. En déplacement à Vigo, les hommes de Michel ont lâché sur la fin face au promu (2-0), souffrant terriblement au milieu de l’absence du trio Medel-Trochowski-Rakitić. Une défaite qui laisse le FC Séville à la 6e place de la Liga.

L’Espanyol n’y arrive pas

Le reste de la journée concernait surtout la deuxième partie de tableau, et notamment cet Espanyol Barcelone mal en point, seule équipe du championnat à n’avoir toujours pas gagné après sept journées. Triste. Sur la pelouse de Valladolid, les Catalans pensaient tenir leur première victoire grâce à un pénalty généreux transformé par Verdu, l’homme fort de la maison, mais les locaux sont revenus à dix minutes du final et M. Borbalan a refusé le deuxième but du numéro 10 de l’Espanyol dans les arrêts de jeu, pour un hors-jeu imaginaire (1-1). Du coup, la bande à Pochettino reste scotchée à la dernière place et pourrait se faire distancer demain par Grenade, Bilbao ou Osasuna. Pour Valladolid, ce point pris maintient l’équipe au milieu de tableau, à cinq points de la zone rouge et à égalité avec les Madrilènes de Getafe et du Rayo, les deux autres vainqueurs du jour.

La Corogne en chute libre

À Saragosse, Getafe a joué une heure avec un joueur de plus, puis une demi-heure avec deux joueurs de plus, mais a galéré pour aller prendre les trois points. Le match commençait bien pour les hommes de Luis García avec un tacle de bourrin et l’expulsion de Romaric, mais ils ont dû attendre un pénalty offert à l’heure de jeu pour ouvrir le score. Carton rouge pour Alvaro à la clé. Barrada ne terminera pas non plus le match, mais Getafe s’en sort avec les trois points (1-0). Idem pour les voisins de Vallecas, venus à bout du Deportivo La Corogne grâce à une belle première mi-temps (2-1). Ça commence à se compliquer pour les Galiciens, 16es au classement, sans victoire depuis la première journée et battus trois fois lors des trois dernières journées. Prochaine étape, la réception du Barça au Riazor. Pas de quoi être optimiste.

Résultats et classement en Liga


Futbol Club Barcelona les billets pour le prochain match à partir 18 €

Par Léo Ruiz

Parier sur les matchs de Atlético Madrid

 





Votre compte sur SOFOOT.com

2 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par ouambee le 07/10/2012 à 04:45
      

    on dirait bien que tout le monde s'en fout...demain 15000 commentaires sur le classico ...bande de footix

  • Message posté par Omari le 07/10/2012 à 10:35
      

    @ouambee : au final ton commentaire nous parle du clasico et non pas de la victoire du Bétis ou des soucis de l'Espanyol


2 réactions :
Poster un commentaire