Le Betis en mode eBay

0 0
Le marché aux puces, ce n'est pas seulement à Clignancourt que cela se passe.



Le Betis Séville, leader de la D2 espagnole depuis ce week-end, a organisé une immense vente devant son stade Benito Villamarin. Ce marché aux puces improvisé était uniquement dédiée au matériel technique du club : 7 200 maillots, 9 000 shorts, des chaussures et autres, conservés depuis 1995 chez Manuel Ruiz de Lopera, actionnaire du club, un mec un peu fou qui avait rebaptisé le stade du Betis en son nom.



Ce volcanique personnage faisait payer au club une sorte de location, car il conservait chez lui tous les équipements de l'équipe, année après année. Croulant sous les dettes, le Betis a décidé de racheter tout le matériel et de le mettre en vente.



Cette initiative a eu un succès fou : les gens, nostalgiques de l'époque où le Betis jouait le haut de tableau en Liga, se sont rués sur les vieux maillots des stars d'hier. Le club espère ainsi récolter près de 400 000 euros.


Suffisant pour racheter Denilson ?



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Papa Fellaini doit se taire
0 0