En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe G
  3. // Monaco-Beşiktaş (1-2)

Le Beşiktaş casse Monaco en deux

Incapable de garder son avance face au Beşiktaş Istanbul, l'AS Monaco s'incline encore à domicile (1-2), après le revers face au FC Porto. De quoi sérieusement remettre en cause une qualification pour le prochain tour.

Modififié

AS Monaco 1-2 Beşiktaş JK

Buts : Falcao (30e) pour Monaco // Tosun (34e, 54e) pour le Beşiktaş

C'était une rencontre à ne pas perdre pour l'AS Monaco. Une manière de rester dans le coup d'une qualification pour les huitièmes de finale de la C1, mais aussi une façon de poursuivre un match à quatre dans cette poule G. Mais de la lettre G, on pourra finalement retenir les mots galère, gênant et grotesque. Car dans un stade acquis à sa cause, Monaco s'est une nouvelle fois incliné contre un adversaire a priori à sa portée. Une défaite symbolique des maux monégasques actuels, et qui laisse le Beşiktaş en position idéale avant d'accueillir sa victime du soir à Istanbul dans deux semaines. Avec cette fois, une ambiance électrique et des frissons garantis.

Plaisir partagé


Non, la folie ne s’invitera pas à Louis-II ce soir, du moins pas en tribunes. Interdits d’accès en Principauté pour la rencontre, le parcage turc est vide, jurisprudence Parc OL oblige. De fait, un quart de stade complet laisse place aux sièges jaunes. Jaune, c’est aussi la couleur du maillot de Daniel Subašić dans la cage du Rocher. Dès les premières minutes, le portier salit son équipement tout neuf pour sauver les siens d’une ouverture du score de Cenk Tosun, désosseur en règle de Jemerson. Forcés de vaincre dans leur antre, les Asémistes se mettent en selle par deux frappes cadrées de Falcao et Tielemans, qui trouvent domicile dans les gants de Fabri.


Passé le quart d’heure de jeu, la rencontre s’accélère. À la suite d'une percée de Baldé, Fabri est obligé d’avoir la main ferme sur un coup franc à l’entrée de la surface. En guise de réponse, Atiba Hutchinson reprend de volée l’offrande de Ricardo Quaresma, mais Suba écarte à nouveau le danger. Les débats sont équilibrés, et c’est en toute logique que Cenk Tosun, bien servi par Quaresma à la suite d'un slalom de Talisca (1-1, 34e), répond à l’ouverture du score de Falcao d’un intelligent pointu consécutif à un service de Baldé (1-0, 30e). Malgré une dernière tête de Baldé à côté, Monaco ne parvient pas à faire la différence. Une bien mauvaise habitude cette saison en C1.

Beşiktaş sans politesse


À l’image de Youri Tielemans, bien trop tendre et qui sortira avant l’heure de jeu, le champion de France en titre peine à sortir les muscles. Déplacements stériles, combinaisons trop prévisibles, duels perdus : le système de Leonardo Jardim touche à ses limites. De quoi inciter les Aigles noirs à jouer plus haut et installer l’inquiétude dans les yeux des locaux. Sur un décalage côté droit, Quaresma sert Tolgay Arslan, dont la frappe heurte le poteau. Toujours dans les choux, la défense laisse Cenk Tosun faire à nouveau filoche (1-2, 54e). Menée au score, l’AS Monaco est au bord du gouffre européen, tandis que le Beşiktaş impose sa force collective. Peu importe l'entrée de Gabriel Boschilia, peu importe le raté de Baldé face au but, Monaco a loupé le coche. De quoi ravir les Turcs devant leur télé.

AS Monaco (4-4-2) : Subašić – Sidibé (Boschilia, 78e), Glik, Jemerson, A. Touré – Fabinho, Moutinho, Lemar, Keita Baldé – Tielemans (Rony Lopes (57e), Falcao.

Beşiktaş JK (4-2-3-1) : Fabri – Adriano, Pepe, Tošić, Caner Erkin – Hutchinson (Özyakup, 74e), Arslan – Quaresma, Talisca (Medel, 74e), Babel – Tosun.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Antoine Donnarieix, au stade Louis-II
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 23 lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51
    À lire ensuite
    Les notes de Monaco