1. //
  2. // 25e journée
  3. //
  4. // Düsseldorf

Le Bayern trouve fortune à Düsseldorf

Modififié
0 8
Le suspense ayant foutu le camp en Bundesliga, le Bayern Munich a décidé d’être patient avant de soulever son 23e Meisterschale. Les Bavarois n’humilient donc plus leurs adversaires en claquant cinq ou six pions par rencontre et prennent leur temps. Comme cet après-midi contre Fortuna Düsseldorf (3-2).

Trop sereine dès le début de la partie, l’escouade de Jupp Heynckes va se faire surprendre dès le quart d’heure de jeu. Au second poteau, Lambertz reprend de la tête un centre venu de la gauche et trouve Bolly en embuscade aux six mètres qui reprend du plat du pied gauche. Le seul but pour la seule réelle occasion de Düsseldorf en première mi-temps. Un coup de boutoir qui réveille Ribéry et ses coéquipiers. C’est justement le Français qui mène la révolte en amorçant trois situations chaudes (27e, 29e et 36e). Mais c’est Müller qui, après un beau travail de Lahm, égalise devant Giefer, jusque-là impérial (45e).

À la reprise, la domination reste munichoise. En revanche, le scénario se répète. Profitant du mauvais alignement d’Alaba, Lambertz double la mise d’une frappe à ras de terre au premier poteau (71e). Joie de courte durée puisque Ribéry recolle au score trois minutes plus tard. Sur son élan, le Bayern touche les montants par Gómez (83e), avant de l’emporter à cinq minutes du terme par l’intermédiaire de Boateng.

Succès à l’arrachée, mais qui porte à huit le nombre de victoires consécutives du Bayern en championnat. En attendant le retour de 8e de finale de C1 mercredi, Arsenal serre déjà les fesses.
RD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sérieux Franck, si tu fais les mêmes matchs que celui d'aujourd'hui en équipe de France promis on oublie tout, le bus de Knysna, tes problèmes de vocabulaire quand tu parle la France... promis promis on passe l'éponge !
Gerd Müller Niveau : CFA
A noter la très bonne rentrée de Pizarro décisif sur le but de Ribéry et qui lui offre une superbe occasion de but grâce à une talonnade.

Toujours aussi impressionnante cette équipe du Bayern.
par contre, le titre de l'article, c'est pas possible.
J'avoue pas dingue le titre, vu que c'était pas à Düsseldorf mais à Munich...
Ca me rappelle certaines personnes qui font des jeux de mots hors contexte, juste pour un +1...

Bref, à la fin, les allemands gagnent toujours
Je viens de voir, il y a 20 points (!!) d'écart entre le Bayern et Dortmund
Hallucinant
Première fois qu'ils se font mener au score depuis le 14 décembre, 20 points d'avance à la 25ème journée, plus que 3 victoires (et un nul), avoir des remplaçants qui marquent parce qu'ils sont chauds bouillants et hyper motivés quand ils rentrent (je pense surtout à Boateng et Pizarro qui a fait une superbe rentrée alors qu'il ne joue jamais), arriver à renverser un match difficile contre Dûsseldorf alors que dans 4 jours ils jouent contre Arsenal etc etc etc bref, je vois le Bayern gagner le triplé cette saison, ils le méritent tellement
Franchement le Bayern impressionnant, et ce a de nombreux points de vue.

Par contre le triplé je sais pas, en général les équipes a 300 % en Février/Mars s'épuisent. Bien évidemment, l'exception qui confirme la règle existe toujours... C'est un avis personnel, mais je vois bien Madrid soulever la C1, avec cette équipe peu glamour, les problèmes de vestiaire, l'entraineur seul contre tous... Ce serait 'épique'.
Ce qui est complètement hallucinant dans ce match, c'est la hargne des joueurs à 2-1... comme si le titre se jouait sur ce match, et qu'il ne pouvait pas laisser filer le moindre point... (bon quand tu vois les efforts de Ribery, tu te dis que contre Arsenal il pourrait manquer de jus). La réaction des joueurs sur le troisième but c'est vraiment la rage de vaincre, ça fait terriblement plaisir en tant que supporter...

Ce Bayern prend vraiment les matchs les uns après les autres (même si en début de match ça jouait en voulant se préserver physiquement, Kroos et Schweini notamment), avec la même envie de les gagner (prends ça PSG)...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 8