1. //
  2. //
  3. // Ce qu'il fallait retenir

Le Bayern tout-puissant, Schalke au diesel

La Bundesliga a retrouvé le goût de la pelouse pour finir ce mois d'août, sans oublier ses fondamentaux : du spectacle, des stades pleins et un Bayern Munich déjà survolté offensivement. Mais aussi un Schalke un peu en retard à l'allumage, un Schürrle retrouvé et de grosses patates au fond des filets.

Modififié
389 5

L'équipe du week-end : le Bayern, bien entendu


L'ouverture de la saison leur était réservé, avec un sparring-partner aux fraises défensivement. Évidemment, le spectacle a été au rendez-vous. Le Bayern gagne donc sa première journée 6-0, s'établit en tête du classement et dégoûte la concurrence en même temps qu'il fait peur aux clubs modestes de la Bundesliga. C'est simple le football quand il a lieu à l'Allianz Arena. Alors probablement que le Werder était le partenaire idéal pour un festival offensif, avec les placements et marquages hasardeux du duo Diagné-Sané – à leur décharge, c'était leur première ensemble. Mais dès maintenant, le reste de la Bundesliga sait que le départ de Pep Guardiola ne va pas modifier grand-chose à la domination du Rekordmeister et chaque équipe va se déplacer à Munich en craignant de repartir avec une valise chargée. La Bundesliga ne fait que commencer et pourtant, les esprits chagrins diront qu'elle est déjà finie. Vraiment ?

Le joueur du week-end : André Schürrle


Ousmane Dembélé a été remuant et impressionnant pour sa première en championnat avec Dortmund, en cumulant 16 tentatives de dribbles à la fin des 90 minutes. Cependant, de l'autre côté, André Schürrle a été décisif. Loin de ses prestations très moyennes avec Wolfsburg ou en Nationalmannschaft, Schürrle paraît revivre depuis qu'il a retrouvé Thomas Tuchel. Contre Dortmund, il a souvent fait le bon choix, dont le centre parfait vers Aubameyang qui permet l'ouverture du score. Son histoire d'amour avec le Borussia Dortmund s'annonce sous les meilleurs auspices. Schürrle a la dalle cette saison.

via GIPHY


Vous avez manqué El Plastico (et vous n'auriez pas dû)


Pour achever cette première journée de la Bundesliga, la Ligue avait réservé une petite surprise dans son calendrier : un duel des clubs les plus controversés outre-Rhin et pris en grippe non seulement par les supporters, mais aussi les médias. Toute la journée du dimanche, Kicker ou Bild ont d'une même voix surnommé la confrontation du peu flatteur « El Plastico » . L'événement a d'ailleurs été accueilli avec une jolie banderole estampillée second degré de la part des supporters du TSG Hoffenheim ( « Nous voulons retrouver le trône du club le plus détesté d'Allemagne » ).

Naples assure le spectacle, l’Inter cale encore


Sur le terrain, la rencontre a pourtant été plaisante et assez spectaculaire sur la deuxième période. Lukas Rupp allume une première mèche avec une belle demi-volée à la 55e. Cependant, la jeunesse lipsienne a de la volonté pour passer outre les exploits d'Oliver Baumann. Par deux fois, ils reviennent au score, d'abord grâce à une conclusion aérienne bien inspirée de Kaiser, puis par Sabitzer à la limite du temps réglementaire. Alors certes, c'était un Plastico, mais aussi et surtout le Rangnicko.

Le tweet du week-end


Quand Lewandowski fait déjà le décompte des buts marqués en championnat, c'est signe que la lutte pour le trophée de Torschutzenkönig est bien lancée.

Les Kartoffeln du week-end


Xabi Alonso, pour ouvrir le score à l'Allianz Arena et sonner le début réel de la Bundesliga, ne fait pas (que) dans la finesse.



Quand Didavi peut frapper fort, il n'est pas non plus du genre à hésiter.



Et la classe d'Alex Meier, adoubé par Rudi Völler dans Doppelpass. « Peu de joueurs peuvent en faire autant. » Ce n'est pas pour rien que Meier possède le rang de Fußballgott pour les supporters de l'Eintracht.


L'analyse définitive


Christian Streich n'a pas réglé le problème de la dernière minute. Il y a un an et quelques mois, Fribourg descendait en 2. Bundesliga à cause d'un nombre de points perdus dans les cinq dernières minutes hallucinants. Si les matchs de la saison 2014-2015 s'étaient arrêtés à la 80e minute, les Breisgauer pourraient même flirter avec les places européennes. À l'Olympiastadion, Fribourg cède à la 95e sur une frappe de Schieber... deux minutes après avoir égalisé. Globalement, le week-end de Bundesliga a été marqué par des buts dans les dernières minutes : égalisation de Leipzig, deux buts coup sur coup à Dortmund ou encore le but du KO par Wolfsburg sur le terrain d'Augsbourg. Il faut retenir la leçon pour cette saison : ne jamais quitter le stade tant que le coup de sifflet final n'a pas été donné. Et tant pis pour les embouteillages ensuite.

La stat inutile : 3


Les trois derniers buts encaissés par Bernd Leno sont tous l'œuvre d'André Hahn... jusqu'au but de Stindl pour donner la victoire à Gladbach.

Oscar Wendt a dit...


« Chez moi, il fait plus souvent moins 35 que plus 35. Une pause fraîcheur toutes les deux minutes aurait été pas mal. » Le défenseur de Mönchengladbach est suédois et originaire de Sködve, au nord de Göteborg. On peut comprendre qu'il ait souffert de la terrible chaleur du week-end en Allemagne.

Et sinon...


Weinzierl n'a jamais gagné un match de la première journée.

Le dernier entraîneur de Schalke à avoir perdu un match de la première journée était Huub Stevens, en 96. Dix mois plus tard, il gagnait la Coupe UEFA.

René Adler, le gardien d'Hambourg, a effectué sa troisième passe décisive en Bundesliga. Seul Franck Rost a fait mieux pour le HSV.

Début de saison parfait pour Cologne, qui a battu 2-0 Darmstadt.

Anthony Modeste a évidemment marqué son but traditionnel. Le Français est impliqué dans 19 des 40 derniers buts du Effzeh. Y a pas Lacazette qui est blessé, Didier ?

Presque tous les clubs ont vendu le maximum d'abonnements, avec dans le pire des cas une passe de 500 abonnés pour Hoffenheim, Mayence ou Augsbourg. Dortmund mène largement ce classement-ci avec 55 000 fidèles assurés, devant Schalke et ses 43 935 cartes vendues.

- Nuremberg a bien du mal à se remettre de sa montée manquée. Alors qu'il menait 1-0, le FCN est parvenu à perdre 6-1 face à Brunswick, le leader. Sankt-Pauli n'a pas marqué un seul point en trois journées...

  • Résultats et classement de Bundesliga

    Retrouvez toute l'actualité de la Bundesliga



    Par Côme Tessier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Toon Eastman Niveau : National
    Note : 2
    Schurrle a vraiment fait un gros match contre Mainz, ca faisait plaisir a voir. Après le match était pas hyper emballant, mais quand ca se joue sous + de 30 degré c'est compréhensible. J'ai rarement eu aussi chaud en allant voir un match.
    La ou je serait un peu plus critique, c'est pour Dembele. Certes il a montré qu'il pouvait faire tourner les defenseurs adverses. Notamment une phase ou d'un crochet il a mit 2 joueurs de Mainz par terre, ce qui a beaucoup fait rire mon voisin de tribune d'ailleurs. Mais j'ai trouvé aussi qu'il avait un peu le même problème que Januzaj (mentalité excepté), a vouloir faire la décision lui même, a s'enfermer dans des situations compliquées parce qu'il fait le dribble de trop ou a vouloir faire la "belle passe" alors qu'il y a des solutions plus faciles. Il a l'air d'être encore un peu dans l'euphorie et moins dans l'efficace. Ca a eu tendance a découdre un peu le jeu du BVB par moment.
    Voilà après c'est juste histoire de tempérer un peu les mecs qui vont te l'envoyer ballon d'or d'ici 1 mois. Jurisprudence Martial.
    Dembelé est encore nul part et Tuchel a du boulot devant lui pour bien l'encadrer. Mais pas de méprise, je reste super optimiste pour son avenir.

    Sinon pour la parenthèse, j'ai matté la première mi-temps d'El-Plastico (j'aime beaucoup cette idée) et, si on mets les polémiques de cotés, Leipzig a quelques joueurs très intéressants. L'air de rien ca jouait pas mal du tout et j'ai été agréablement surpris pour un début.
    Didierdrogba Niveau : District
    Schalke c'est tous les ans pareil un peu comme les Milan en Italie. Ils veulent revenir dans le haut du tableau mais ça ne marche pas. Recrutement clinquant, attaquants caractériels (Huntellar, Di Santo, Choupo-Moting), et ça fait une saison avec des beaux buts, des boulettes, des csc, des défaites contre des promus et une 5ème place au final avec Dortmund qui reste le n°1 de la Ruhr.
    Message posté par Toon Eastman
    Schurrle a vraiment fait un gros match contre Mainz, ca faisait plaisir a voir. Après le match était pas hyper emballant, mais quand ca se joue sous + de 30 degré c'est compréhensible. J'ai rarement eu aussi chaud en allant voir un match.
    La ou je serait un peu plus critique, c'est pour Dembele. Certes il a montré qu'il pouvait faire tourner les defenseurs adverses. Notamment une phase ou d'un crochet il a mit 2 joueurs de Mainz par terre, ce qui a beaucoup fait rire mon voisin de tribune d'ailleurs. Mais j'ai trouvé aussi qu'il avait un peu le même problème que Januzaj (mentalité excepté), a vouloir faire la décision lui même, a s'enfermer dans des situations compliquées parce qu'il fait le dribble de trop ou a vouloir faire la "belle passe" alors qu'il y a des solutions plus faciles. Il a l'air d'être encore un peu dans l'euphorie et moins dans l'efficace. Ca a eu tendance a découdre un peu le jeu du BVB par moment.
    Voilà après c'est juste histoire de tempérer un peu les mecs qui vont te l'envoyer ballon d'or d'ici 1 mois. Jurisprudence Martial.
    Dembelé est encore nul part et Tuchel a du boulot devant lui pour bien l'encadrer. Mais pas de méprise, je reste super optimiste pour son avenir.

    Sinon pour la parenthèse, j'ai matté la première mi-temps d'El-Plastico (j'aime beaucoup cette idée) et, si on mets les polémiques de cotés, Leipzig a quelques joueurs très intéressants. L'air de rien ca jouait pas mal du tout et j'ai été agréablement surpris pour un début.


    +1 pour Schürrle et Dembélé.

    Moi ce qui m'a surtout fait plaisir, c'est un Schmelzer qui revient à son meilleur niveau, surtout physique. Que d'aller-retours dans son couloir gauche, c'est un régal d'avoir un latéral aussi intelligent, qui donne toujours des solutions. Pas étonnant que Reus brille autant quand les deux jouent ensemble.
    Et de l'autre côté, Passlack commence doucement à s'installer, sa progression rappelle celle de Durm même si Piszczek demeure le n°1 et de loin.
    Et Bartra-Sokratis, ça semble prometteur, il va juste falloir que le jeune Espagnol arrête de se prendre pour Hummels à tenter des ouvertures/transversales de 60 mètres, il n'est pas encore au point à ce niveau.

    Entre la pression d'un premier match à domicile et la chaleur étouffante, pas étonnant que le match ait été aussi moyen. Mais j'ai un bon feeling sur ce groupe...
    Est ce que le paragraphe sur Schurlle peut etre corrigé ?
    On parle de Dembele ensuite vous dites "de l'autre coté, Schurlle..." (adversaire ou sur l'autre aile du terrain)
    Ensuite vous reprenez une phrase en la commencant par :"Contre Dortmund, il ..." (Schurlle chez les adversaires ?)

    Merci d'avance
    16 tentatives de dribble c'est la statistique qui veut rien dire comme ça. S'il a foiré les 16 ou réussi les 16, ça change tout
    EN gros on peut tenter 16 dribbles et être une pipe et inversement.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    389 5