1. //
  2. //
  3. // Ce qu'il faut retenir

Le Bayern toujours en tête, Leipzig en embuscade

Victorieux du Borussia Mönchengladbach, le Bayern Munich reste en tête du championnat. Mais derrière, Leipzig, Hoffenheim et Berlin n'ont pas encore lâché les armes. En revanche, les temps sont durs pour Dortmund, Leverkusen et Wolfsburg.

Modififié
242 8

L'équipe du week-end : le Bayern Munich


En difficulté lors de ses deux derniers matchs de championnat, le Bayern, avec un onze légèrement remanié, a largement dominé le Borussia Mönchengladbach (2-0) pour la première fois depuis janvier 2014. Concentrés et bien en place, les hommes de Carlo Ancelotti ont livré un match très sérieux, histoire de faire taire les médias allemands qui, depuis une semaine, n'avaient plus que le mot « crise » à la bouche. Si l'absence de but encaissé devrait calmer les sceptiques, le niveau de jeu abyssal affiché par le BMG lors des 90 minutes de jeu (en première mi-temps, Glabdach n'a touché qu'un ballon dans la surface de réparation adverse) ne permet pas forcément de se faire une idée de ce dont est capable ce Bayern. Pour cela, il faudra sans doute attendre les rencontres contre Hoffenheim et Dortmund en novembre prochain. Mais pour le moment, les Munichois sont seuls en tête du classement.

Le joueur du week-end : Sandro Wagner


Il fut un temps où Sandro Wagner était le mec de la génération Özil/Boateng/Neuer/Hummels/Khedira qui n'avait pas percé. Champion d'Europe U21 en 2009 avec le reste de la bande, le joueur formé au Bayern Munich a traîné son spleen dans pas mal de clubs (Brême, Kaiserslautern, Hertha...) avant de rebondir l'an passé à Darmstadt. Cet été, l'ancien international espoir a fait ses bagages pour Hoffenheim. Un choix malin pour les deux parties : Wagner avait besoin d'un club de transition, le TSG avait besoin de quelqu'un qui a du vécu et qui, accessoirement, peut marquer des buts. Et après huit matchs, force est de constater que la mayonnaise prend pas mal. Face à Leverkusen, certes réduit à dix très rapidement, Sandro Wagner a tout fait, et bien. Un but et deux passes décisives sont venus récompenser ses efforts. Quand on pense qu'Hoffenheim ne l'a payé que 2,8 millions d'euros... Le meilleur rapport qualité/prix du mercato allemand.


Le Real en tête, Séville et le Barça à l'affût

Vous avez raté Ingolstadt / Dortmund (et vous n'auriez pas dû)


Avec seulement un point glané depuis le début de la saison, Ingolstadt, un peu perdu depuis le départ de Ralph Hasenhüttl, ne semblait pas en mesure d'ennuyer un Borussia Dortmund malgré tout diminué par les blessures. Mais dès les premières minutes du match, Ingolstadt campe chez les Borussen et, à la 6e minute, ouvre le score. Puis double la mise quelques minutes plus tard. Deux buts qui se ressemblent trait pour trait et qui montrent bien que le BvB est particulièrement friable sur coup de pied arrêté depuis le début de la saison. À la mi-temps, le score est de 2-0, ce qui est très bien payé pour le Borussia qui aurait largement pu en prendre trois de plus. Au retour des vestiaires, Dortmund croit se sentir un peu mieux lorsqu'Aubemeyang réduit la marque à la 59e. Pas de bol, sur l'action suivante, le club d'Audi reprend deux buts d'avance. Le match semble plié, mais les entrées de Mario Götze et surtout Christian Pulisic finissent par faire effet. Ce dernier offre un but à Ramos, puis égalise dans les arrêts de jeu. L'Américain célèbre son but comme si le BvB avait gagné, ce qui ne manque pas d'énerver Thomas Tuchel qui lui gueule de se replacer rapidement. Trop tard. Le score en restera là et le Borussia enchaîne son troisième match sans victoire en championnat.

Et sinon, il ne fallait pas rater Leipzig - Brême


Car Leipzig est maintenant deuxième de Bundesliga. À deux points du Bayern. Rien que ça.


Le but du week-end


Face à Mayence, Schalke a impressionné. Et Nabil Bentaleb, bien aidé par Leon Goretzka et Franco di Santo, a marqué un but magnifique.


L'image du week-end


Le Hertha Berlin est malheureusement assez célèbre pour avoir parmi les fans les plus réacs d'Allemagne. Leur banderole très « manif pour tous » affichée lors du match face à Cologne (où l'on pouvait lire qu'une maman, ça serait toujours mieux que deux papas), ne risque pas d’arranger leur image.

Mats Hummels a dit


- « Le BvB n'a quand même pas beaucoup de chance. Le groupe compte beaucoup de blessés. Même s'ils ont du retard, ils restent notre adversaire numéro 1. » Mats, c'est cool de chercher à défendre ton ex quand il est nul, mais à un moment, il faut passer à autre chose.

La stat inutile


Avec 17 points glanés en huit matchs, le Hertha Berlin réalise le meilleur début de saison de son histoire.

L'analyse définitive


Il ne fait pas bon aimer le football lorsqu'on vit à Hambourg cette année. Même avec son nouveau coach Markus Gisdol, le HSV est toujours aussi nul. Vendredi soir, Der Dino a été corrigé à domicile par l'Eintracht Francfort (3-0). Et suite au match nul d'Ingolstadt face au BvB (3-3), le HSV se retrouve dernier de Bundesliga avec seulement deux points engrangés et un goal average de -13. Du côté de Sankt-Pauli, ce n'est pas la joie non plus, puisque le club est bon dernier de 2. Bundesliga avec déjà sept défaites au compteur. Si ça continue comme ça, la deuxième ville du pays risque très fortement de connaître deux relégations à la fin de la saison.

Et sinon...


Débuts complètement ratés pour Valérien Ismaël avec Wolfsburg. Le club de Volkswagen a coulé face à Darmstadt (3-1). Seul bon point : Mario Gómez a enfin marqué.

Douze points sur douze possibles pris à domicile par Fribourg, victorieux d'Augsbourg samedi après-midi (2-1). Si seulement le club de la Forêt-Noire se mettait à aussi gagner des matchs à l'extérieur...

Bien que Cologne se soit incliné face au Hertha, Anthony Modeste reste en tête du classement des buteurs avec huit buts en huit matchs. #Modeste2018.

- En 2e Bundesliga, Braunschweig garde cinq points d'avance sur l'Union Berlin et six sur Heidenheim.

- La semaine prochaine : le derby de la Ruhr. Avec un Schalke retrouvé et un BvB qui doit gagner, la partie s'annonce canon.

  • Résultats et classement de Bundesliga
    Retrouvez toute l'actualité de la Bundesliga



    Par Sophie Serbini
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Ca sent vraiment pas bon pour Hambourg. La saison dernière avait été encourageante il me semble (sauf sur la fin de saison) mais cette année c'est de nouveau la cata. Comment un club historique comme le HSV avec tant de supporters et des moyens assez importants (du moins il me semble) peut somber comme ca?
    HerbyCohen Niveau : CFA2
    Beiersdorfer qui fait souvent n'importe quoi... C'est un gros problème. Comme il est d'accointance avec Kuhne, du coup il fait un peu ce qu'il veut et ce sent sur-puissant. L'absence de vision sur le long terme, c'est ce qui me fait le plus mal. Le centre de formation et les capacités de post-formation sont là, mais comme rien n'est inscrit dans la durée... Demirbay est un très bon exemple récent. Tous les ans ont bricole en fait.

    Le choix des entraineurs aussi. Gisdol quoi... Le mec n'a aucune expérience notable et n'est pas connu comme étant un mec brillant. Le fait de faire venir des mecs surpayés joue aussi son rôle, on a beaucoup de mercenaires pas forcément à l'attention du sort du club. On ne réfléchit pas en fait.

    Et puis ensuite sur le plan sportif, il y a des mecs vraiment mauvais tout simplement. D'autres qui ne confirme pas ou qui se dégonfle. L'absence d'un schéma de jeu donné et d'une identité footbalistique actuellement fait défaut et ne facilite vraiment pas l'intégration des nouveaux joueurs malgré, pour cette année, un squad très intéressant.

    Voilà pour une réponse très spontanée, il y a encore beaucoup plus à dire. Mais J'ai peur que cette saison soit la dernière. Surtout que plus grand monde ne veux nous voir en Buli j'ai l'impression. tant que l'on ne sera pas capable de mettre en place un projet sur le long terme et prendre quelqu'un en conséquence. Mais le principal truc c'est de ne pas descendre tous les ans, donc c'est un peu le chien qui se mord la queue.
    Merci pour ces éclaircissements! Ayant de la famille à Hambourg, je suis toujours de loin les résultats du club sans pour autant être au courant de ce qu'on s'y passe.
    herby, j'ai matté HSV - Eintracht vendredi, je ne vois meme pas comment le HSV pourra se maintenir cette saison, Holtby absolument a chier, Dickmeier vraiment pas top, Kostic mon dieu ... aucun mouvement dans le jeu, c'etait encore pire que ce que j'ai pu voir en debut de saison.
    J'ai toujours eu de la sympathie pour le HSv mais cette saison je vois la relegation avec Ingolstadt arriver bientot ...
    3 réponses à ce commentaire.
    Tiens pas un mot sur les polémiques du WE: le selfie de Costa, et les propos de Schmidt?


    Sinon le Bayern a fait un gros match physiquement, ce qui leur a assuré une nette domination, face à une équipe quand même assez diminuée et qui a vraiment fait de belles erreurs sur les 2 buts.
    Dragged down by the stone Niveau : Loisir
    Très longtemps que j'ai pas autant pris mon pied en matant le Bayern.
    Pensez-vous qu'Anthony Modeste puisse un jour recevoir sa chance en équipe de France ?
    Pour moi, non. Quand on voit comment Gameiro a galeré pour arriver à être rappelé en EDF... Modeste marche bien à Cologne, c'est bien pour lui, mais il n'a pas le niveau international.
    1 réponse à ce commentaire.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    242 8