Allemagne - Bundesliga - 11e journée - Bayern Munich/Francfort (2-0)

Par Ali Farhat

Le Bayern soumet Francfort

L’Eintracht Francfort ne ressemble pas du tout à un promu. Il a même fait jeu égal avec le Bayern. Chez lui, dans son Allianz Arena. Mais voilà, à un moment ou à un autre, tout le monde finit par craquer devant la mécanique bavaroise. Malgré un Kevin Trapp héroïque, les Aigles se font plumer par les Bavarois. Franck Ribéry d’abord, son chouchou David Alaba ensuite. Victoire d’un Bayern que l’on n’arrête plus.

Note
4 votes
4 votes pour une note moyenne de 4.88/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note


Franck Ribéry a marqué le premier but du Bayern contre Francfort
Franck Ribéry a marqué le premier but du Bayern contre Francfort
Bayern Munich / Eintracht Francfort : 2-0
Buts : Ribéry (44e), Alaba (77e sp)

« Nous n’avons aucune chance. » Quelques minutes avant le match, Armin Veh se montrait quelque peu défaitiste. Au vu des statistiques, difficile de donner tort à l’entraîneur de l’Eintracht Francfort. Sur les 29 derniers matchs à Munich, les Aigles ne l’ont emporté qu’une fois (24 victoires, 4 nuls pour le Bayern). Et au vu des performances actuelles des coéquipiers de Philipp Lahm, tout le monde s’attendait à un match compliqué pour un Eintracht Francfort qui commence lentement mais sûrement à rentrer dans le rang. Compliqué, le match l'a été. Mais pour le Bayern. Face à une équipe de Francfort qui a montré des bourses, les Bavarois se sont cassé les dents sur une équipe volontaire et un Kevin Trapp de feu. Mais comme d’habitude dans ces moments-là, le sauveur portait le nom de Franck Ribéry. Et puis comme tout va bien pour le Français en ce moment, c’est son petit protégé David Alaba qui aggravera le score. La Bavière a beau être dominée par la CSU (la CDU de Merkel en version locale, quoi), au Bayern, on porte une affection particulière pour la gauche.

L’Eintracht fait jeu égal avec le Bayern

Pour sa 100e apparition sur le banc bavarois (la 100e de son 3e mandat, hein), Jupp Heynckes avait décidé de faire tourner un peu. Thomas Müller s’assoit sur le banc pour laisser Toni Kroos en 10. Javi Martínez, mais surtout Claudio Pizarro, en feu face à Lille, sont aussi de la partie. Heynckes sait que la saison va être longue et gère pour l’instant son effectif comme il le faut. En face, pas de grands changements non plus. Karim Matmour prend la place d’Olivier Occean devant, et c’est tout.

Le Bayern essaye de faire comme il fait d’habitude à l’Allianz Arena, c’est-à dire s’installer dans le camp adverse et dérouler. Pousser. Pilonner. Jusqu’à ce que l’adversaire finisse par craquer. Seulement voilà, tel un guerrier qui s’est déjà résigné à mourir, Francfort ne montre aucun signe de crainte. Bien au contraire. Les Aigles sont bien en place, ils gênent le bloc bavarois et réussissent même à investir le camp de leurs hôtes. Si bien que, par moments, tous les joueurs en rouge sont dans leur propre camp. Chose assez curieuse. Si les joueurs de Francfort se signalent dans le jeu aérien, par l’intermédiaire d’Aigner (18e), Rode (22e) ou encore Meier (35e), les meilleures occasions sont toutefois pour le leader de la Bundesliga. Il faut un grand Kevin Trapp pour sortir un coup franc d’Alaba qui s’est un temps métamorphosé en Cristiano Ronaldo (20e), mais surtout devant Franck Ribéry, qui, sur une passe de Toni Kroos au-dessus de la défense, enchaîne amorti poitrine et frappe à bout portant, que l’ancien de Kaiserslautern sort d’une parade réflexe.

Ribéry met la machine en route

À force d’avertissements, on finit par se rapprocher de la sanction. Pour son premier match de la saison, Daniel van Buyten (entré à la place d’un Boateng blessé) marque de la tête, mais son but est refusé pour hors-jeu. Le Bayern tient à marquer avant la mi-temps pour ne pas avoir à douter en seconde. Et il finit par y arriver. Alaba met un ballon en profondeur, Robben est hors-jeu, il ne bouge pas. Javi Martínez en profite, se retrouve face à Trapp, mais préfère servir Franck Ribéry, tout là-bas. Le Français arrive en déboulant sur son côté gauche favori et glisse la balle dedans (44e). La délivrance pour le Rekordmeister. « Bayern : EINS ! Frankfurt : NULL !! DANKÖ ! BITTÖ !! » Grisés par ce but, les Bavarois se disent qu’un deuxième avant la pause, ce serait pas si mal. Mais ce n’est pas vraiment le genre de choses qui plaît à Kevin Trapp, qui sort coup sur coup une frappe de Kroos et une tête de Ribéry (45e).

Après la mi-temps, on se dit que les joueurs de l’Eintracht sont au fond du trou, que ce but leur a mis un coup derrière la tête. Il n’en est rien : le promu continue à tenir tête au leader. Et est tout près d’égaliser. Une fois de plus, grâce à un coup de tête. Mais Anderson ne touche que la barre (50e). Puis le Bayern décide de prendre les choses en main, et part à la conquête de ce deuxième but qui le mettrait à l’abri. Van Buyten se signale une fois de plus par un coup de boule (68e), mais ça ne veut pas rentrer. À croire que l’histoire serait trop belle. L’Eintracht presse, mais le Bayern reprend vite le jeu. Et sur une contre-attaque, Schweinsteiger est retenu par Demidov dans la surface. Pénalty, que transforme le jeune Alaba, sans sourciller (20e). La fin du match est quasiment à sens unique. Les joueurs de Francfort ont beau jeter leurs derniers efforts dans la bataille, le Bayern gère, et a même plusieurs occasions de porter la marque à 3-0, notamment par l’intermédiaire de Robben (82e, 90e+1). Il n’en sera rien. Trapp aura beau avoir joué les héros, le Bayern s’impose. Et est plus que jamais « Nummer 1 in Deutschland ».


Par Ali Farhat

Parier sur les matchs de FC Bayern Munich

 








Votre compte sur SOFOOT.com

12 réactions;
Poster un commentaire

  • Message posté par Gerd Müller le 10/11/2012 à 17:57
      Note : 1 

    Match pas extra du Bayern. Une chance que la tête d'Anderson touche la barre.

    Sans le penalty généreusement accordé, le Bayern n'était pas du tout à l'abri d'un retour des joueurs de Francfort.

  • Message posté par saucissonbière le 10/11/2012 à 18:03
      Note : 1 

    Le Bayern n'était pas loin de passer à la Trapp.

    Joueur très bon dans un FM d'ailleurs , je ne sais plus lequel.

  • Message posté par Karim- le 10/11/2012 à 18:09
      

    Petit détail qui a pour moi son importance :

    Sur le dos des maillots du Bayern Munich, au dessus du numéro ce n'est pas le nom du joueur qui est inscrit mais le nom du Club, et en dessous du numero, le nom du joueur.

    Ca peut paraitre anécdotique mais ça renferme une morale importante : le club est institution plus haute et plus importante que les joueurs eux même, qui ne font que passer malgré qu'ils contribuent à sa gloire.

    Pour moi c'est une lecon, je pense qu'elle est volontaire. Je ne connais pas d'autre maillot de club comme ça.

  • Message posté par Japusa le 10/11/2012 à 18:21
      Note : 1 

    Ben tous les maillots des clubs en Bundesliga sont comme ca en fait

  • Message posté par Karim- le 10/11/2012 à 18:39
      

    @Japusa : Ah ok... J'avais pas remarqué.

    Par contre j'ai vérifié au hasard, le maillot du Borussia Dortmund et de Schalke 04 ont bien le classique NOM DU JOUEUR au dessus du numéro.

    Donc quel équipe 'floque' ses maillots comme le Bayern ?

  • Message posté par A-Pitchou le 10/11/2012 à 18:52
      

    J'allais dire :"pour une fois, on a vu le mm match"..

    mais dsl.. personnellement, je trouve le pénalty plus que généreusement accordé, et faut le voir sur plusieurs vidéos (ralentis), pcq p-è que de derrière, l'arbitre a vu une "faute", mais en réalité, Schweinsteiger abuse de l'arbitre !

    Ribery tout feu tout flamme... mais son 1er face à face (côté G) et sa tête : il aurait pu mieux faire!

    Pour le péno: pk Alaba et non Ribery ou Robben.. ou Mandzukic?

    Sinon, ca me conforte ds l'idée que si le Bayern affronte le Barca, ils ne gagneront pas (comme le Celtic) vu la défense (Alaba et Lahm) tjrs aux avant-postes..
    Ou comme Dortmund.. enfin, j'aimerais bien voir ces 2 oppositions, surement des matches bcp plus excitants à voir que face au Celtic (que tout le monde adoube alors que c'étaient les mm qui critiquaient Chelsea l'an dernier..)

  • Message posté par sebastien-cauet le 10/11/2012 à 19:08
      

    Francky, toujours aussi beau et espiègle.

  • Message posté par Coach Kévinovitch le 10/11/2012 à 19:44
      

    @A-Pitchou: L'an dernier, nombreux étaient ceux qui disaient que Chelsea allait se faire submerger par le Barça après le quart de finale retour de Chelsea contre Benfica.

    Pour l'instant, entre les deux clubs (Bayern et Barça) font la même saison à très peu de choses près.


  • Message posté par A-Pitchou le 10/11/2012 à 19:53
      

    @Coach Kévinovitch :
    Chelsea s'est fait submerger.. mais ils n'ont pas coulé!
    Et en finale, encore une fois, c'est pas le (mon) football qui a gagné.

    Le Bayern joue un beau football, mais j'ai bien peur que face au Barca, ils en prennent plein (comme en 2009)
    Chelsea, avec ses grands joueurs de 1M90, ont pourri le jeu et se sont mis derrière .. le Bayern (Dortmund, Arsenal, MU, et mtn le Real) que des équipes qui sont joueuses, laisseront des espaces derrière et mm si Messi marche, le Barca aura plus de chance de gagner.

    Surtout qu'à Chelsea, Mata et Hazard ne défendent pas du tout..
    Et encore une fois, mm S Donetsk a dominé Chelsea.

    Pour le moment, Chelsea, c'est comme MCity et Paris, il n'existe que sur les exploits perso de ses stars.
    Mm le Real commence à mieux jouer avec Modric..

    Ce n'est que mon humble avis.
    Et tlm a droit d'aimer "le football" qu'il veut..

    ps: pk c'est Alaba qui a tiré le péno?

  • Message posté par Nizza le 11/11/2012 à 03:01
      

    karim-: le bayern, connu sous le nom de "fc hollywood", plus important que les oueurs

    t'es sûr?

  • Message posté par ILOVEBAYERN le 11/11/2012 à 12:37
      

    @A-pitchou,
    le match Barça Bayern de l'an passé, c'était le début de la fin pour Klinsmann, vestiaire instable, on avait une défense type, et derrière des remplaçants à la ramasse, et surtout on venait de perdre Kahn, et on avait Reinsing... et pas de chance Lahm et Lucio sont blessés au coup d'envoi, du coup on se retrouve avec la foudre de guerre Lell face à Messi! En plus l'équipe était nulle part collectivement résultat la pire humiliation que j'ai jamais connu en LdC...

    Là le contexte est différent on a une des meilleurs défenses d'Europe (pas forcément en terme d'individualité), on est sans doute l'équipe offensive qui défend le mieux collectivement (avec Dortmund), putain ça me fait bander de voir Robben et Ribéry venir récupérer des ballons à l'entrée de leur surface... Bref je vois pas du tout comment tu peux penser que ce sera la même, sans parler que le Barça pour l'instant c'est poussif... même si cet aspect à le temps d'évoluer d'ici les 1/8, 1/4...

  • Message posté par ILOVEBAYERN le 11/11/2012 à 12:43
      

    Sinon le match un beau Francfort, qui a eu des occasions (le scénario et le résultat du match aurait pu être différent, ce qui n'est pas si fréquent en championnat cette année)... mais globalement victoire méritée du Bayern qui s'est frotté à un Trapp monstrueux dans les faces à faces...

    Le penalty est franchement léger, mais je pense que ce qui influe l'arbitre c'est que justement il siffle un léger accrochage (limite aussi) de Müller dans une lutte avec un défenseur, et qui amenait Müller seul face au gardien... donc étant donné que le défenseur met le bras il siffle considérant les deux fautes comme identique, maintenant Schweini se couche franchement facilement...

    Bon maintenant je vois pas en quoi le Bayern a fait un petit match, il faut pas oublier que Franckfort était plus frais, et n'est pas 3ème par hasard... et malgré cela beaucoup d'occasions de créée, Van Buyten va devoir retrouvée ses marques défensives (sur deux trois phases il était à la ramasse au niveau placement et suivi de son vis à vis...), mais je pense que ça va le faire le temps que Boateng revienne. Après offensivement tant qu'il sera là, on aura enfin un intérêt à jouer les corners.


12 réactions :
Poster un commentaire