1. //
  2. // 24
  3. // Hanovre/Bayern Munich (1-3)

Le Bayern se rapproche du titre

‏Menés 1-0 avec une équipe remaniée par Hanovre, les Bavarois se sont réveillés sous l'impulsion de Robert Lewandowski et surtout de Franck Ribéry, tous deux remplaçants au coup d'envoi, pour s'imposer 3-1, grâce à un coup franc de Xabi Alonso et un doublé de Thomas Müller.

Modififié
0 6
6-0, 8-0, 4-1 en Bundesliga, 2-0 en DFB-Pokal, le Bayern semblait ralentir. Mais en s'imposant dans la difficulté contre Hanovre (3-1), alors que Augsburg se payait dans le même temps Wolfsburg, le Rekordmeister a fait un très grand pas vers un nouveau sacre, tout en préparant au mieux le rendez-vous de mercredi contre le Shakhtar Donetsk. Une victoire qu'il a fallu aller chercher. On joue la 32e minute, et Dante quitte déjà la pelouse. Le Brésilien ne s'est pourtant pas blessé ; Guardiola s'est simplement trompé. Il avait choisi de faire tourner, mettant Benatia, Schweinsteiger, Ribéry et Lewandowski sur le banc, pour aligner un 3-5-2 avec Xabi Alonso et Alaba dans le cœur du jeu, et Müller seul en pointe. Évidemment, dans cette configuration, Hanovre, qui n'a plus gagné en Buli depuis plus de deux mois (quatre nuls et trois défaites), se voit privé du ballon, alors que le Bayern culmine à 80% de possession de balle. Sauf qu'à la 25e minute, Jimmy Briand, le JIMMY BRIAND, s'est emparé du ballon, a éliminé Xabi Alonso et a transmis à Hiroshi Kiyotake. Malgré le retour de Dante, le Japonais croise parfaitement son tir pour battre Neuer. Alors Guardiola a dû agir et lancer Robert Lewandowski, passant en 4-4-2, même si Xabi Alonso a entretemps trouvé le moyen d'égaliser sur coup franc, son troisième de la saison, scotchant littéralement sur place Ron-Robert Zieler.

Quand la Pologne ne suffit pas


‏Mais ce n'est toujours pas assez. Comme bien trop souvent, le Bayern bute sur une équipe complètement recroquevillée derrière, qui défend à 11 dans ses trente mètres, Jimmy Briand jouant presque latéral droit. Surtout, malgré l'entrée en jeu du Polonais, les centres du Bayern, venant majoritairement de la droite et de Robben, ne trouvent pas preneurs. Comme parfois, le Bayern n'est pas tout à fait souverain, fait un peu n'importe quoi à la récupération, en défense, Neuer lui-même étant plus proche du but gag que de l'omniprésence rassurante. Les prises de balle de Leonardo Bittencourt, ancienne pépite du BVB, sont d'ailleurs souvent l'occasion de frissonner pour le banc bavarois. En dépit d'un recadrage à la mi-temps, le début de la deuxième période est clairement à l'avantage des locaux, qui manquent de justesse et de précision pour vraiment espérer reprendre l'avantage.

La France fait l'affaire


‏Alors Guardiola refait des siennes. Götze, complètement invisible dans son côté gauche, cède sa place à Franck Ribéry. L'arrivée de Kaiser Franck rééquilibre complètement le Bayern, qui commence à prendre l'ascendant. Sept minutes après, le futur Allemand centre. Robert Lewandowski se met à quatre pattes pour reprendre de la tête, mais Marcelo met le pied où il veut, et c'est dans la gueule. Les deux entrants ont fait le job : penalty, que transforme tranquillement Thomas Müller. 10e but de la saison pour le Raumdeuter en Bundesliga, qui ne sait toujours pas comment célébrer, se contentant de serrer le poing et de crier très fort. À partir de ce moment-là, Hanovre s'effondre, d'autant plus que Jimmy Briand sort lui aussi, et que Schweinsteiger fait son apparition, récupérant son brassard à Neuer. Ribéry pilonne encore et toujours à gauche, jusqu'à trouver Thomas Müller. Complètement seul au deuxième poteau, l'Allemand place une puissante tête croisée pour s'offrir un doublé tout en efficacité. Derrière, le Bayern se contente de faire tourner, alors que Bittencourt et Ribéry se cherchent, trouvant chacun un jaune au bout du compte. Cela sera suffisant. Il faut parfois savoir avoir tort.

⇒ Résultats et classement de Bundesliga

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Jimmy Briand > Samuel Eto'o.
Salut à tous ! Venez comparer vos connaissances en football en composant votre équipe parmi les 5 championnats majeurs européens pour la prochaine journée qui commence CE SOIR. Il suffit de terminer sur le podium pour gagner un prix (PS4, Ipad, speakers, etc…). C'est fun et en plus c'est gratuit !!
https://www.oulala.com/fr/inscription?r … bcd3f10d02
Message posté par xneu26
Salut à tous ! Venez comparer vos connaissances en football en composant votre équipe parmi les 5 championnats majeurs européens pour la prochaine journée qui commence CE SOIR. Il suffit de terminer sur le podium pour gagner un prix (PS4, Ipad, speakers, etc…). C'est fun et en plus c'est gratuit !!
https://www.oulala.com/fr/inscription?r … bcd3f10d02


Salut, ça dates de quand ton site? Il ressemble (très) fortement au jeu de Kicker.de
C'est bien que Guardiola ait pas insisté trop longtemps avec son 3-4-2-1 (le même type de compo que contre le Shakhtar). Comme par hasard il fait entrer Lewandowski à la place de Dante et repasse à un 4-2-3-1, et ça marche tout de suite mieux.
En espérant que ça lui serve de leçon pour la fin de saison.
Je sais pas si c'était lié à mon état comateux.. mais j'ai vraiment apprécié ce match , et ça faisait un moment que c'était pas arrivé en Bundesliga. Hannovre a vraiment proposé une opposition intéressante.... le Bayern a du corriger le tir, et prendre progressivement la mesure de son adversaire (qui a finit par fatiguer à force de ne pas avoir le ballon).

Puis ça fait plaisir de voir un Ribery qui retrouve son football. Mais par contre il semble très nerveux, encore une fois prise de tête avec son agresseur. A ce propos c'est mignon de voir Alaba qui vient à chaque fois faire la morale au fautif... (trop posé pour embrouiller vraiment :) ) vraiment une belle amitié entre Alaba et Ribery). Content également de Müller qui a repris du poil de la bête.

Les rotations de Guardiola me semblent porter leur fruit, au niveau de la fraicheur. Physiquement le Bayern a su se montrer, et ça va être une des clés contre le Shaktar.

Bon en plus au final avec les contre performance, ont éloigne la petite menace de Wolfsburg...

Un bon WE footbalistique...
"le JIMMY BRIAND", z'auriez pas inversé les Caps Lock là ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 6